Conseillers - spécialistes Afrique

  • Spécialiste du voyage sur mesure
    Camille

    L'interview "3, 2, 1, Partez !"... au Kenya

    3
    3 rituels quand tu poses tes valises au Kenya
    • Cela commence à la sortie de l'avion, je prends le temps de respirer cette odeur si particulière que l'on ne retrouve qu'en Afrique. Un mélange de chaleur, d'épices et d'humidité.
    • Une fois arrivée à l'hôtel, je m’installe en terrasse pour siroter un petit verre à la fraîche afin de me mettre à l'heure locale.
    • Je me couche de bonne heure afin d’être en forme pour le réveil aux aurores, pour me permettre de profiter au maximum de mes safaris.
    3 sensations que tu es heureuse de retrouver
    • Me sentir toute petite et comme une enfant face à cette faune sauvage.
    • Les odeurs de l'Afrique.
    • La gentillesse des Kenyans.
    3 lieux préférés
    • Sans conteste, la réserve du Masaï Mara, je pourrais y passer des semaines... cette réserve nous plonge au cœur d'une faune sauvage exceptionnelle.
    • La vallée du Rift : au retour du Masaï Mara, cette grande vallée qui traverse toute l’Afrique, nous ressentons notre insignifiance face à cette nature majestueuse.
    • Samburu et ses éléphants de couleur ocre que nous ne retrouvons nulle part ailleurs.
    2
    2 conseils pour se fondre dans le décor
    • Respecter les horaires des safaris, pour cela se coucher tôt pour être en forme à l'aube.
    • Prendre un sundowner (apéritif) en plein safari.
    2 plats, le pire et le meilleur
    • Le pire : l'Ugali, une sorte de pâte blanche faite de farine et d'eau... Très consistant et sans aucun goût.
    • Le meilleur : Le biltong. Viande de bœuf séchée... j'en rêve même en France.
    2 choses apprises là-bas
    • Hakuna matata, (pas de problèmes), c'est une très belle philosophie de vie que j'essaie de conserver lorsque je suis assaillie par le stress parisien.
    • Apprécier chaque moment : lors d’un safari, il est important de penser à mettre de côté son appareil photo, de temps à autres, afin de profiter simplement d’une scène qui s’offre à nous.
    1
    1 grand moment de solitude
    • Un soir, seule dans ma tente, au cœur de Samburu, j’entendais des bruits, une sorte de rugissement, à côté de ma tente. Je savais que je ne risquais rien mais le stress était là malgré tout. Le lendemain, le guide m’a dit que des léopards avaient été repérés autour du camp cette nuit là.
    1 grand moment de béatitude
    • Première scène de chasse entre un lion et un zèbre dans le Masaï Mara. Bien sûr la fin est prévisible mais c'était incroyable, un mélange d'émotions et d’excitation. Un moment qui me marquera à vie.
    1 grand sujet d’étonnement, toujours
    • Le sourire des Kenyans qui vivent de très peu de choses mais gardent toujours le sourire.
    Partez ! Question Bonus Quel remède quand tu es en manque de Kenya ?
    • Je regarde mes photos prises lors de mes voyages en sirotant un Gin Tonic.
  • Spécialiste du voyage sur mesure
    Magali

