Zagreb Arty & Gourmande

  • Week-end à Zagreb, la capitale de la Croatie. Au menu, le Moyen-Âge, le style austro-hongrois, l’art contemporain, la bonne cuisine !
  • Ce voyage est un atout prix
  • Week-ends & séjours Croatie, Zagreb
  • 3 jours / 2 nuits
  • À partir de 545 € (prix par personne)
  • Incluant 140 € de taxes aériennes • Voyage réalisable toute l'année
Le décor
Un Week-end Pur Plaisir à Zagreb, ou quand l’art et la gourmandise se marient à merveille ! La capitale de la Croatie montre autant de charme que de caractère. La ville haute, Gorjni Grad, déploie un labyrinthe de ruelles pavées et d’escaliers bordés de demeures colorées, de tours, de palais. Si la ville basse, Donji Grad, a d’abord adopté un style austro-hongrois, le néo-classique et l’Art Nouveau l’ont enrichie au fil du temps. Hôtels particuliers, théâtres, palais s’exposent au milieu de vastes espaces verts ! Aujourd’hui, Zagreb se développe au-dessus du parc. C’est là qu’a élu domicile le nouveau musée d'Art contemporain, au bâtiment signé Igor Franic. On peut y passer une journée entière entre collections, arts visuels, auditorium multimédia, expos en plein air dans la partie Nord et… restaurant.

Justement, côté gourmandise, on est gâtés aussi ! Juan Jose, un globe-trotter mexicain passionné de cuisine vous invite chez lui en toute intimité (4 pers.) et promet à sa table un super moment de partage : on se régale de la conversation et de ce qu’il y a dans l’assiette. Des spécialités croates, artichauts et pois à l’huile d’olive par ex., "pašticada s njokima" (un mijoté de bœuf mariné, avec ses légumes mixés et ses gnocchis de pommes de terre). Vous aura-t-il préparé des beignets au fromage blanc, les fameux "štrukli" ? Et pas de souci, Juan Jose parle anglais, croate, italien et espagnol. On a le choix !

Le scenario
Zagreb n’est qu’à 2 h de vol de Paris. Juste le temps de vous asseoir, de vous plonger dans votre carnet de voyage et l’avion se pose déjà… Vous vous rendez à votre hôtel, situé en plein coeur de la ville. Durant un week-end dans la capitale croate, s’il ne faut pas passer à côté des sites les plus marquants (cathédrale, église St-Marc, théâtre national…), il faut aussi arpenter les rues de la ville haute, la ville basse, de caractère très différent ! En journée, de petits arrêts aux terrasses des cafés sont des occasions rêvées de lier conversation avec les voisins de table. .. Le dernier jour, après le petit déjeuner, une dernière petite promenade citadine avant de gagner l’aéroport et de s’envoler pour la France ?

NOS INCONTOURNABLES

On se balade facilement à pied dans Zagreb. Dans la Ville Haute, les ruelles succèdent aux escaliers, la cathédrale Saint-Stéphane domine les demeures pastel et les palais un peu à l’abandon. Son atmosphère est unique, même si d’aucuns vont jusqu’à la comparer à un "Montmartre pragois" ! A la rue Mletacka, se trouve l’atelier d’Ivo Meštrovic. 300 oeuvres sont exposées, dont des meubles, des dessins, lithos, sculptures de christs décharnés, d’athlètes musculeux… Et en ville le jeu, c’est de repérer tout ce qui est signé de l’artiste : La source de vie face au théâtre national, L’Histoire des Croates devant le Rectorat, une crucifixion à St-Marc. La ville basse est une splendeur : édifices austro-hongrois, larges avenues bordées d’arbres, façades sculptées. En son cœur, sur la place Ban Josip Jelacic où trône la statue équestre du vice-roi, seul le tramway est autorisé à passer ! Le lieu est hyper agréable à vivre, tout est réuni pour ça : les terrasses des cafés, comme celle du Gradska Kavana, les flâneurs, les musiciens des rues, les fleurs, l’espace si vaste et aéré…

NOS COUPS DE CŒUR

Le plaisir du marché
Se balader à travers les étals et sous les parasols rouges du marché Dolac, que là-bas on surnomme "le ventre de Zagreb ". Acheter de bonnes petites choses à rapporter à la maison ! Puis s’installer sur une terrasse, place des Fleurs, pour regarder vivre les gens et engager la conversation !

Assister à un concert en plein air
Dans la ville basse, sur les places de Zrinjevac et Nikole Zrinskog trg,, qui sont aussi des jardins publics, des kiosques accueillent régulièrement des musiciens. Et ça, c’est un vrai bonheur !

Choisir un musée…
Passer du temps au musée d’Art Contemporain bien sûr, où sont exposées 12 000 œuvres d’artistes croates et internationaux, qui représentent les mouvements artistiques majeurs des années 1950 à nos jours. Mais pourquoi ne pas faire un saut au musée Mimara si l’on est féru de peintures et d’antiquités grecques ? Ou à l’original musée des Cœurs brisés, entièrement consacré à la rupture amoureuse.

Commencer la soirée dans la rue Tkalciceva
Entre Gradec et Kaptol, dans la ville haute, la rue Tkalciceva égrène les terrasses de café. L’atmosphère s’anime et se réchauffe au fil des soirées. La rue est piétonne, on peut même danser au milieu. Chiche ?

À partir de 510€ par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Détail budget

- Départ le vendredi ou samedi et retour le dimanche ou lundi sur vol direct
- Départ de province : nous consulter
- Départ possible autre jour sur vols réguliers avec changement d'appareil : nous consulter
- Réduction 3e lit et supplément chambre individuelle : nous consulter

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 140 €
  • Le vol Paris/Zagreb/Paris direct sur Croatia Airlines
  • 2 nuits en chambre double et petits déjeuners à l’hôtel Croatia 3*
  • Le billet pour le Musée contemporain livré à votre hôtel
  • La taxe de séjour
  • Le dîner chez Juan José

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les dépenses personnelles

Transports aériens

  • Possibilité de vols réguliers au départ de Province : nous consulter
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • Goûter, chez Juan Jose, Croate d’adoption des mets typiques, comme la pašticada s njokima, les štrukli sucrés et se régaler de la conversation !
  • Monter en funiculaire à Gornji Grad ((en 55 sec.) pour voir l’église St Marc, toits polychromes et bulbe élégant, la tour Lotrscak et entendre le canon : un coup est tiré tous les jours à midi
  • Au tout nouveau musée d’Art Contemporain, ne pas hésiter à monter sur le toit pour voir le «Champ coloré» d’Ivan Božicevic et à tester le «Toboggan» de Carsten Höller. Surprise !
  • Profiter du séjour pour s’acheter des Startas, les tennis en toile des années 1970, chez Sherriff & Cherry. Elles sont toujours belles, solides, pas chères et aujourd’hui colorées si on veut ! De vraies petites œuvres d’art
  • Repérer les œuvres d’Ivo Meštrovic à travers la ville. Au théâtre national, devant le Rectorat, à St-Marc et bien sûr à sa fondation, rue Mletacka

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 8.9/10 (449 avis)
Guide de voyage Croatie Tous nos voyages Croatie

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.