Turkish delights, mon road-trip en Turquie

L’arc en ciel, c’est la symphonie de couleurs qu’offre la Turquie… Les céramiques d’Iznik qu’on voit à Topkapi, à la mosquée Bleue, les coupoles et minarets de Bursa la Verte, la mer turquoise propice aux baignades, les sables blonds ou bruns des plages, les marbres blancs des sites archéologiques, l’œil porte-chance en verre bleu, ou nazar boncuk, qu’on voit partout. Jusqu’aux teintes vives des bougainvilliers qui grimpent à l’assaut des maisons …
Après deux jours entiers passés à Istanbul, vous démarrez votre autotour en Turquie. Un road trip aux allures de road movie à travers les grandes scènes de l’Antiquité, du puissant Empire Ottoman et de la Turquie contemporaine, qui se développe au galop ! Après Bursa, vous longez la belle côte égéenne, d’Ayvalik à Bodrum. Puis ce sera la côte lycienne, le long de la Méditerranée, jusqu’à Antalya. Autant de promesses de délices : baignades et farniente, visites des trésors historiques, balades dans la nature…

Jour 1 | FRANCE – ISTANBUL

Vol pour Istanbul. A votre arrivée, accueil par notre correspondant et transfert jusqu’à votre hôtel situé dans Sultanahmet, le quartier historique. Dîner libre. Vous passez 3 nuits à l’hôtel à Istanbul.

Jours 2 et 3 | ISTANBUL

Istanbul compte officiellement plus de 11 millions d’habitants...16 à 20 millions, selon les Stambouliotes ! Rassurez-vous, la partie historique reste restreinte. Sont à voir en priorité, le quartier du sérail, pour le palais de Topkapi (on prononce Topkapeu), Ste Irène demeurée chrétienne, les maisons traditionnelles en bois peint de la rue Sogukçesme Sokagi. Le Bazar est un incontournable, tout comme la mosquée Bleue, Sainte Sophie et aussi la fabuleuse citerne-basilique, bien mise en scène par les éclairages et la musique !

Jour 4 | ISTANBUL – IZNIK – BURSA (280 km / env. 5h)

Le matin, votre voiture vous est livrée à votre hôtel. Départ direct pour Bursa par les voies rapides, le pont Bogaziçi, l’autoroute d’Ankara. Vous sortez à Gebze-Eskihisar (45 km, env 40 mn), pour attraper le ferry menant à Yalova (30 mn de traversée). Route jusqu’à Iznik pour déjeuner au bord du lac et faire un tour panoramique de cette ville qui a conservé remparts et tours byzantines, et qui a été durant la période ottomane, un des deux grands centres de fabrication des céramiques. En chemin pour Bursa, vous pouvez faire un petit crochet par Cumalikizik, un village ottoman préservé. Bursa la Verte, Yesil Bursa, s’est établie au pied et sur les contreforts de l’Uludag, qui culmine à 2540 m d’altitude. Vous passez 2 nuits à Bursa.

Jour 5 | BURSA

Bursa a été la 1ère capitale de l’Empire ottoman, ce qui explique sa richesse en mosquées et mausolées. A cette époque, elle avait le monopole du commerce de la soie et faisait l’élevage du ver à soie. Témoin de cette époque, le caravansérail « du cocon » ou Koza Hani. Ses galeries font de nos jour office de bazar où sont vendus des articles en soie et autres étoffes. Son patio sert de terrasse à plein de petits bistrots. Visitez la Grande Mosquée, récemment restaurée, le mausolée vert. Après ça, allez déguster un Iskender Kebap authentique, car c’est à Bursa qu’a été inventée la broche verticale pour rôtir la viande à la braise. Viande servie sur assiette, sur son un lit de pain « pide » en morceaux, avec tomate, yaourt. Enfin, allez vous détendre aux bains turcs, il y en a plusieurs dans la vieille ville, dont le Çakir, qui date de 1484. Simple et accueillant.

Jour 6 | BURSA – FOÇA

Départ pour Foça, via Balikesir et Edremit. Un conseil, déjeunez à Ayvalik, vous profiterez des petits restaurants dont la terrasse fait face au port et des poissons frais dans votre assiette. Les mosquées de la ville ont été des églises grecques orthodoxes et ça se voit ! La route pour Pergame longe une large vallée cultivée, ponctuée de maisons agricoles cossues. Pergame possède une vieille ville animée, des ponts en dos d’âne, des vestiges visibles dès l’arrivée et un site antique haut perché. Son théâtre, carrément en à-pic sur le flanc de la colline, est impressionnant. A Foça, on trouve de vieilles maisons, des cafés élégants, une forteresse génoise restaurée, un petit théâtre antique et surtout une ambiance maritime décontractée, vous aimerez cette étape.