    L'interview "3, 2, 1, Partez !"... à Madagascar

    3
    3 rituels quand tu poses tes valises à Madagascar
    • Mettre de la musique malgache dans la voiture.
    • Dire bonjour en malgache à toute personne que je croise.
    • Me précipiter chez un marchand ambulant et acheter un koba, un gâteau de riz aux pistaches ou aux cacahuètes.
    3 sensations que tu es heureuse de retrouver
    • Le goût des fruits. En fonction des saisons, c'est la saveur juteuse de l'ananas, acidulée de la mangue, fondante de la papaye…
    • Le chant du coq dans les villages des Hautes Terres.
    • L'odeur sèche et entêtante d'un marché aux zébus.
    3 lieux préférés
    • Le massif de l'Isalo que j'ai découvert lors de mon premier voyage à Madagascar.
    • Le parc d'Ankarafantsika, au nord-ouest de l'île. Il est peu connu mais c'est l'un des rares où l'on peut observer des crocodiles à l'état sauvage.
    • L'île de Sainte-Marie : très paisible, il fait bon la sillonner à vélo.
    2
    2 conseils pour se fondre dans le décor
    • Dormir chez Sylvain, dans un village des Hautes Terres.
    • Apprendre quelques mots de malgache. Il existe plusieurs dialectes mais certains mots comme salàma (bonjour) se comprennent partout.
    2 plats, le pire et le meilleur
    • Le fruit du jacquier appelé ampalibe à Madagascar. Il paraît que c'est délicieux, mais l'odeur est si épouvantable que je n'ai jamais pu y goûter.
    • Le crabe sauce, une spécialité du nord de l'île.
    2 choses apprises là-bas
    • À relativiser et faire la part des choses entre ce qui est grave et ce qui ne l'est pas.
    • À identifier les arbres au premier coup d'œil.
    1
    1 grand moment de solitude
    • Un soir au moment de rentrer dans mon bungalow, je me suis aperçue qu'un serpent s'était enroulé autour du cadenas. Impossible de rentrer.
    1 grand moment de béatitude
    • Ma première baleine à Sainte-Marie. L'eau autour du bateau s'est subitement assombrie : il s'agissait de la silhouette d'une baleine venue nous saluer.
    1 grand sujet d’étonnement, toujours
    • Le nombre d'espèces qu'il reste encore à découvrir à Madagascar.
    Partez ! Question Bonus Quel remède quand tu es en manque de Madagascar ?
    • J'écoute les chansons de Ricky, un artiste malgache très populaire sur l'Île rouge.
  • Spécialiste du voyage sur mesure
    Patricia

    L'interview "3, 2, 1, Partez !"... au Kenya

    3
    3 rituels quand tu poses tes valises au Kenya
    • Me poser tranquillement à la terrasse de ma chambre, fermer les yeux, inspirer profondément et savourer le plaisir d’être de retour en Afrique.
    • Une fois ma fatigue du vol atténuée, je sors vite de mon hôtel pour aller me balader.
    • Préparer mon matériel photographique pour être ultra-réactive. Les animaux de la savane ne prennent pas la pose, il faut être sur le qui-vive.
    3 sensations que tu es heureuse de retrouver
    • L’appel des zèbres : l’écho de leurs hennissements envahit les plaines de la savane, un fond sonore emblématique de ces paysages.
    • L’odeur de la terre, indissociable de cette partie de l’Afrique et pourtant difficile à décrire. À la fois poivrée, humide et âcre, aussi profonde que sa couleur parfois ocre.
    • La lumière rasante des matinées et des soirées qui rend tous paysages incroyablement apaisants et photogéniques.
    3 lieux préférés
    • La réserve de Masaï-Mara, l’une des plus belles du monde pour sa richesse animale et la palette de couleurs changeantes de ses paysages.
    • La réserve marine de Wasini sur l’océan Indien. Ses eaux invitent au snorkeling ou à la plongée et on y observe facilement dauphins et tortues de mer.
    • Le lac Nakouro car c’est l’un des derniers sites au Kenya où l’on peut encore voir des rhinocéros dont le gris contraste avec le rose flamboyant des flamants.
    2
    2 conseils pour se fondre dans le décor
    • Apprendre deux ou trois mots de swahili pour se présenter et se saluer, c’est toujours très apprécié.
    • Vivre à l’heure solaire : on se lève aux aurores et on se couche au crépuscule.
    2 plats, le pire et le meilleur
    • Tout ce qui est pimenté me fait horreur, j’apprécie les épices quand elles restent douces en bouche.
    • Le poisson fraîchement pêché servi à Zanzibar.
    2 choses apprises là-bas
    • La patience, encore et toujours, elle permet de laisser le temps de relativiser.
    • Savoir que quand mon guide se présente en disant « jambo », ce n’est pas son prénom, il me dit juste « bonjour » en swahili.
    1
    1 grand moment de solitude
    • Quand lors d’une excursion, notre minibus s’est retrouvé bloqué en traversant une rivière…. Une heure d’attente sans pouvoir faire quoique ce soit pour aider.
    1 grand moment de béatitude
    • Ma première rencontre avec un éléphant ! La majesté de cet animal m’a laissée sans voix…
    1 grand sujet d’étonnement, toujours
    • Découvrir au milieu de nulle part, dans des paysages sauvages et reculés, un magnifique lodge à la décoration distinguée et au service raffiné.
    Partez ! Question Bonus Quel remède quand tu es en manque de Kenya ?
    • Regarder un documentaire sur National Geographic.
  • Spécialiste du voyage sur mesure
    Cynthia

