Toutes nos destinations

Le blog

Blog Cuba

L'art de faire ses courses à Cuba

À chaque coin de rue de La Havane, il est possible de se ravitailler. © Sabrina Delattre
À chaque coin de rue de La Havane, il est possible de se ravitailler. © Sabrina Delattre

Par La Rédaction

10 janv. 2020

Faire ses courses ou acheter ses gâteaux préférés au moment où on en a envie : quoi de plus banal en France. À Cuba cependant, c'est une autre histoire. Sabrina a pris son cabas et vous raconte tout.

Magasins cubains

Ne cherchez pas de supermarché lors de votre voyage à Cuba : il n'y en a pas encore. Mais il existe heureusement d'autres sources d’approvisionnement.
On trouve ainsi des marchés proposant fruits et légumes et où l’on paye en pesos cubains. Il existe aussi des boutiques d’alimentation (qui peuvent se trouver dans les stations-service). Dans les rayons : pâtes, sauces tomates, lait ou alcools, que l’on paye en CUC.
Plus spécifiquement cubains sont les vendeurs ambulants. Vous y trouverez légumes, fruits et pâtisseries qu'il faudra régler en pesos cubains. Pour se procurer viandes, poissons ou fromage, les Cubains sont souvent contraints de se tourner vers le marché noir. Quant aux boutiques de rationnement, ils vendent les produits de base –riz, sucre, huile, pain… – mais en quantité limitée.
Les boutiques de rationnement devraient bientôt disparaître. Elles sont pourtant encore indispensables à de nombreuses familles pour se procurer les denrées de base.
blog-cuba-la-havane-station-service
Oui oui, c'est bien dans cette station-service du Vedado que j'achète mon lait et mes pâtes. © Sabrina Delattre
blog-cuba-la-havane-marche
Entrée d'un marché de La Havane © Sabrina Delattre

Petits tracas de la ménagère cubaine

Il y a des produits que l’on trouve facilement et dont vous ne manquerez jamais, à savoir le rhum, l’huile et la sauce tomate. Pour le reste, il faut anticiper, acheter en quantité ou se tenir à l'affût des réapprovisionnements. Des produits pourtant exposés en vitrine ne sont pas forcément en accès libre et tout ce qui est produits d'hygiène féminine est quasi impossible à trouver.
D’une semaine à l’autre, la pénurie ne concerne pas forcément les mêmes produits. Une semaine, on peut avoir des gâteaux en quantité industrielle, mais pas de papier toilette. La semaine suivante, on peut faire le plein de lessive et faire une croix sur le café soluble.
Enfin pour chaque produit acheté, il faut compter sur les interminables files d'attentes qui s'étirent à la boulangerie ou devant le crémier du marché, et sur les commerçants qui vous demandent de laisser vos affaires à l’entrée.
blog-cuba-la-havane-patisserie
Pâtisserie de la rue Neptuno, Centro Habana, La Havane © Sabrina Delattre
Nos 6 idées de voyage

Cuba