Perles Norvégiennes

  • Des fjords légendaires aux îles Lofoten, au-delà du cercle polaire, un voyage sous les lumières éternelles de l'été
  • Itinérants & autotours Fjords, îles Lofoten
  • 14 jours / 13 nuits
  • À partir de 3120 € (prix par personne)
  • Incluant 180 € de taxes aériennes • Voyage réalisable de mai à octobre
Un ‘road-trip’ en Norvège, entre les fjords et les montagnes couronnées de glaciers, entre la mer de Norvège et les îles Lofoten, cette poignée d’îles de poche juste séparées du continent par un « couloir » géant, le Vestfjord. Car la terre occidentale norvégienne n’est qu’imbrications de terre et d’eau. Qui au final empiète sur le territoire de l’autre, la terre ou l’eau ? De ce labyrinthe géant, vous déviderez le fil, en passant par Bergen, Flam, Luster, Loen, Geiranger, Trondheim… Vous commencez votre voyage en Norvège par Bergen, ancienne capitale hanséatique, qui aligne ses maisons de bois coloré le long du quai, à deux pas de la tour de Rosenkrantz. Puis la grande Nature s’offre à vous, dans toute sa beauté brute. Les routes sont spectaculaires et chaque étape peut être l’occasion d’excursions hors du commun. Croisières ou mini-explorations en kayak sur les fjords, randonnées en montagne à la recherche de magnifiques chutes d’eau, comme celles des 7 sœurs dans le Geiranger, et de points de vue imprenables. Ascension de la langue glaciaire d’Austdalsbreen avec une traversée en zodiac d’un lac qui vêle des icebergs, ascension à pied ou en Trollcar du glacier Briskdal ! Aux Lofoten, mariage parfait de la montagne jeune et de la mer, faire du kayak le long des côtes, plonger dans des eaux limpides qui parfois affichent 17°C, contempler le soleil de minuit et passer des nuits en rorbu, ces anciennes maisons de pêcheurs, vous feront approcher un univers vraiment à part et plus qu’original…

Jour 1 | PARIS - BERGEN

Vol pour Bergen. A votre arrivée, installation à votre hôtel pour deux nuits. Premier tour panoramique de Bergen, installée entre quatre fjords et sept collines ! Ville coquette, attachante, elle a très bien su préserver son patrimoine d’ancienne cité hanséatique et sa massivzforteresse. Avec ses presque 280 000 habitants, elle est la deuxième ville du pays.

Jour 2 | BERGEN

Emblème de Bergen, Bryggen, l’ancien quartier hanséatique classé par l’Unesco, est à découvrir à pied. Ses alignements de maisons de bois peintes sont l’une des plus belles cartes postales de la Norvège ! Le musée de la Hanse retrace 400 ans de domination de Bryggen par des marchands alors établis en puissante confrérie. Autre site d’intérêt, Gamle Bergen pour ses 40 demeures anciennes et ses commerces « d’époque », boulanger, barbier, bijoutier, etc. Entre Strandgaten et Nostegaten, se trouve un quartier charmant, avec des maisons en bois basses et des ruelles pavées. Du côté du port, à Storget, un autre incontournable, le marché aux poissons, qui peut être une agréable pause de midi, avec ses sandwiches au saumon ou au crabe, tandis que Torgallmenningen, aux bâtiments Art Nouveau et fonctionnalistes, vous appellera pour le shopping. Au coucher du soleil, monter au mont Fløyen par le funiculaire permet de découvrir tout Bergen et ses environs. Un must !

Jour 3 | BERGEN - FLAM (165 KM, env. 3h)

Vous prenez possession de votre voiture de location en ville et gagnez Flam. Sur place, trois possibilités s’offrent à vous. Faire une croisière sur l’Aurlandsfjord et le Nærøyfjord, avec des arrêts sur des sites d’intérêt, dont Undredal, village blotti entre de hauts reliefs, qui fait vivre 85 personnes et 500 chèvres. Partir en excursion en kayak sur le fjord, avec une petite rando sur la vieille route royale. Ou emprunter le train Flåmsbana, qui 46 minutes grimpe à 865 mètres, à travers des paysages des toute beauté… et un certain nombre de tunnels !

Jour 4 | FLAM - LUSTER (110 KM, env. 2h20)

Pour vous rendre à Luster, empruntez la route nationale touristique Aurlandvegen (ouverte de mai/juin à octobre) sur 47 km entre Aurland et Laerdal. Cette voie, souvent surnommée la « Route des Neiges », part à l’assaut de la montagne blanche quasiment toute l’année, par de nombreux virages, et offre depuis Stegastein, superbe plateforme d’observation de 30 mètres lancée sur le vide, une vue imprenable sur le fjord, 650 mètres plus bas ! Laerdal est un village pittoresque, d’allure un peu western américain, au bord du Sognefjord. A visiter, aux abords du fjord de Luster , l’adorable village de Solvorn et la merveilleuse église en bois debout, d’Urnes classée par l’Unesco. Vous passez deux nuits à Luster.