    L'interview "3, 2, 1, Partez !"... en Éthiopie

    3
    3 rituels quand tu poses tes valises en Éthiopie
    • Je souris ! Tout simplement de plaisir à l’idée d’être de retour.
    • À peine descendue de l’avion, j’adopte le lâcher-prise en prenant mon mal en patience lors de l’attente aux douanes pour le visa.
    • Je mets mes chaussures de randonnée pour être bien confortable pour les expéditions à venir.
    3 sensations que tu es heureuse de retrouver
    • La bienveillance et l’amabilité des Éthiopiens.
    • L’effervescence qui anime les rues, le doux brouhaha d’un chaos paisible.
    • Les senteurs de l’Afrique : la terre, les épices…
    3 lieux préférés
    • Le village de Konso pour la beauté de ses maisons traditionnelles mais aussi la convivialité et la chaleur de l’accueil de ses habitants.
    • Lalibela et ses églises enterrées. C’est évidemment un incontournable de l’Ethiopie et le site dépasse toujours mes attentes.
    • Les chutes du Nil bleu quand les grondements de l’eau se transforment en un moment de zénitude absolue.
    2
    2 conseils pour se fondre dans le décor
    • Manger une injera, sorte de grande crêpe à base de teff (une céréale locale). C’est la base de tous les repas des Éthiopiens.
    • Parler avec tout le monde. Le contact est facile et les Éthiopiens sont d’excellents compagnons de discussion.
    2 plats, le pire et le meilleur
    • Pire : les piments rouges ! Inutile de préciser pourquoi.
    • Meilleur : le mesir wat. C’est une sorte de purée de lentilles corail, aussi nourrissante que parfumée.
    2 choses apprises là-bas
    • La convivialité qui s’exprime dans la spontanéité des gens à échanger et discuter.
    • La sérénité qui découle de cette convivialité marquée par un goût du partage et une douceur bienveillante.
    1
    1 grand moment de solitude
    • Au retour du monastère d’Ashenten Mariam, j’ai fait le chemin à dos de mule, sur une selle dure comme du bois ! Une épopée très inconfortable de deux heures que la gentillesse et l’humour du muletier ont aidé à faire passer.
    1 grand moment de béatitude
    • Quand, pour faire une pause, je me suis assise sur un trottoir de Lalibela et que de nombreuses personnes sont venues spontanément autour de moi pour me parler. Aucune sollicitation, que de bonnes intentions et une saine curiosité qui ont donné lieu à de beaux échanges.
    1 grand sujet d’étonnement, toujours
    • Que le bonheur peut aussi se trouver dans la simplicité. Un séjour en Éthiopie nous fait vite relativiser sur nos petits tracas. On apprend en observant et on se sent grandir.
    Partez ! Question Bonus Quel remède quand tu es en manque d'Éthiopie ?
    • Prendre un billet d’avion pour y retourner !
  • Spécialiste du voyage sur mesure
    Valentin

