L'épopée d'un pot de yaourt

Posté le 6 avril 2018 par Gwenaelle
La Fiat 500 dans les rues de Giovinazzo en Italie © Mi.Ti. / Fotolia.com
La Fiat 500 dans les rues de Giovinazzo en Italie © Mi.Ti. / Fotolia.com
Au même titre que la tour de Pise, Sophia Loren, la pizza ou bien la Vespa, la Fiat 500 est indéniablement l’un des plus grands symboles de l’Italie. Celle qui, en France, est surnommée avec humour et tendresse le « pot de yaourt » a soufflé ses 60 bougies le 4 juillet 2017. Retour sur la carrière de cette citadine emblématique.

Une voiture pour le peuple

4 juillet 1957 : la firme Fiat dévoile son nouveau modèle, né de l’évolution de la Fiat 500 topolino (« petite souris ») de 1937, une voiture dessinée par le grand ingénieur Dante Giacosa mais inspirée par un tout autre personnage.  C’est en effet un certain Benito Mussolini qui, afin de relancer l’économie du pays, demande à faire construire une voiture pour le peuple. Vittorio Valletta, directeur de l’époque, demande alors à Giacosa de réaliser un véhicule accessible aux ouvriers et aux classes moyennes.
La piccola grande, comme on l’appelait dans les spots de l’époque, est un poids plume qui peut atteindre une vitesse d’environ 90 km/h pour 4, 5 litres de consommation aux 100 kilomètres. Son coût est de 500 000 lires (250 euros), soit tout de même vingt mois de salaire d’un ouvrier italien. Jugée trop chère, elle ne rencontre pas tout de suite le succès escompté. Après quelques améliorations, notamment du côté du moteur et de l’habitacle et une diminution de son prix, la 500 commence petit à petit à se vendre à plus large échelle.

Une étoile est née

Mais c’est grâce à la version décapotable qu’elle prendra définitivement son envol. Entre 1957 et 1975, quatre millions d’exemplaires sortent des usines de la firme. On compte plusieurs déclinaisons comme la « Sport » avec un toit rigide et plus de chevaux, la « Giardiniera » plus longue, la 500 D, la F ou la L, la plus luxueuse. Stoppée pendant l’été 1975 suite à une baisse de ses ventes, la production ne reprendra que beaucoup plus tard ! Il faudra en effet attendre l’année 2007 pour que cette voiture culte ne renaisse de ses cendres. L’esprit rétro est conservé et les fans sont aux comble de la joie !
La Fiat 500 est apparue dans de nombreux long-métrages mais aussi dans des dessins animés et films d’animation tels que Cars et Cars 2 des studios Pixar. On se souviendra bien entendu de la 500 déglinguée d’Enzo Molinari dans Le Grand Bleu. Le nouveau modèle apparaît dans une course poursuite dans les rues de Rome dans James Bond Spectre. Il va sans dire qu’elle apparaît à de multiples reprises dans les films du réalisme italien des années 1960-1970 tels que Rocco et ses Frères.
Une vraie vie de star !
La Fiat 500, l'automobile associée à une certaine douceur de vivre à l'italienne
La Fiat 500 dans les rues de Giovinazzo en Italie © Mi.Ti. / Fotolia.com
Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.