Santé au Japon

28/05/2016

Paludisme

Il a complètement disparu ; mais, l´existence d’affections virales (dengue, encéphalite japonaise), transmises par des piqûres de moustique, rend souhaitable l´utilisation de répulsifs et de moustiquaires, surtout en zone rurale, en période de circulation des virus.

Vaccins conseillés

Comme toujours et partout, il est important d´être protégé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, les hépatites A et B, la coqueluche, rougeole surtout pour les enfants et, éventuellement, contre la typhoïde (poisson cru). La vaccination contre l'encéphalite japonaise, (à faire faire dans un centre de vaccinations internationales) concerne surtout les expatriés en zone rurale, mais elle doit aussi être conseillée aux voyageurs ayant une activité de plein air importante pendant les périodes de circulation du virus (nuits sous la tente, treks dans les rizières, pendant la mousson en particulier).

Autres risques

Le voyage au Japon n´expose pas à des risques sanitaires fondamentalement différents de ceux que fait courir un voyage en Europe. Les maladies « exotiques » sont absentes, à l’exception de l’encéphalite japonaise, qui concerne plus le résident que le touriste. Les risques de contamination alimentaire, s’ils ont été préoccupants après la catastrophe de Fukushima, le sont de moins en moins après le renforcement des contrôles sanitaires et l’abaissement des taux de radioactivité admis. Poissons crus, viandes, légumes et fruits peuvent être consommés normalement, en dehors de la zone de sécurité qui entoure la centrale.

Infrastructure

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes partout. En cas de nécessité, contacter votre compagnie d’assurance et les services compétents de l’ambassade de France .

Si, après leur lecture, vous n'avez pas trouvé réponse à toutes vos questions, vous pouvez les poser au docteur Adida : écrire au Docteur Michel Adida
Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.