    L'interview "3, 2, 1, Partez !"... en Tanzanie

    3
    3 rituels quand tu poses tes valises en Tanzanie
    • Vérifier la batterie de mon appareil photo pour être d’attaque dès la première excursion.
    • Me mettre au rythme safari : lever aux premiers rayons de soleil et me coucher tôt après une journée bien remplie.
    • Avoir une paire de jumelles sous la main à dégainer quand au loin je perçois la moindre agitation.
    3 sensations que tu es heureux de retrouver
    • Le chant du muezzin qui me parvient depuis un toit-terrasse de Stone Town à Zanzibar.
    • La tension mêlée d’excitation pendant un safari où il faut toujours être sur le qui-vive pour ne rien manquer.
    • L’atmosphère sonore et visuelle de la criée du marché aux poissons de Stone Town.
    3 lieux préférés
    • Une terrasse de Stone Town face à la mer, quand les voiles des boutres se détachent sur un ciel crépusculaire.
    • Le cratère de Ngorongoro tôt le matin pour assister au réveil de la vie sauvage.
    • Me baigner au pied des chutes de Ngare Sero, proches du Lac Natron.
    2
    2 conseils pour se fondre dans le décor
    • Apprendre à négocier. Cela fait partie de la culture et peut vite devenir un jeu si l’on sait garder le sourire.
    • Passer une nuit dans un camp de toile et ne faire plus qu’un avec la savane.
    2 plats, le pire et le meilleur
    • Le lait de chèvre. Je n’y ai à vrai dire jamais goûté mais l’odeur seule suffit à me dégoûter.
    • Le kahawa (café) à Zanzibar, parfumé à la cannelle et à la cardamome.
    2 choses apprises là-bas
    • Y aller pole pole, c'est-à-dire en prenant son temps.
    • Garder en tête que rien n’est vraiment grave.
    1
    1 grand moment de solitude
    • Lors d’un repérage, dîner seul dans le restaurant d’un grand hôtel uniquement fréquenté par des couples en voyage de noces.
    1 grand moment de béatitude
    • En observant bouche bée la migration de milliers de gnous dans les plaines du Serengeti.
    1 grand sujet d’étonnement, toujours
    • La précision et la rapidité des enfants Hadzabe quand ils chassent le petit gibier.
    Partez ! Question Bonus Quel remède quand tu es en manque de Tanzanie ?
    • Je tente sans grand succès de me faire un café à la mode zanzibarite.
  • Spécialiste du voyage sur mesure
    Maryline

    L'interview "3, 2, 1, Partez !"... à Madagascar

    3
    3 rituels quand tu poses tes valises à Madagascar
    • Déguster un bon steak de zébu.
    • Acheter à Tana des petites huiles essentielles chez Nanou le savoyard pour les humer tout au long du voyage.
    • Prendre un apéro avec un bon rhum arrangé, ça requinque après le vol et me replonge dans l’ambiance locale.
    3 sensations que tu es heureuse de retrouver
    • Marcher sur la terre rouge, propre à l’Afrique.
    • À moi la liberté, au milieu des grands espaces, tellement grands, tellement beaux.
    • Le rythme à la cool et la nonchalance, une réelle rupture avec Paris, ça y est on déconnecte !
    3 lieux préférés
    • La vallée de la Tsaranoro et ses petits villages qu’on traverse à pied.
    • Le massif de l’Isalo, grandiose, un air de grand canyon.
    • Le canal des Pangalanes, s’y balader en pirogue et s’arrêter dans les villages de pêcheurs est un moment paisible et riche en échanges.
    2
    2 conseils pour se fondre dans le décor
    • Rester cool, ne pas regarder sa montre et se laisser porter par la nonchalance malgache.
    • Prendre un vary sosoa au petit déj, sorte de soupe de riz très local !
    2 plats, le pire et le meilleur
    • Un rhum arrangé maison très décapant et « tord-boyaux ».
    • De délicieux Mofo Gasy, petits beignets malgaches pris au déjeuner chez l’habitant dans les hauts plateaux.
    2 choses apprises là-bas
    • Rien ne sert de se presser.
    • On ne prononce pas les dernières voyelles des mots : par exemple on ne dit pas Isalo mais « Ichal », en général on fait beaucoup rire la première fois.
    1
    1 grand moment de solitude
    • Mon lit qui s’est effondré au plein milieu de la nuit, dans un petit campement, c’est ça aussi Madagascar, de bric et de broc par endroits.
    1 grand moment de béatitude
    • Une promenade à cheval, au coucher du soleil dans l’Isalo, le sentiment d’être un peu comme un cowboy dans ce somptueux décor de western.
    1 grand sujet d’étonnement, toujours
    • Le nombre de personnes qui peuvent monter dans un même taxi brousse et garder le sourire pour un trajet mouvementé qui pourra durer des heures.
    Partez ! Question Bonus Quel remède quand tu es en manque de Madagascar ?
    • Regarder un album photos de Pierrot Men, un photographe malgache au talent incroyable et au regard humaniste qui ne laisse pas insensible. J’ai en plus eu la chance de le rencontrer et j’en garde un souvenir ému.
  • Spécialiste du voyage sur mesure
    Virginie

