04/09/2014

Au ve s. av. J.-C., Périclès donnait à Athènes ses plus beaux monuments Parthénon en tête dont ceux de l’Acropole. La capitale de l’Europe antique, à ses périodes grecque et romaine, a façonné notre imaginaire. On pourrait s’attendre à une ville-musée, fidèle reconstitution de nos manuels d’histoire. Il n’en est rien. Athènes n’a cessé depuis son apogée de se transformer, de se reconstruire, de s’agrandir.

Si son patrimoine historique fonctionne comme un aimant sur le voyageur, son caractère contemporain bien vivant participe aussi de sa séduction. L’antique Athènes se découvre en suivant le sentier archéologique qui sinue entre les collines de l’Acropole et du Lycabette. Tracé en 2004 pour relier depuis le Jardin national les monuments de la ville antique de l’Olympiéion au cimetière du Céramique, il rejoint l’incontournable musée de l’Acropole où sont exposés les objets extraits du site.

Tentaculaire, la capitale de la Grèce d’aujourd’hui s’organise en mosaïque de quartiers. Le centre, néoclassique, concentre édifices nationaux, grands magasins, marché central. Le contraste est saisissant entre cette enclave moderne et l’étonnant champ de fouilles de l’Agora où le monde entier vient chercher les traces des leçons du philosophe Socrate, de l’ingéniosité du bâtisseur Périclès, des tragédies de Sophocle.

Au nord, le quartier de Psiri et la place Iroon sont le rendez-vous des jeunes Athéniens, artistes ou étudiants. Une toute autre atmosphère règne dans le quartier médiéval de Plaka où se tiennent les principaux musées ethnographiques, dont le musée d’Art populaire grec. Dans ce quartier, n’hésitez pas à sortir des sentiers battus et à suivre les ruelles agréables du haut Plaka. Entre le forum romain et l’Acropole, le quartier d’Anafiotika conserve un charme de carte postale, tout en demeurant vivant et chaleureux.

En périphérie du centre historique, il ne faut pas manquer au Nord, le musée archéologique national et à l’Est les musées Benaki, d’Art cycladique et enfin le musée d’Art chrétien et byzantin de l’avenue Vassilissis Sofias.

Le plus Comptoir des Voyages

Découvrir Athènes autrement en compagnie d’un Grec.

Nous on adore

Se faire une toile en plein air Le Paris et regarder les films en VO, sous-titré en grec. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.