Jour 7 | FOÇA - SELÇUK / EPHESE (142 KM / env. 2H)

A la sortie de Foça, des colonnes rocheuses et de vieux moulins à vent perchés sur leur tertre saluent votre départ. L’autoroute E87 fait le tour d’Izmir, grande ville de près 4 millions d’habitants. Filez droit sur Celçuk pour profiter du vaste site d’Ephèse, ouvert jusqu’à 18h30. Notre conseil : achetez un sandwich chaud dans un des petits snacks à l’entrée et pique-niquez dans la ville antique, en imaginant les scènes de vie quotidienne à l’époque : la fébrilité du port aujourd’hui ensablé, les toges qui déambulent sur la rue de Marbre, les assidus de la bibliothèque de Celsus (une splendeur de pierre), le petit stop aux latrines (!) avant la montée au temple d’Hadrien, la visite aux amis dans leurs maisons ornées de fresques, le coup d’œil aux statues de notables qui bordaient (jadis) la rue des Courètes avant le bain purificateur aux thermes de Varius… Le musée Archéologique expose de formidables sculptures, peintures, objets d’art ou de vie quotidienne.

Jour 8 | SELÇUK - PAMUKKALE / HIERAPOLIS (200 KM / env. 2H 45)

En route pour Pamukkale ! Tout d’abord les paysages sont faits de collines à maquis ou montrant d’anciennes cultures en terrasses, ainsi que des vergers florissants. Puis on longe le beau massif montagneux de l’Akdag, dont les sommets de plus de 2000 m sont enneigés six mois de l’année. La « neige éternelle » surgit au fond du paysage, ou plutôt une sorte de grand glacier immaculé …Voilà Pamukkale, le Château de Coton en turc. A voir d’en bas et surtout d’en haut, car on peut faire trempette dans une succession de vasques bleutées et aller se baigner ensuite dans les eaux thermales de la « piscine antique » de Hiérapolis, au fond jonché de colonnes de marbre. C’est sans doute un peu trop aménagé, mais c’est bien agréable quand même !

Jour 9 | PAMUKKALE – BODRUM (297 KM / env. 4 H)

A travers des collines ondulantes, vous démarrez votre route pour Bodrum,. Dans la région de Yatagan, de magnifiques boules de granit émergent du maquis, laissant peu à peu place à de petites vallées cultivées. Un peu après Milas, la côte apparaît, très découpée et émaillée d’îlots couverts de pins. A l’arrivée sur Bodrum, les petites maisons cubiques, typiques de la région, se multiplient sur les collines, en pierres de taille ou enduites de blanc. Bodrum est une station balnéaire soignée, rues piétonnes et front de mer impeccables, boutiques élégantes, forteresse St Pierre aujourd’hui musée dans lequel sont exposés des trésors sous-marins dans une belle scénographie.

Jour 10 | BODRUM – DALYAN (115 KM / env. 2H)

Par de bonnes routes passant par Milas, Yatagan et Mugla, vous atteignez Dalyan, une petite ville mignonne comme tout, baignée d’une rivière paisible et dominée par une falaise creusée de spectaculaires tombes lyciennes. On y vit de la pêche et du tourisme, les bateaux sont nombreux à proposer des excursions… Détente au bord de la piscine de votre hébergement.

Jour 11 | DALYAN

Offrez-vous l’excursion en bateau sur la rivière, dans un superbe paysage de roseaux géants. Au fil de la journée, vous découvrirez les tombes-maisons lyciennes creusées dans la falaise, les bains de boue d’Ilica, à vertu thérapeutique dit-on et en tout cas à température délicieuse. La récompense avant le retour ? Un bain de mer, sur la belle plage d’Iztuzu. Mais si vous voulez détailler le site de Caunos, prenez un bateau de la coopérative qui vous dépose au pied du site. Là vous avez 1h30 pour la visite !

Jour 12 | DALYAN – KAS (150 KM / env. 2H 45)

A 50 km de Dalyan, Fethiye est une jolie ville de bord de mer, qui montre aussi des tombes rupestres, juste au-dessus du marché qui a lieu tous les vendredis. Sur la route de Kas, faites un petit détour pour la balade dans les gorges de Saklikent. On commence sur une passerelle fixée à flanc de paroi et on poursuit le long du torrent, dont les eaux sont basses en été. On vous conseille la pause déjeuner « truites grillées » sur les terrasses installées en aval du torrent. Un peu plus loin, Patara est une des plus belles plages de Turquie. Baignade et petite séance bronzing sur le sable fin sont incontournables, avant de gagner Kas et votre hébergement de bord de mer !

