La langue anglaise au Canada et aux États-Unis

Posté le 27 septembre 2018 par Olivier
Comment écrivez-vous "parapente" en anglais du Canada et des Etats-Unis ?! ©dennisflarsen
Comment écrivez-vous "parapente" en anglais du Canada et des Etats-Unis ?! ©dennisflarsen
Les petites différences entre le français parlé au Canada et le français de l'Hexagone sont assez connues. Nombreux sont les Français qui de retour d'un voyage au Canada, se disent charmés par les mots char, blonde ou bec – signifiant respectivement « voiture », « petite amie » et « baiser ». Pour l'anglais, l'autre langue officielle du Canada, c'est la même chose. Accent, grammaire, lexique varient selon qu'on parle anglais aux États-Unis ou au Canada. Découvrez quelques spécificités de l'anglais du Canada.  

Un accent canadien à plusieurs facettes

Les petites différences existant entre l'anglais du Canada et l'anglais des États-Unis n'empêche pas un Canadien d'échanger avec son voisin américain. Néanmoins, Canadiens et Américains aiment à pointer avec humour les particularités linguistiques de son interlocuteur.
Cela débute par l’accent. Les sonorités anglophones canadiennes varient légèrement d'une région à l'autre. C'est particulièrement audible dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador. Il faut dire que l'anglais parlé au Terre-Neuve-et-Labrador est celui qui se rapproche le plus de la version originelle de l'anglais canadien. Ailleurs, l'accent américain se devine de manière plus ou moins prononcée. On l'explique par les nombreuses incursions américaines ayant ponctué l'histoire du Canada. Cependant, l'accent est principalement britannique. Il descend des premiers colons  arrivés d'Europe au XVIIIe siècle.

Des mots anglais propres à chaque pays

Le vocabulaire utilisé de chaque côté de la frontière canado-américaine nous aide également à différencier anglais du Canada et anglais des États-Unis.
Si vous dites « poutine », « toque » et « runners » au Canada, les Américains vous diront certainement « sandwich », « cap » et « sneakers ». Ils parlent bien de la même chose mais seulement d’une manière différente.
blog-Canada-québec-hiver
Influence anglo-saxone sur fond de français ! ©Kingrise

Bescherelle ta mère

L’orthographe de certains mots est encore un bon indice pour reconnaître l'anglais du Canada. Ainsi de mots issus de l'anglais britannique dont l'orthographe n'a pas bougé au Canada, mais évolué aux États-Unis. C'est le cas de mots se terminant par « our » ou « re » : colour, neighbour, flavour mais aussi centre et theatre. Leur orthographe est la même à Londres ou Ottawa. Les Américains quant à eux, ont laissé tomber le « u » (color, neighbor) et inversé le « re » (center, theater).

Repeat after me

La prononciation joue enfin un rôle important dans notre petit jeu des 7 différences. Au Canada, le son « ou » se prononce « au ». Des mots comme « about » et « house » sonnent alors, à l’oral, comme « a boat » et « hose ». Même si cela est assez caricatural, cela nous aide un peu dans notre démarche.
Une autre différence, au Canada, est la présence du « eh » à la fin d’une phrase : « Nice weather today, eh ! ». Cela serait l’équivalent du « hein » dans certains pays de langue française. Cette manière de parler est  particulièrement associée à une certaine classe sociale.
blog-Canada-anglais-français
Même au bout du monde les deux langues sont présentes au Canada ©mbg35
© photo principale : dennisflarsen
Retour haut