2 voyages Kaunas

Deuxième ville de Lituanie, Kaunas n'a pas été épargnée par l'histoire. Votre visite de la ville se fera sous les auspices d'un parcours quelque peu chaotique. D'abord polonaise, puis russe, Kaunas devient capitale de la Lituanie indépendante de 1920 à 1940, alors que Vilnius passe en Pologne. La ville a été occupée par les nazis et abrite un camp d'extermination, comme en témoigne l'émouvant musée de la déportation et de la résistance. Vous découvrirez ensuite les tours médiévales du vieux Kaunas et le très baroque hôtel de ville. Un petit tour aux cathédrales Saint-Pierre et Saint-Paul et au très beau cloître de Pažaislis vous mettront en odeur de sainteté avant d'entreprendre la visite du musée du Diable. Unique au monde avec sa collection de représentations du démon, effrayantes ou humoristiques, ce musée a été crée en 1982 par le peintre lituanien Antanas Žmuidzinavicius.

Résultats : 2 idées de voyage

 
  • Autotour à la découverte des pays baltes avec Comptoir des Voyages
  • La route de l'ambre balte

  • itinérants & autotours | Lituanie, Lettonie, Estonie
  • 11 jours / 10 nuits
  • A partir de 1100 € TTC
  • Autotour entre les capitales baltes, Vilnius, Riga, Tallinn, en passant par la campagne et le bord de la Baltique. Que de trésors !
  • Autotour à la découverte des pays baltes  avec Comptoir des Voyages
  • Baltic Tonic

  • itinérants & autotours | Lituanie
  • 10 jours / 9 nuits
  • A partir de 1790 € TTC
  • Autotour de découverte de la Lituanie, de la Lettonie, de l’Estonie et de leurs capitales, avec des nuits en hébergements de charme
Demander un devis
Parler à un spécialiste
Lituanie
01 86 95 65 31 Du lundi au samedi de 10h à 18h30
Tous nos voyages Lituanie Guide de voyage Lituanie
Avis voyageurs
2 points2 points2 points2 points1 point 8.5/10 (35 avis)
Voir la charte

consulter un conseiller
spécialiste

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.