Périple de la Cappadoce à la côte turquoise

  • Cinq jours pour explorer la féérique Cappadoce avec un passage par Konya et un final à Antalya pour son ambiance orientale et sa côte.
  • Itinérants & autotours Cappadoce et côte turquoise
  • 9 jours / 8 nuits
  • À partir de 1450 € (prix par personne)
  • Incluant 170 € de taxes aériennes • voyage réalisable de mai à octobre.
Découvrez la Turquie à pied ! En prenant le temps d’explorer la Cappadoce faite de paysages tourmentés, de colonnes rocheuses, de spectaculaires villages et d’églises creusées dans la pierre volcanique. Pour descendre la vallée des Roses, celle de Göreme classée au patrimoine de l’Unesco ou celle d’Ihlara … Après une journée à Konya, la ville des derviches tourneurs, vous voilà à Antalya. Régalez-vous de baignades, les plages y sont magnifiques. Aux environs ne manquez pas les sites antiques tels que Termessos et Aspendos pour son théâtre. E sur la rive ouest du lac de Köycegiz, testez les boues sulfureuses de Selimiye !

Jour 1 | FRANCE - KAYSERI - UÇHISAR (80 KM, 1H 15)

Vol pour Kayseri, porte d’entrée de la Cappadoce. En Cappadoce, il y a trois millions d’années, le volcan Argeus a explosé. Résultat, des cendres et des boues qui en refroidissant ont formé le tuf. Alors c’est l’érosion qui s’est déchaînée. Résultat, un délire de cônes, des vagues de pierres immaculées, des colonnes trouées ou portant chapeau, c’est selon. L’homme y a ajouté son œuvre en creusant maisons, églises et sanctuaires.
Après avoir pris possession de votre voiture de location, vous mettez le cap vers le magnifique village d’Uçhisar, dans la province de Nevsehir. En soirée, perdez-vous dans ce village troglodyte, où sur les placettes et rejoindre les habitants qui jouent aux dominos jusqu’à la nuit tombante.

Jour 2 | UÇHISAR ET ENVIRONS

Le jour dévoile le piton Kale visible à plusieurs kilomètres à la ronde. Les hommes l’ont creusé de grottes, de galeries et l’ont transformé en une forteresse naturelle… Uçhisar, Urgup et Avanos sont les trois villages qui délimitent le cœur de la Cappadoce, un "triangle d’or" d’à peine 15 km de côté. On peut y randonner entre vignes, champs cultivés et massifs rocheux creusés par l’homme. Depuis le village de potiers d’Avanos, on peut atteindre Göreme, classé au patrimoine mondial de l’Unesco pour la beauté de son cirque en 1h30 de marche. Découvrez également la vallée des Pigeonniers et son ensemble d’églises et de monastères datant du VIIe au XIIe siècle (construits sur sept niveaux, à fresques, à iconostases en pierre).

Jour 3 | UÇHISAR ET ENVIRONS

Découvrez les environs d’Uçhisar en voiture et surtout à pied, la meilleure façon de vivre la Cappadoce. Vous dénicherez, dans les roches volcaniques, des communautés monastiques oubliées, des églises secrètes, comme celle de Cavuçin qui fut un important lieu de pèlerinage au Ve siècle. De ces deux églises rupestres, celle de Nicéphore Phocas compte parmi les plus belles de Cappadoce. De Cavuçin, continuez à pied dans les magnifiques paysages de la vallée des Roses, ou Güllü Dere.

Jour 4 | UÇHISAR ET ENVIRONS

Pour terminer votre découverte de la Cappadoce, direction la vallée d’Ihlara. Ici ni cheminée de fées, ni piton, Ihlara est un canyon, une faille serrée entre deux falaises de plus de 100 mètres de hauteur creusées par la rivière de Melendiz. Un point de vue à couper le souffle !

Jour 5 | UÇHISAR - KONYA (235 KM, env. 3 H45)

Pour vous rendre à Konya au cœur du plateau anatolien, vous empruntez une route qui a été celle de la soie. À Konya, des tuiles turquoise surmontent les dômes d’un immense sanctuaire, le Tekke de Mevlâna, dédié à Rumi, poète du XIIIe siècle et fondateur du soufisme. Cette ville sainte désormais attachée au nom des derviches tourneurs, montre de vénérables mosquées remplies de pèlerins et des cafés branchés pour étudiants ! Explorez le grand Bazar, où s’alignent kilims, sumaks, cicims et d’innombrables objets religieux. Vous pouvez ensuite gagner la fraîcheur du parc Aladdin, qui occupe la colline du centre-ville chapeautée par la plus ancienne mosquée de Konya… S’il vous reste du temps, faites un tour au musée archéologique, pour voir des collections allant de la période du néolithique jusqu’à l’époque byzantine.

