30 ans d'engagements - Compensation carbone

Palétuviers - Sénégal © Céline Ravier

Depuis le 1er janvier 2018, Comptoir des Voyages va plus loin dans sa lutte contre le réchauffement climatique en compensant 100% des émissions de CO2 induites par le transport aérien et terrestre de ses clients et de ses salariés.

Des voyages 100 % carbone neutre

Afin d’atteindre cet objectif, Comptoir des Voyages a financé des projets de reforestation au Sénégal et en Amazonie dès 2010, par le biais de son association Insolites Bâtisseurs Philippe Romero, puis en Inde et en Indonésie en s’associant aux programmes de Livelihoods Carbon Fund, un des labels les plus exigeant des Nations Unies. L’assurance que les forêts plantées grâce à Comptoir des Voyages ne l'auraient pas été autrement, mais aussi qu'elles ne seront jamais coupées.

Ces projets de reforestation s’inscrivent dans une véritable dimension économique, sociale et concernent la plantation de mangroves et de forêts dites additionnelles, qui n'existeraient pas sans la compensation carbone. La mangrove génère de la biodiversité, c'est un écosystème primordial pour la reproduction de nombreuses espèces et c’est une barrière écologique naturelle contre la salinisation des champs. La reforestation de cette plante permet aussi de reconstituer la réserve halieutique et des cultures en bordure de mangrove telles que le riz.

Des projets de reforestation que nous soutenons

10 500 hectares de mangroves plantés au Sénégal

Nous soutenons un projet de réhabilitation de l'écosystème de Casamance et du delta du Siné Saloum. Ainsi nous avons permis depuis 2010, la plantation de plus de 10 500 hectares d'arbres en partenariat avec Livelihoods et l'association sénégalaise Océanium. Le travail de sensibilisation, de formation des populations villageoises et de planification s'étend sur trois mois et les plantations ont lieu pendant la saison des pluies, de juillet à octobre.

Et pour aller jusqu'au bout de notre engagement, une vingtaine de salariés ont pu participer à ce projet en plantant des arbres aux cotés des villageois.

300 000 hectares de forêts primaires préservés au Pérou

Depuis 2011, la Fondation Amazonia Viva, avec le soutien de Pur Projet, coordonne des programmes de conservation forestière dans la région de Martin Sagrado. L’enjeu est de préserver 300 000 hectares de forêts et de développer l’agroforesterie en lien avec vingt communautés. Des formations à la conservation des ressources naturelles, à l’apiculture, à l’exploitation des graines et à la confection médicinale sont proposées aux villageois. Nous soutenons ainsi la protection et la restauration des forêts primaires d’Amazonie et participons à la mise en place de nouvelles méthodes de gestion forestière.

5500 hectares de mangroves plantés dans les Sundarbans en Inde

Séduits par la démarche participative et engagée de l’association Nature Environment & Wildlife Society (NEWS) en Inde, nous participons, aux côtés de Livelihoods, à la préservation et au reboisement de 5 500 hectares de palétuviers dans les Sundarbans. Le delta des Sundarbans forme à ce jour la plus vaste zone de mangroves au monde et sa dégradation aboutit à la disparition de nombreuses espèces animales et végétales. Or, il agit comme régulateur des phénomènes climatiques et protège les habitants des côtes des vents et marées.

Plantation de mangrove au Sénégal
Sine Saloum - Sénégal © Audrey Adjouba

5000 hectares de mangroves restaurés à Sumatra en Indonésie

Longtemps négligée par le gouvernement indonésien, la mangrove n’a fait l’objet d’aucune protection particulière. Le séisme de 2004, dont l’épicentre se situait à seulement 100 kilomètres des côtes d’Aceh et du nord de Sumatra, a fait disparaitre des villages entiers et provoqué une catastrophe humanitaire historique. Nous soutenons Yagasu, association indonésienne de préservation de l’environnement depuis 2003, dans la restauration de 5000 hectares de la mangrove en lien avec les communautés des zones forestières.

Retour haut