    L'interview "3, 2, 1, Partez !"... en Namibie

    3
    3 rituels quand tu poses tes valises en Namibie
    • Laisser mes repères habituels dans l'avion.
    • Prendre un verre au Joe's Beerhouse à Windhoek, un bar de bric et de broc à l'ambiance inimitable.
    • Acheter le biltong à la coupe dans une échoppe comme il en existe un peu partout en Namibie.
    3 sensations que tu es heureuse de retrouver
    • Rouler avec mon 4x4 sur les longues pistes colorées avec des grands espaces à perte de vue.
    • Déguster à nouveau la célèbre apple pie à Solitaire.
    • M’arrêter à la ferme de « Goas Farm « pour saluer Selfy, véritable rencontre en totale immersion.
    3 lieux préférés
    • Le désert du Namib et ses champs de dunes d'une hauteur exceptionnelle.
    • Le nord du Kaokoland, là où vivent les Himbas et où le fleuve Kunene dévale les magnifiques chutes d'Epupa.
    • La montagne du Brandberg et la célèbre peinture rupestre « White Lady » où il n’est pas rare de rencontrer des familles de babouins.
    2
    2 conseils pour se fondre dans le décor
    • Randonner, c'est le meilleur moyen de se mettre au diapason de cette nature incroyable.
    • Placer son lit à roulettes sur la terrasse en pilotis de sa chambre et dormir à la belle étoile.
    2 plats, le pire et le meilleur
    • Le plat principal des Himbas : farine et eau mélangés, cuits au chaudron.
    • Un braii (barbecue) de viandes locales au Single Quarters, le marché héréro de Windhoek.
    2 choses apprises là-bas
    • Conduire à gauche.
    • Faire du camping.
    1
    1 grand moment de solitude
    • Chaque fois qu'un Namibien me parle en anglais. Chacun a son accent et je ne comprends pas toujours.
    1 grand moment de béatitude
    • Au sommet d'une dune du Sossuvlei. Autour de moi, des dunes à perte de vue, le silence, l'immensité.
    1 grand sujet d’étonnement, toujours
    • Les gens qui longent la route au milieu de nulle part. Impossible de comprendre d'où ils viennent ni où ils vont.
    Partez ! Question Bonus Quel remède quand tu es en manque de Namibie ?
    • Me projeter mentalement dans ses plus beaux paysages.
  • Spécialiste du voyage sur mesure
    Anne-Marie

