Toutes nos destinations

Le blog

Blog Grèce

Balade dans les halles d'Athènes

Par Dimitrios

27 juin 2018

Une halte incontournable

Le marché ouvre tôt le matin, vers 6 h 30, et ferme en début d'après-midi. Les Athéniens viennent y acheter de la viande et surtout du poisson fraîchement pêché dans la mer Égée. Le caractère grec des lieux est nettement perceptible. On y évolue en effet au milieu d'un brouhaha ambiant, des hurlements des vendeurs et de négociations très animées.
Les grandes surfaces ont fait disparaître la majorité des petits commerces et épiceries d’Athènes. Elles n’ont cependant jamais représenté une menace pour le marché de Varvakios. Bien au contraire : Varvakios et ses rues adjacentes sont devenus un must de la capitale grecque pour ses habitants comme pour les voyageurs.
blog Grèce – les halles d'Athènes
Les halles d'Athènes vues de l'extérieure © Dimitrios

Promenade d'étals en tarvernes

Commencez par découvrir ce qui se cache derrière les vitrines et les étals des vendeurs, en vous laissant guider par les effluves appétissants d'un poisson grillé ou d’une côtelette d’agneau cuite à l'origan et au citron.
Continuez votre flânerie dans les halles d'Athènes par la découverte de leurs tavernes. Beaucoup datent d’avant la guerre et toutes font partie des plus typiques d'Athènes. C'est l'occasion de goûter aux meilleures spécialités de Grèce, à l'instar des brochettes de viande grillée de la taverne Filoi. Si votre estomac est bien accroché, l'établissement propose également une soupe traditionnelle de Salonique à base de tripes : la patsas. Plus loin, ne manquez pas Stoa ton athanaton, dont le nom signifie la « galerie des immortels ». Là encore, on y sert un menu typiquement grec, accompagné d'un très bon vin maison. Attention, les vendredis et samedis soir, de 22 h 30 au petit matin, et le dimanche de 14 h à 19 h 30, la taverne se transforme en haut lieu de la musique rebetika *.
Les halles servent d'écrin aux meilleurs produits grecs © Dimitrios

Que faire autour des halles ?

Faire le plein d'olives et de légumes

Les halles d'Athènes valent aussi le détour pour leurs environs. Ainsi de la rue Aristogitonos, où se tient le marché de fruits et légumes. Plus loin, au numéro 17 de la rue Sophokleous, on peut trouver 30 spécialités d’olives de toutes les régions de Grèce.

Découvrir les meilleures épices

Direction ensuite la rue Evripidou, où au numéro 57, se trouve le magasin d’épices Anestis. Son propriétaire Anestis est un Grec originaire de Turquie. Membre de la communauté grecque qui florissait jadis à Istanbul, il est arrivé à Athènes en 1980. Son magasin d’épices est ouvert depuis cette date et il emploie de véritables connaisseurs d'épices. Parmi ces derniers, beaucoup viennent du Pakistan et du Bangladesh, des pays grands consommateurs d'épices. N’oubliez pas d’acheter de la tsaitouvounou, une tisane grecque de montagne conseillée pour les nuits froides d’hiver.

Improviser un dégustation de pastrami

Plus loin, deux charcutiers d’origine arménienne se disputent le meilleur pastrami. D'un côté, Arapian et son pastrami confectionné d'après une recette familiale. Et de l'autre, Miran, dont la boutique est tapissée d'un mur végétal. Si vous souhaitez les départager, une seule solution : goûter vous-même le pastrami. Arapian comme Miran se feront un plaisir de vous en offrir une tranche.

S'initier aux spécialités des Karamanlides

Une fois départagés les frères ennemis du pastrami, traversez la rue et rejoignez Ta Karamanlidikatou Fani. Cet établissement tient à la fois de la taverne et de la fromagerie. Autour d’un comptoir exposant fromages et charcuterie, des tables sont à disposition des clients. Ces dernières viennent de Drama, une région de Macédoine connue pour sa viande. Au menu, lui, est typique des Karamanlides, des chrétiens orthodoxes de Cappadoce. Vous pourrez par exemple goûter une riche sélection de mezedes, les tapas grecques. Pour les accompagner, choisissez entre verre de vin de pays, de l'ouzo ou mieux encore, un verre de tsipouro, le raki grec.
blog Grèce – les halles d'Athènes
Une taverne des halles d'Athènes © Dimitrios
* La musique rebetika est un genre populaire né dans les années 1920 au Pirée, à Thessalonique et à Syros. Elle célèbre l’amour et la douleur de la séparation.

Bienvenue sur le nouveau site de Comptoir des Voyages

Naviguez dès maintenant au sein de cette nouvelle version et vivez l'expérience Comptoir des Voyages

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et autres traceurs pour vous garantir la meilleure navigation possible, réaliser des statistiques, permettre le partage de vidéos et autres contenus sur les réseaux sociaux. Ils nous permettent également d’optimiser le fonctionnement de notre site. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre Politique en matière de confidentialité et de Cookies. En continuant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies.