11/03/2016

Capitale des anciens royaumes fondateurs puis de l’Empire moghol bientôt suivi par l’Empire britannique des Indes, Delhi occupe une position singulière dans l’histoire du pays. Histoire fracturée telle que le démontre la cohabitation d’Old Delhi et New Delhi, l’actuelle capitale de l’Inde. À la première, le raffinement des monuments moghols du XVIe et XVIIe siècles et le désordre des bazars ; à la seconde, la rationalité coloniale des années 1930. Tout autour, un conglomérat de quartiers où s’ancrent, sans se mélanger, diverses communautés au gré des exils. Regroupant 17 millions d’habitants, la cité est la deuxième ville la plus peuplée au monde, suivie de près par Bombay. Elle s’en distingue par les trésors de ses grands musées et ses monuments musulmans tels que la mosquée Jama Masjid au sein d’Old Delhi, le tombeau de Humayun dans le quartier de la bourgeoisie aisée ou le Qutb Minar. Les deux derniers sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Le troisième, ironie de l’histoire, étant la Porte de l’Inde élevée par l’architecte Edwin Lutyens pour commémorer les soldats tués lors des combats de la Première Guerre mondiale. Moins suffocante que Calcutta, Delhi a su conserver de vastes espaces verts (Lodi Garden, Jardin des Cinq Sens), incongrus dans un paysage urbain à bien des égards chaotique. Elle a également accueilli l’avant-garde de l’architecture contemporaine de Le Corbusier à Faribroz Sabha (Temple du Lotus) et parmi ses enfants, Rajah Rewal (Village des Jeux asiatiques de 1982).

La figure de proue de l’Inde contemporaine produit 70 % de la richesse nationale, ne négligeant ni la finance, ni les secteurs de pointe mais concentre aussi toutes ses contradictions. Si le revenu par habitant est le plus élevé du pays, 52 % de ses habitants vivent dans des bidonvilles. 

Le plus Comptoir des Voyages

Participer à une séance de yoga du rire comme le font de nombreux dilliwallahs dans les parcs tôt le matin.

Nous on adore

Se perdre dans le lacis de ruelles et de katra qui entoure Chandni Chowk, dont le nom signifie « marché qu’éclaire la lune ».

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.