    L'interview "3, 2, 1, Partez !"... au Cap-Vert

    3
    3 rituels quand tu poses tes valises au Cap-Vert
    • M'asseoir sur un banc et observer la vie alentour pour appréhender mon nouvel environnement.
    • Me poser sur une plage et admirer le jeu des couleurs : sable noir et transparence de l'eau.
    • Randonner : au Cap-Vert, il y a toujours un sentier qui se prête à ma forme du moment.
    3 sensations que tu es heureuse de retrouver
    • Les vapeurs odorantes émanant des distilleries artisanales.
    • La musique présente partout au Cap-Vert, quelle que soit l'heure.
    • L'odeur du poisson fraîchement pêché.
    3 lieux préférés
    • Santo Antão et ses paysages : montagnes tapissées de verdure, ribeiras, canyons ourlés de cultures en terrasses.
    • Boa Vista et ses 80 km de plages de sable blanc frangées de petites dunes.
    • Tarrafal, sur l'île de Santiago et son sable noir ocellé des teintes chatoyantes des barques de pêcheurs.
    2
    2 conseils pour se fondre dans le décor
    • Séjourner dans une maison d'hôtes.
    • Dîner dans un petit restaurant conseillé par un Capverdien.
    2 plats, le pire et le meilleur
    • La langouste, en voie d’extension et que l'on peut manger ailleurs qu'au Cap-Vert.
    • La cachupa, un ragoût à base de maïs et de haricots secs avec du thon ou du maquereau. C'est le plat national et tout le monde le décline à sa façon.
    2 choses apprises là-bas
    • Ne pas s'énerver quand tout ne se passe pas comme on le souhaite.
    • Demander et proposer son aide spontanément.
    1
    1 grand moment de solitude
    • Une nuit passée dans une chambre située juste en face de la réception. Le réceptionniste a passé sa nuit au téléphone et je n'ai pas fermé l'œil. Inutile de préciser que je n'ai jamais proposé cet hébergement aux voyageurs.
    1 grand moment de béatitude
    • Seule sur une plage de sable noir. Les habitants du village voisin vaquaient à leurs occupations sans se préoccuper de moi et respectaient mon besoin de solitude.
    1 grand sujet d’étonnement, toujours
    • L'aide apportée aux très jeunes mamans. Certaines jeunes filles deviennent mères très jeunes mais bénéficient du soutien de leur famille.
    Partez ! Question Bonus Quel remède quand tu es en manque de Cap-Vert ?
    • Une chanson de Cesaria Evora, évidemment !
  • Spécialiste du voyage sur mesure
    David

    L'interview "3, 2, 1, Partez !"... en Afrique du Sud

    3
    3 rituels quand tu poses tes valises en Afrique du Sud
    • Assister au coucher du soleil à Camps Bay, au pied de la Table Mountain.
    • M'assurer que ma voiture de location est équipée d'une sono digne de ce nom.
    • Me faire inviter à un braai : plus qu'un barbecue, c'est une institution en Afrique du Sud.
    3 sensations que tu es heureux de retrouver
    • L'air de l'Afrique : il est plus chaud bien sûr mais aussi plus présent, presque palpable.
    • La conduite dans le parc Kruger, seul au volant dans cette immensité.
    • Le goût du biltong, je fais toujours un stock avant de prendre la route. Ça se conserve très bien.
    3 lieux préférés
    • Le cap de Bonne-Espérance, là où finit l'Afrique, là où souffle l'esprit des grands navigateurs.
    • Le parc de Santa Lucia. On y trouve des plages, des dunes côtières, des lacs, des marais… abritant une multitude d’espèces.
    • Joburg. La ville a du mal à se départir de son image de ville violente mais elle vaut vraiment le coup.
    2
    2 conseils pour se fondre dans le décor
    • Découvrir Le Cap à vélo, le meilleur moyen de repérer les lieux qui vous ressemblent et d'y retourner ensuite.
    • Commander un fish 'n chips chez Kalky's, une institution de Kalk Bay, au Cap.
    2 plats, le pire et le meilleur
    • Les fast-foods. Ce n'est jamais terrible, mais en Afrique du Sud, c'est franchement mauvais.
    • Le bobotie, un délicieux gratin d'origine malaise.
    2 choses apprises là-bas
    • Conduire à gauche. C'est une habitude facile à prendre, seule la première fois est un peu stressante.
    • Faire preuve de patience. Il faut parfois attendre plusieurs heures avant qu'un lion ne montre le bout de sa crinière.
    1
    1 grand moment de solitude
    • Le jour où un éléphant m'a barré la route. J'ai voulu faire demi-tour… mais un autre éléphant se dressait juste derrière mon véhicule. Coincé !
    1 grand moment de béatitude
    • Une partie de foot avec les gamins d'un township. Une superbe après-midi qui s'est terminée par un repas tous ensemble.
    1 grand sujet d’étonnement, toujours
    • Les kilomètres de barbelés entourant les maisons.
    Partez !
ou

Parler à un conseiller-spécialiste

Du lundi au samedi de 10h à 18h30
Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.