side alert

Nos agences rouvrent progressivement.

 

À Paris, l’agence Europe du Sud et l'agence Afrique vous accueillent du lundi au samedi, de 10h à 18h30.

Nos autres agences parisiennes ainsi que celles en province restent fermées pour l’instant mais nos conseillers continuent de se tenir à votre disposition par mail et téléphone, du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h30 à 18h.

 

Nous avons hâte de vous retrouver.

Le blog

Blog Italie

Une année particulière en Italie

Yves, Welcome Host à Rome © Simon Lambert/HAYTHAM-REA/Comptoir des Voyages

Par La Rédaction

02 juin 2021

Yves notre Welcome Host nous raconte comment Rome s'est transformée pendant la pandémie et comment il a vécu cette étrange année 2020.

Yves est Welcome Host à Rome depuis 2019. Pour pallier les rencontres habituellement offertes pendant votre voyage en Italie, il a accepté un échange en visio. Avec lui, partagez le quotidien des Romains au temps du coronavirus.

Le Covid raconté par Yves

Rome, ville déserte

Yves s’en souvient : l’Italie a été l’un des premiers pays touchés par la pandémie et donc l’un des premiers à décider d’un confinement. L’Italie du Nord fin février 2020, puis le pays entier à la mi-mars, sont mis sous cloche. Rares sont les Italiens à ne pas respecter les mesures, par peur d’un virus qu’ils connaissent à peine et par crainte de sanctions très lourdes en cas d’infraction.

De ville ouverte, Rome devient ville déserte. La fontaine de Trevi semble alors bien esseulée sans la foule qui s’y presse habituellement. Dans le ciel, aucun avion ne trouble l’azur printanier. Dans les rues, le concert coutumier de klaxon et de pots d’échappement a complètement cessé. Pour Yves, la ville lui évoque la Rome plus apaisée de son enfance. Reste qu’il se languit de la Rome du XXIe siècle, quand la dolce vita battait son plein sur les terrasses et les trottoirs, quand les Italiens ne craignaient pas de se sourire et de s’interpeller.

Rome retrouvera certes des couleurs durant l’été 2020 mais sera submergée par une deuxième vague à l’automne, puis une troisième au printempsá2021, toutes deux synonymes de reconfinement. Depuis fin avril, l’Italie et Rome se déconfinent progressivement et Yves croise les doigts pour que sa ville redevienne celle qu’il aime.

 

«L'âme de Rome réside dans ses habitants» Yves © Simon Lambert/HAYTHAM-REA/Comptoir des Voyages

Passegiata et rêves d’évasion

Mais alors que faire quand on vit confiné à Rome ? Pour Yves, le printemps 2020 a été la saison des rapprochements. Derrière sa maison, un chemin de terre à l’abri du regard des autorités rejoint les champs. C’est là qu’Yves et ses voisins prennent l’habitude de se retrouver en fin de journée, renouant avec le rituel si italien de la passeggiata. Et ce petit chemin de devenir les nouveaux Champs-Élysées du quartier !

Et puis, il y a les souvenirs et les rêves de voyage qui aident aussi à tenir. Yves se replonge avec délectation dans sa collection de photos de la « ville éternelle » dont il ne se lasse pas de tirer le portrait. Il classe ses clichés, les légende et va jusqu’à les publier grâce à l’aide d’un ami maquettiste. Yves prend aussi l’habitude de regarder ses émissions de voyage favorites, de Faut pas rêver à Des racines et des ailes pour se projeter dans un ailleurs qui lui manque terriblement.

Nos 39 idées de voyage

Italie