Géographie et environnement

29/09/2013

Géographie

La République d´Afrique du Sud est l’état le plus méridional de l'Afrique australe aux frontières communes avec la Namibie, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique, le Swaziland et le Lesotho. Au sud, elle est bordée par l’océan Indien à l’est et l’Atlantique à l’ouest.
Elle se partage en trois grandes régions : Le Haut Veld, vaste plateau intérieur semi-aride ; le Bas Veld, constitué des trois plaines côtières et la région montagneuse qui part du Cap de Bonne-Espérance et rejoint la vallée du fleuve Limpopo, au nord-est.

Particularité : deux états indépendants sont imbriqués dans le territoire sous forme d’enclave : le Lesotho (30 355 km²) dans le centre-est du pays et le Swaziland (17 364 km²) sur sa frontière est avec le Mozambique.

Faune

Les parcs nationaux et les réserves naturelles regorgent d’animaux dont les Big Five : l'éléphant, le rhinocéros noir, l'hippopotame, le buffle d’Afrique et le lion. Outre ces stars de la savane, on trouve aussi la girafe, le guépard, la musaraigne pygmée sans oublier les singes, le crocodile, l’oryx, le grand koudou, le gnou bleu, l’impala, le steenbock et des dizaines d'espèces endémiques. On recense  900 espèces d'oiseaux, dont 113 étant originaires du continent. Citons l’autruche, l’aigle ravisseur, le circaète à poitrine noire, le grand-duc africain, le drongo brillant, l’ibis hagedash, l’outarde à ventre noir, le martin-pêcheur pie, le tisserin gendarme. En mer, et parfois très près des côtes, on croise baleines, dauphins, otaries et… requins blancs.

Flore

À l’instar de la faune, la flore est exceptionnellement riche. Le patrimoine floral du pays rassemble à lui seul 10 % de la flore mondiale à travers plus de 22 000 espèces. La savane domine, surtout sur le Highveld. Elle devient broussailleuse et arborée dans le nord-est et les baobabs apparaissent. Le fynbos (maquis) est typique de la région du Cap, il se compose de plus de 8 000 espèces de plantes, endémiques pour la plupart.

Notez que le royaume floral du Cap est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Sur 90 000 km², il compte 9 000 espèces – dont 70 % sont endémiques.

Environnement

À la pointe de la protection animale et florale dans ses nombreux parcs naturels, l’Afrique du Sud est paradoxalement un très mauvais élève sur le plan environnemental. Ceci s’explique par la part importante de l’exploitation minière et des pollutions engendrées par celle-ci notamment au niveau de l’eau (écoulement de résidus de métaux). Le pays a aussi l’une des économies les plus intensives en production carbone : le charbon et le pétrole étant la base de la production énergétique du pays, engendrant une dépendance excessive aux ressources naturelles non renouvelables.

Le pays a ratifié le protocole de Kyoto le 31 juillet 2002, mais n’étant pas considéré comme un "pays développé", aucun objectif en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre n’a été précisé.  Cependant, le pays s’est engagé avec volontarisme dans une politique de croissance de la part des énergies renouvelables aidé en cela par un fort ensoleillement et des zones soumises au vent. Elle se situe maintenant à la tête des croissances les plus rapides en énergies renouvelables parmi les pays du G20. C’est, à l’échelle mondiale, le 9e pays en termes d’investissement dans les énergies propres.

Enfin, une stratégie et un plan d´action national pour la protection de la biodiversité ont été mis en place par le gouvernement sud-africain, épaulé par quelques organismes internationaux, remplissant ainsi l’un des engagements de la Convention sur la diversité biologique dont le pays est signataire.

Demander un devis
Parler à un spécialiste
Afrique du Sud
01 53 10 97 61 Du lundi au samedi de 10h à 18h30
Nos voyages Afrique du Sud

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.