La cuisine swahilie, un savoureux mélange

Posté le 11 juin 2018 par Brigitte
Déjeuner dans le village de Mto Wa Mbu, en Tanzanie © Elisa de Rosa
Déjeuner dans le village de Mto Wa Mbu, en Tanzanie © Elisa de Rosa
La cuisine qui se pratique en Tanzanie est une cuisine soumise aux influences indienne, omanaise et britannique, à l’image de sa culture faite de métissage. De l’influence indienne, on garde les épices très présentes, de celle britannique un caractère plus roboratif. Que vous séjourniez en campement dans le Nord de la Tanzanie, à Zanzibar, Arusha ou à Dar es Salam, certains plats sont incontournables.

Spécialités culinaires et habitudes alimentaires

En fonction des communautés et des religions, on trouvera des interdits alimentaires et des plats spécifiques, notamment lors des différentes fêtes religieuses. Sous la pression de l’environnement, en brousse, d’autres habitudes alimentaires ont cours chez certaines tribus locales. Ces dernières consomment en effet de la viande dite de brousse : impala, dik-dik, singes, mangoustes.
En milieu urbain, les Tanzaniens ne prennent pas trois repas par jour. Ils commencent leur journée par une boisson chaude accompagnée de chapati, de crêpes ou de beignets. La boisson peut être du café ou du thé masala, un thé aux 7 épices parmi lesquelles la  badiane, la muscade et les clous de girofle).  Les Tanzaniens déjeunent très rarement. Cependant, ils ont l'habitude de croquer des morceaux de noix de coco toute la journée.
Le principal repas a lieu le soir et le riz y occupe une place de choix.  Héritage indien oblige, le riz a parfois un goût douceâtre. Il est cuit dans de l’eau de coco ou bien relevé par des épices dont le safran qui le colore d’une délicate couleur rouge. Plus africain, l’ugali ou purée de manioc est une autre base incontournable des repas.

Recette de l’ugali

  • Porter à ébullition quatre tasses d’eau auxquelles vous ajoutez quatre tasses de farine de maïs.
  • Mélangez bien l’eau à la farine jusqu’à former une boule compacte que vous répartissez par assiette en fonction du nombre de convives.
  • L’ugali se sert en accompagnement de ragoût de bœuf et de légumes par exemple.

Une cuisine sans sel et épicée

La nourriture est abondante. Sans parler de gastronomie, la plupart des mets ont du goût car les produits naturels sont excellents. Ce qui peut vous dérouter est sans doute l’absence de sel au profit d’un usage répandu d’épices, notamment le curry.
Les légumes abondent, notamment dans le nord : présence de haricots verts, de tomates, pommes de terre, carottes, chou-fleur, salades, épinards, etc. La viande, sous forme de brochettes de bœuf et de poulet, est souvent grillée au barbecue ou préparée en sauce et en ragoût.
blog Tanzanie – cuisine swahilie
Cours de cuisine à Stone Town © Valentin Poitte

Et pour le voyageur

Si vous partez en safari et faites étape dans des lodges ou camps de toile, attendez-vous à une cuisine sous influence britannique. Au côté de salades de fruits exotiques, vous trouverez ainsi facilement tartes ou pudding pour terminer votre repas. Les petits déjeuners sont copieux. Là encore, œufs brouillés, jus de fruits, toasts, cakes… mais aussi porridges et soupes apportent à la table leur British touch.
Si vous séjournez à Zanzibar, vous serez bien entendu amené à déjeuner ou dîner de poissons grillés et fruits de mer. Parmi les espèces les plus abondantes : crevettes de toutes tailles, cigales de mer, langoustes, mérous et capitaines.
Bon appétit !
blog Tanzanie – marché aux poissons de Zanzibar
Un marché aux poissons à Zanzibar © Virginie Vincent
photo principale : Déjeuner dans le village de Mto Wa Mbu, en Tanzanie © Elisa de Rosa
Retour haut