Dans les montagnes de Santa Catarina

Posté le 4 juillet 2018 par Olivier
Le relief accidenté de la Serra do Rio Rastro ©flavio10rs
Le relief accidenté de la Serra do Rio Rastro ©flavio10rs
Je vous emmène aujourd'hui à la découverte d'un Brésil méconnu, celui des montagnes du sud. Dans cette région située au sud du tropique du Capricorne, la climat est plus tempéré et les hivers parfois rigoureux. Dans l'État de Santa Catarina, les sommets du parc national de São Joaquim dépassent l'altitude de 1 500 m et voisinent avec de hautes falaises. Découverte de ce paradis nature.  

À l’ombre de la Serra Rio do Rastro

La route rejoignant la Serra Rio do Rastro est un voyage en soi. Vous serpenterez à flanc de montagne et enchaînerez quelque  284 virages, plus sinueux les uns que les autres. Au XVIIe siècle, la route n'est qu'un humble sentier. Elle est surtout empruntée par les indigènes et les marchands qui acheminent de la viande sèche et des animaux. Dans les années 1980, ce chemin est entièrement asphalté. En 2000, l’éclairage publique est installée. La route revêt alors l'aspect qu'elle a toujours.
Le point le plus haut de la route culmine à 1 421 m au-dessus de la mer. De là-haut, vous bénéficiez d'une magnifique vue panoramique. À vos pieds, s'étend un Brésil méconnu, loin de ses plages et ses cocotiers. Cerise sur le gâteau : vous trouverez aussi un sympathique restaurant qui sert des bières artisanales et du vin de la région.
La montagne Morro da Igreja, toujours dans le parc national de São Joaquim culmine à 1822 m d’altitude. C'est l’endroit le plus haut et le plus froid de la région. En 1996, la température la plus basse jamais relevée au Brésil y a d'ailleurs été enregistrées : – 17,8° C. Les déplacements en voiture sont un véritable plaisir esthétique pour les yeux grâce aux différents tons des forêts et des pierres qui changent en fonction de la luminosité. Du sommet du Morro da Igreja, aux alentours, vous pourrez admirer des falaises de plus de 1000 m et au fond… la bleu de la mer.
blog-brésil-santa-catarina-serra-rio-rastro
Le cœur bien accroché dans les tournants de la Serra Rio Rastro ©Halleypo

À pied ou à cheval dans les canyons

La topographie particulière de cette belle région a également laissé place à des canyons en contre-bas de ces géants de pierres. C’est à Laranjeiras, dans la municipalité de Santa Barbara, que vous pourrez apprécier l’étendue de ce spectacle.
À partir de Santa Barbara, un sentier vous emmène jusqu’au bord de l’imposant canyon Laranjeiras. Sur votre route, vous vous engouffrerez dans une végétation dense en empruntant un sentier confortable. À la fin de ce chemin, le paysage s’ouvre devant vous et la température commence à chuter. Un lointain bruit d’eau se fait alors entendre en provenance des cascades qui terminent leur vie en contre-bas, dans le canyon. Vous voilà bien arrivés au bord des plus importantes gorges de la région.
Les balades en chevaux sont courantes mais ne sont malheureusement pas autorisées dans les zones des parcs nationaux. Les plus traditionnelles peuvent regrouper jusqu’à 300 cavaliers qui chevauchent leurs montures sur près de 300 km entre Bom Jardim et São Francisco de Paula dans l’État voisin du Rio Grande do Sol. Bien entendu, les visiteurs sont également invités à faire d’autres balades. Comme dit le dicton populaire des gauchos (habitants du sud du Brésil) : « le cheval est considéré comme une de nos jambes ».Prenez de la hauteur ! Même au Brésil.
photo principale : Le relief accidenté de la Serra do Rio Rastro ©flavio10rs
Retour haut