Féerique Dubrovnik

  • Séjour à Dubrovnik, avec nuits dans un appartement loué dans le centre historique classé Unesco, non loin des plages !
  • Ce voyage est un atout prix
  • Week-ends & séjours Croatie, Dubrovnik
  • 8 jours / 7 nuits
  • À partir de 650 € (prix par personne)
  • Incluant 52 € de taxes aériennes • Voyage réalisable d'avril à octobre
Le décor

On va d’abord à Dubrovnik, l’ancienne cité-état de Raguse, pour son cœur historique si beau, ses remparts moyen-âgeux et sa délicieuse ambiance méridionale. On peut y aller aussi pour ses plages. Porporela, Buza au pied des murailles face à l’île de Lokrum, Banje à l’est de la porte Ploce (wouahh la vue sur la vieille ville !) et plus loin, la plage d’Uvala Lapad, qu’on peut rejoindre en bus. Une idée pour prendre ses repères, admirer l’ensemble de la cité qui s’avance dans l’Adriatique, les îles, monter en moins de 4 minutes au sommet du mont Srd par le téléphérique. Et là-haut, à 405 mètres d’altitude, croquer un sandwich acheté au snack-bar ou carrément déjeuner au restaurant. Une semaine de séjour donne le temps d’aller au-delà de la ville. Alors, pourquoi ne pas aller explorer les îles et s’y baigner ? Lokrum à un jet de pierre de Dubrovnik, Korkula ou bien les Elaphites…

Le scénario

Le trajet Paris-Dubrovnik est assuré par une compagnie low-cost. Chic, on étrangle le budget ! Le temps de s’installer, de réviser son carnet de voyage et on est arrivés. Après un transfert libre de l’aéroport jusqu’au centre historique, vous voilà chez vous, dans l’appartement loué pour sept nuits. A Dubrovnik, on peut tout visiter à pied… à moins qu’on veuille aller plus loin, aux îles Korkula par exemple. Il faudra alors louer une voiture et passer par la presqu’île de Peljesac. Au jour 8 dans la matinée, valises bouclées, il est temps de regagner l’aéroport et de rentrer sur la France. Trop courte, cette semaine !

L'avis du spécialiste

Danijela DUMONTEIL, conseiller chez Comptoir des Voyages
A chaque fois ma visite commence par la balade sur des remparts, d'où je peux admirer les toits roses et m'offrir la vue vers la mer, pour finir ensuite à Porporela, lieu caché des regards afin de profiter du coucher de soleil.

Danijela, spécialiste Croatie

LES INCONTOURNABLES

A l’arrivée, un premier p’tit tour dans la ville close ? Et au soleil couchant, une promenade sur les remparts ? Les pierres prennent une couleur dorée, le rouge de toits s’enflamme, l’azur de la mer se fait plus profond, quelle merveille ! De la porte Pile à l’Ouest à la porte Ploce à l’Est, le patrimoine architectural de Dubrovnik est à couper le souffle : la fontaine d’Onofrio et ses 16 mascarons, l’église Saint-Blaise toute baroque, en passant par le monastère franciscain et son cloître, ainsi que sa pharmacie qui fonctionne depuis 1317 ! Sans oublier les palais, Sponza et celui du Recteur, qui sont parmi les plus beaux de Dubrovnik. En fin de journée, le vieux port est le lieu est idéal pour flâner et se régaler de son animation tranquille…

NOS COUPS DE CŒUR

Les tableaux de la cathédrale de l’Assomption, surnommée la Grande Madone
Une cathédrale baroque à l’histoire singulière… Bâtie entre 1673 et 1713, elle a été précédée de pas mal d’autres églises anéanties par des séismes, dont une basilique byzantine et une cathédrale votive, financée par Richard Cœur de Lion sauvé d’un naufrage aux abords de l’île de Lokrum en revenant de la 3e croisade. Parmi les nombreux tableaux exposés aujourd’hui, un remarquable polyptyque de l’Assomption, qui aurait été peint dans l’atelier du Titien…

Les trésors du monastère Franciscain
Le jardin planté d’orangers et de palmiers du monastère franciscain ! Les chapiteaux des colonnes de son cloître du XIVe, avec des représentations de têtes humaines, d’animaux, de motifs floraux. Et puis sa pharmacie, ouverte en 1317 et toujours en service…

Baignades et balades sur une île ou une autre…
Lokrum, à 10 min de bateau, offre balades à l’ombre des pins et criques charmantes… On peut aussi aller plus loin, aux îles Elaphites, moins fréquentées et aux eaux super limpides. Pour des plages de sable, il faut aller du côté de l’île de Mljet dont 70% du territoire est couvert d’une forêt classée en parc national. Avec un véhicule loué à la journée, en deux heures de route, on est à l’île de Korcula et, cerise sur le gâteau, on passe par la magnifique presqu’île de Peljesac.

Un musée de photos de guerre, ouvert de mai à septembre
Le War Photo Museum, conçu par Wade Goddard et dédié à la photo de guerre. A travers des images du conflit en Ex-Yougoslavie, on y montre "la guerre telle qu’elle est, crue, vénale, effrayante, en se concentrant sur les injustices qu’elle inflige aux innocents comme aux combattants" (W. Goddard).

À partir de 650€ par personne Prix calculé sur la base de 4 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Détail budget

- Départ de Paris ou de province en vol régulier possible tout au long de l'année : nous consulter
- Possibilité de réserver un low-cost de Lyon ou de Genève, de juillet à septembre, pour un prix plus doux
- Possibilité d'appartement de type studio ou 4 pièces : nous consulter

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 52 €
  • Le vol direct Paris/Dubrovnik/Paris sur Transavia
  • 7 nuits en appartement 3 pièces confortable en plein coeur de Dubrovnik
  • La taxe de séjour

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les dépenses personnelles
  • Les repas : petit déjeuners, déjeuners et dîners

Transports aériens

  • Départ de Paris ou de province en vol régulier possible tout au long de l'année : nous consulter


  • Possibilité de réserver un low-cost de Lyon ou de Genève, de juillet à septembre, pour un prix plus doux
Celenga ("Kelon" en grec) signifie citerne pour recueillir l’eau de pluie.
Cette maison, autrefois occupée par des marchands et marins de Dubrovnik, était connue car toute la ville pouvait se fournir en eau à partir de ses réservoirs, situés derrière l'édifice principal. Entièrement rénovée, cette maison a su préserver son authenticité et son charme d’antan.
  • Sur place, une liste de restaurants est fournie avec possibilité de plats sur commande.
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • Retrouver un peu l’atmosphère de la Sérénissime, dans l’architecture et aussi dans l’assiette, avec le risotto noir à l’encre de seiche, pile la même spécialité qu’à Venise !
  • Se promener dans le quartier juif à partir de la fontaine Onofrio, de la rue Stradun à la Zudioska, jusqu’à la synagogue du XIVe
  • Prendre le temps de vivre. Faire du shopping dans la rue Stradun, flâner sur le marché de Gruž, s’arrêter sur une des terrasses du café Gradska, parvis de St Blaise ou vieux port
  • Se régaler de moules de la baie Malostonski zaljev, servies avec un filet de citron et puis, côté douceurs, de kotonjata (gâteau aux coings) ou de rožata (crème brûlée)…
  • Faire à pied le tour de Lokrum, une île-jardin aux beaux arbres, et se baigner en chemin en regardant les vestiges d’une ancienne abbaye bénédictine et d’un petit fort royal

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 8.9/10 (449 avis)
Guide de voyage Croatie Tous nos voyages Croatie

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.