Jour 13 | KAS

Kas est une petite ville adorable et encore préservée des foules de touristes ! A pied, montez du port, protégé par une péninsule, jusqu’en haut de la cité… pour voir un tombeau lycien au milieu de maisons anciennes à petits balcons grillagés, classées monuments historiques. Offrez-vous une excursion en bateau pour l’île de Kékova. On y voit les vestiges de Simena, une ville submergée à la suite de séismes. Sous l’eau, des fondations de maisons, bâtiments, escaliers… et sur les rives, des tombeaux lyciens. Et n’oubliez pas de déguster un gözleme avant de quitter la région, on n’en trouve plus après.

Jour 14 | KAS - ANTALYA (185 KM / env. 3 H)

A partir de Kale/Demre, les serres de cultures maraîchères prennent tout l’espace, si bien que les maisons et immeubles ont l’air de se faire engloutir ! Si vous voulez visiter le joli site d’Olympos, entre rivière, vallée et collines, plage de sable clair, vous ferez un petit crochet de 22 km aller-retour. A moins que vous préfériez découvrir Phaselis, qui s’étend sur trois petites baies où l’on peut se baigner aussi. Il vous reste moins de 60 km pour arriver à Antalya. Vous profiterez de la soirée pour vous balader dans la vieille ville d’Antalya. Ses ruelles, ses murailles, ses maisons ottomanes aux courettes plantées d’orangers, de cyprès et de bougainvillées sont pleines de charme.

Jour 15 | ANTALYA - FRANCE

Route pour l’aéroport. Restitution de la voiture et vol de retour sur la France.
De 1650 € à 2150 € par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 180 €
  • Les vols Paris / Istanbul – Antalya/Paris
  • Le transfert aéroport / hôtel à Istanbul
  • 14 nuits en hôtel, en chambre double, avec petit déjeuner
  • 12 jours de location de voiture, en km illimité, assurances incluses

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les visites, excursions, droits d’entrée sur les sites
  • Les repas, les boissons et les dépenses personnelles
  • Les frais d’abandon du véhicule, pris à Istanbul, rendu à Antalya? (comptez environ 220 €)

Transports aériens

Vols directs au départ de Paris avec Turkish Airlines
Départ des principales villes de province avec ou sans supplément selon compagnie, nous consulter.
Le budget indiqué prévoit un hébergement de charme situé dans le quartier de Sultanahmet à Istanbul et des hébergements de catégorie 4* locales dans le pays. Descriptif de chaque hôtel lors de l'envoi du devis personnalisé

Une nuit à Bodrum, EL VINO BOUTIQUE HÔTEL

Une nuit à Kas, hôtel VILLA TAMARA

Fiche pratique

Le sud de la Turquie, de mai à octobre
Sur le littoral sud et ouest de la Turquie, le climat est de type méditerranéen. Le printemps et l’automne sont super agréables, avec 17 à 20°C en mai, 21-22°C au début de juin et en octobre. Les étés quant à eux sont très chauds et ensoleillés, avec une brise agréable en bord de mer. Il est bon de savoir qu’on gagne 1 à 3°C en passant de la côte égéenne de l’ouest à la côte méditerranéenne au sud.

Décalage horaire
+ 1 h, été comme hiver.

Accès
Comptez environ 3h40 pour un vol Paris / Istanbul.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Bains turcs, mode d’emploi… En Turquie, seuls les établissements thermaux ou kaplica possèdent un bassin ou une piscine, les bains publics usuels en principe n’en possèdent pas. L’entrée aux bains se fait par un vestibule, dans lequel on peut se reposer à la fin de la séance. On noue à la taille une sorte de pagne en coton léger, le pestema et on entre dans une salle modérément chauffée pour se préparer à passer dans l’étuve ou hararet, dont la température oscille entre 30 et 40°C On s’étend sur une vaste pierre centrale, la göbek tasi ,chauffée par le dessous. Optez pour un massage, un délice !

Atmosphère, atmosphère !

Un recueil de nouvelles à dévorer sans modération !
Nouvelles de Turquie, plusieurs petites histoires signées d’écrivains représentatifs de la littérature turque contemporaine, pour se mettre dans l’ambiance avant de partir ! Nedim Gürsel, Emine Sevgi Özdamar, Asil Erdogan, Ersan Uldes et Murat Uyurkulak, Fatih Ozguven, publié en français en 2008 par les Editions Magellan & Cie, Collection Miniatures.
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • Loger dans le quartier de Sultanhamet à Istanbul, pour l’histoire
  • Acheter ses épices au bazar égyptien et du pastirma (bœuf séché) rue Hasiciar, à Istanbul
  • Tester les bains turcs à Bursa, qui est aussi une ville thermale
  • La richesse et la grandeur d’Ephèse
  • Accéder à la plage de Patara par un site antique

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 8.9/10 (132 avis)
Guide de voyage Turquie Tous nos voyages Turquie

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.