Jour 6 | KONYA - ANTALYA (305 KM, env. 3 H45)

Cette journée de transition passe par une route pittoresque qui longe les lacs de Beysehir. N’hésitez pas à faire une balade à pied, pour profiter de la fraîcheur et du charme du lieu, avant de poursuivre votre trajet et de rejoindre la côte. Si le néolithique et les premières sociétés urbaines vous passionnent, faites un détour d’une petite quarantaine de km pour voir l’exceptionnelle Çatal Höyük, une ville occupée du milieu du VIIe millénaire au milieu du VIe, avec reconstitution des maisons enchevêtrées en pisé, ornées de peintures murales. En soirée à Antalya, flânez du côté du port, pour profiter de l’ambiance.

Jours 7 et 8 | ANTALYA

Antalya est séduisante, avec ses ruelles tortueuses, sa vieille ville Kaleiçi, ses remparts romains, ses maisons ottomanes, son musée qui regorge de trésors ! Mais il y a aussi beaucoup à découvrir autour de la ville : les sites antiques de Termessos, de Pergé, le magnifique théâtre d’Aspendos, Selimiye où l’on profite avec délice de la boue réputée pour ses bienfaits dermatologiques. Sans compter les plages et la mer transparente … À vous choisir la fin de votre voyage !

Jour 9 | ANTALYA – FRANCE

Départ pour l’aéroport de d’Antalya. Restitution de votre voiture de location. Vol retour vers la France via Istanbul.
De 1450 € à 1550 € par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes De 1050 € à 1150 € par personne Prix calculé sur la base de 4 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Détail budget

à partir de 1450€/personne hors vacances scolaires

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 170 €
  • Les vols internationaux France / Kayseri et Antalya / France sur Turkish Airlines
  • 10 jours de location de voiture, frais d’abandon compris
  • 8 nuits en hôtels avec petit déjeuner

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les repas, les boissons, les visites et dépenses personnelles
  • Les droits d’entrée sur les sites antiques et dans les musées : prévoir en moyenne 5 € par personne et par site
  • L’excursion en montgolfière en Cappadoce

Transports aériens

Vols réguliers Turkish Airlines via Istanbul.
Départ des principales villes de province avec ou sans supplément selon compagnie, nous consulter.
Le budget indiqué comprend des hébergements de charme sélectionnés pour leur situation particulière ou leur histoire.
Descriptif détaillé des hébergements à l’envoi du devis personnalisé.


Fiche pratique

La bonne saison
Sur le plateau de la Cappadoce, le climat est continental. Les étés sont chauds et secs, mais comme on est à 1000-1200 mètres, ils ne sont jamais torrides et les nuits restent fraîches. Le printemps, qui voit tomber quelques pluies, est doux et ensoleillé, tout comme l’automne. Sur le littoral sud de la Turquie, le climat est de type méditerranéen. Le printemps et l’automne sont super agréables, avec 17 à 20°C en mai, 21-22°C au début de juin et en octobre. Les étés quant à eux sont très ensoleillés.
Décalage horaire
+ 1 heure été comme hiver.
Accès
Comptez environ 4h40 pour un vol Paris / Kayseri et 4h25 pour un Antalya / Paris, hors escale.

LE SAVIEZ-VOUS ?

En Cappadoce, dans les entrailles de la terre…
Il existe en Cappadoce des villes-refuges creusées à la verticale dans le tuf vers le VIIIe siècle apr. J.-C. A cette époque, la Cappadoce est riche, elle est située sur le principal axe de commerce avec l’Extrême Orient, elle se trouve donc aussi sur le chemin des invasions (arabes, puis turques ou mongoles). Pour se protéger, il a fallu creuser ! Une trentaine de ces cités souterraines ont aujourd’hui été répertoriées, dont Kaymaklil, Derin Kuyu. Certaines plongent sur 8 à 12 étages, atteignant 60 m de profondeur. Autour d’un puits d’aération bien caché en surface, s’articulent des étables, silos et meules, cuisines et celliers, citernes pour l’eau, chambres pour les familles, latrines, avec tout au fond, la résidence du seigneur et l’église …Une fois les réserves alimentaires stockées, ces refuges pouvaient assurer six mois d’autonomie à la population. On pense qu’en réalité chaque village avait son double sous terre et qu’il resterait quelque 200 cités-des-profondeurs à retrouver !

Atmosphère, atmosphère !

Un livre à lire…
La Cappadoce, Mémoire de Byzance, de Catherine Jolivet-Lévy, édité en 1997 par le CNRS. La Cappadoce, en tant que province centrale de l’Asie Mineure, a fait partie de l’Empire byzantin jusqu’à sa conquête par les Turcs Seldjoukides. Cette région est une merveille minérale et architecturale, les deux étant indissociables. Les habitations sont d’une originalité inégalée, les monuments religieux sont des trésors et ils sont plus que nombreux, en particulier ceux du Xe et du XIe siècle. C’est à cette belle découverte que nous invite Catherine Jolivet-Lévy.
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • En prendre plein la vue en Cappadoce, entre cheminées de fées et maisons troglodytes
  • Dormir dans des demeures au charme anatolien
  • Goûter au pekmez, fait à base de jus de raisin, pour faire le plein d’énergie !
  • Voir tourner les derviches de Konya, la capitale spirituelle
  • Buller sur les magnifiques plages de la côte turquoise

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 8.9/10 (132 avis)
Guide de voyage Turquie Tous nos voyages Turquie

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.