Toutes nos destinations

Le blog

Blog Egypte

L’Old Cataract, un palace sur le Nil

Du haut de l'Old Cataract, un siècle vous contemple. © Nicolas Anglade
Du haut de l'Old Cataract, un siècle vous contemple. © Nicolas Anglade

Par Isabelle

24 févr. 2020

Toutes les grandes villes, les plus beaux pays ont leurs adresses mythiques. En Égypte, il en est une qui surpasse toutes les autres de par son charme, sa localisation et les hôtes exceptionnels qu'elle a accueillis. Bienvenue au Old Cataract à Assouan.

Une adresse stylée

Son architecture mélange avec talent les standards de l’époque victorienne et les volutes sensées ravir le cœur du public orientaliste. Le marbre et les boiseries côtoient les pilastres et les pierres de couleur de la façade. Le tout donne à l’hôtel son charme particulier, reconnaissable de loin. Tout, dans cet hôtel, donne l’impression de passer incessamment d’un monde à l’autre. Il suffit par exemple de prendre l’ascenseur d’époque pour rallier le 1902, le restaurant à la carte française. On peut alors dîner sous un dôme de 27 mètres d’une salade au homard ou d’un burger au foie gras. Dans le même élan, on peut aussi descendre quelques marches pour sauter dans une felouque direction l’île Eléphantine, juste en face.
Un piano centenaire au centre du restaurant 1902 © Nicolas Anglade
Un piano centenaire au centre du restaurant 1902 © Nicolas Anglade
Les fauteuils profonds du bar rappellent l’ambiance des clubs anglais. On s'y blottit avec délice pour siroter l’apéritif. Mais depuis la terrasse, c’est la vue sur les îles d’Assouan, le désert nubien et le Nil, qui transporte le visiteur, diffusant toute la magie de ce lieu unique.
Les suites les plus célèbres sont celles de l’écrivain Agatha Christie et de l’homme politique Winston Churchill. Elles sont les plus inaccessibles aussi ! Il faut tout de même un budget de 10 000 € la nuit pour profiter de ces appartements de luxe de plusieurs centaines de mètres carrés chacun. Pour les touristes fans ne disposant pas de ce genre de fastueux budget, il est toutefois possible de  demander à visiter les suites au cours d'un séjour en Égypte. L'occasion de s’y faire prendre en photo et même de verser une petite larme, comme cela a été rapporté par le personnel de l’hôtel.
Poussez la porte pour découvrir un luxe hors du temps © Nicolas Anglade
Poussez la porte pour découvrir un luxe hors du temps © Nicolas Anglade

Des d’hôtes prestigieux

Dans les pas de Churchill, nombreux sont les hommes politiques à être venus s’inspirer de l’air des pharaons pour leurs futures manœuvres politiciennes. Citons Margaret Thatcher, Jimmy Carter ou encore François Mitterrand, qui y a fait de nombreux séjours avec sa fille Mazarine. Agatha Christie, quant à elle, aurait été inspirée par son séjour à l’Old Cataract pour écrire Mort sur le Nil.
Le lobby orientaliste résonne encore des conversations de ses hôtes illustres © Nicolas Anglade
Le lobby orientaliste résonne encore des conversations de ses hôtes illustres © Nicolas Anglade
Après deux ans de fermeture pour travaux, la réouverture de l’hôtel Old Cataract était très attendue. Hélas elle eut lieu en janvier 2011, en pleine révolution. L’hôtel a donc vu s’envoler ses clients, au même titre que l’ensemble du secteur touristique égyptien. Fin 2013, l’Old Cataract atteignait son record : seulement 25 % d’occupation. Depuis, l’institution a retrouvé des couleurs. Il affiche à nouveau complet pour les fêtes de fin d’année, pendant lesquelles le climat d’Assouan est particulièrement clément. Pour fin décembre, et le mois de janvier, il vaut donc mieux réserver à l’avance, les fêtes s’étirant jusqu’à la mi-janvier en Égypte, date du Noël copte.
blog-egypte-assouan-old-cataract
Le Old Cataract, adresse mythique d'Assouan © Nicolas Anglade
blog-egypte-assouan-old-cataract
Chambre avec vue © Nicolas Anglade
Nos 7 idées de voyage

Egypte