Visitez Hell, l’enfer norvégien

Posté le 17 avril 2018 par Elisabeth
Carte postale Hell Frozen Over - © Paul Malon
Carte postale Hell Frozen Over - © Paul Malon
Et oui, l’« enfer » existe en Norvège, sous la forme d’un petit village qui en porte le nom, Hell, « enfer » en anglais . Situé à une vingtaine de kilomètres à l’est de Trondheim, au sud de l’aéroport, il est devenu de par son nom une curiosité touristique pour ceux qui veulent découvrir ce que peut être l’enfer !

Les portes de l'enfer

blog norvege-norvege-hell-enfer-village-panneau-signe-trondheim-gods expedition
God's expedition, panneau à la gare de Hell - © Karin Beate Nosterud
L’enfer, il faut d’abord y arriver et il y a deux solutions : en train ou en voiture. Si vous choisissez de venir en train, vous êtes plongé directement dans l'ambiance. Quand on vous dit que le prochain arrêt est l’enfer et que vous voyez écrit  « Hell » sur le joli bâtiment en bois vieillot de la gare, vous vous prenez presque par la main pour descendre en vous disant : « Est-ce une si bonne idée de s’arrêter en enfer ? Mieux vaudrait s’arrêter à la prochaine station... ».
Une fois les marches du train bravement descendues, un autre signe attire particulièrement l’attention du curieux de l’enfer : « Hell Gods Expedition ». Il s'agit d'un jeu de mots trouvé par la municipalité de Hell : en norvégien, le mot godsekspedisjon signifie « transport de marchandises » et ressemble fortement à God's Expedition, l’« expédition de Dieu » en anglais. On ne manque pas d’humour à Hell.
À propos d'étymologie, hell veut dire « chance » en norvégien. Mais le nom du village Hell vient du vieux norrois et du mot Hellir qui veut dire « grotte dans la caverne », du fait de la présence de grottes dans les environs.

Un village diabolique

En voiture, l’arrivée à Hell a un effet tout aussi perturbant quand le signe de la ville apparaît… Ou plutôt du village car les habitants de Hell n’excèdent pas les 1500. Leurs petites maisons classiques en bois aux couleurs chaleureuses et bien entretenues n’ont rien d’antres de l’enfer comme on pourrait les imaginer si tant est que l’enfer puisse offrir une forme d’habitat.
Les signes de l’enfer se cherchent comme dans un jeu de piste, sur la poste, sur un panneau indicateur, sur le pont qui traverse la rivière Stjørdalselva et sur des cartes postales qui ont gagné une notoriété quasi-mondiale portant l’intitulé « Hell frozen over », que l’on pourrait traduire par « infernalement gelé partout ». C’est peut-être en effet la chose la plus diabolique qui caractérise Hell : le froid en hiver. En plein centre de la Norvège, Helle est l’un des endroits les plus froids au monde avec des températures descendant régulièrement jusqu’à -25˚ C.
Hell est aussi le berceau de célébrités dont Mona Grudt qui fut Miss Univers en 1990. Elle s'est elle-même baptisée, la Reine de Beauté de l’Enfer. À signaler également, Blues in Hell, un festival de blues, qui se tient tous les ans fin août-début septembre.
blog norvege-norvege-hell-enfer-village-blues in hell-festival-blues-trondheim
Affiche de Blues in Hell - © Blues in Hell
Retour haut