Jour 5 | LUSTERFJORD

Journée de plein air à Luster ! Profitez-en pour partir en rando en direction de Feigefossen, une chute d’eau qui avec ses 218 mètres est une des plus hautes du pays. Ou bien pour faire une rando glaciaire à Jostedalsbreen, sur une des langues glaciaires de Nigardsbreen, ou d’Austdalsbreen, avec traversée en zodiac du lac de Styggevatnet, à 1200 mètres d’altitude, qui vêle les icebergs détachés du front glaciaire.

Jour 6 | LUSTER – LOEN (170 KM, env. 3h30)

En route pour Loen, arrêtez-vous à Fjaerland, car c’est le village norvégien du livre. Une vraie curiosité ! Les livres totalisent paraît-il l’équivalent de 4 km de rayonnage et ils se sont logés partout : à la poste, dans les anciennes écuries, dans une salle d’attente de traversier, etc. Vous pouvez profiter de votre arrêt pour faire du kayak sur le Fjærlandsfjord, l’occasion de voir des phoques, des loutres, des marsouins dans les eaux, des aigles dans les airs et les montagnes couronnées de glaciers ou de neiges éternelles.
Autre site d’intérêt à Fjaerland : le musée norvégien des Glaciers, qui aborde les grandes questions de changement climatique, avec des explications dans la langue de son choix grâce à des tablettes tactiles. Vous passez deux nuits à Loen, petite station installée au creux de l’Innvikfjord, dans un très beau site où l’on pratique la voile et la pêche au saumon.

Jour 7 | LOEN

La vedette à Loen, c’est le Briksdal, une langue glaciaire du Jostedalsbreen qui plonge de 1200 mètres jusque dans la vallée verdoyante et étroite de Briksdalen. On peut approcher le glacier à pied (en 40 min. de marche à partir de Briksdal) ou en « trollcar », si l’on ne veut ou ne peut marcher. D’autres randos sont possibles : de Olden à Briksdal, jusqu’au glacier Kjenndalsbreen en 40 minutes depuis la route, etc. Autant dire que l’environnement est de toute beauté, où qu’on aille…

Jour 8 | LOEN - GEIRANGER - ANDALSNES (165 KM, env. 3h45)

Pour gagner le Geirangerfjord, si le temps est dégagé, passez par la route Dalsnibba (payante, ouverte de mai à oct.), car le panorama est étourdissant : d’un côté, les pics enneigés, de l’autre, le fjord à 1500 mètres en contrebas ! Classé par l’Unesco, le Geirangerfjord permet nombre de découvertes. En safari à bord d’un zodiac, en kayak jusqu’à la cascade des 7 sœurs, en combiné kayak-rando jusqu’à la vieille ferme de Skagefla, aux points de vue magnifiques. Vous quittez Geiranger par la Route des Aigles, Orneveien, qui grimpe à 620 mètres d’altitude en 8 km par des virages on ne peut plus serrés. Tout en haut, la vue sur le fjord est imprenable ! Ensuite, empruntez la Route des Trolls, Trollstigen, creusée à flanc de montagne dans les années 1930-36, jusqu’à Andalnes. La succession des virages en épingle à cheveux, les paysages désertiques, le passage entre des sommets de 1500-1800 mètres, tout est à couper le souffle.

Jour 9 | ANDALNES - TRONDHEIM (305 KM, env. 5h)

Départ tôt le matin pour avoir le temps de visiter Trondheim. Sa cathédrale Nidaros, l‘un des plus beaux ensembles gothiques d’Europe du Nord, a été un haut lieu de pèlerinage et sert encore de cadre au sacre des rois de Norvège. Magnifique exemple de palais nordique en bois, le Stitfsgarden, dans le Munkegate, est à découvrir, de même que le Gamle Bybro, un vieux pont très hétéroclite et plein de charme !

Jour 10 | TRONDHEIM – SVOLVAER / Lofoten (par avion)

Route pour l’aéroport et restitution de votre véhicule. Durant votre vol à destination des Lofoten, vous passez au-dessus du Cercle Polaire Arctique, juste au niveau du massif du Saltfjellet ! A votre arrivée à Svolvaer, prise en charge d’un nouveau véhicule et route pour votre hébergement. Les Lofoten ? Les Alpes jaillissant de la mer, où le soleil refuse de se coucher de fin mai à mi-juillet ! Murs de roches acérées, terres déchiquetées, ports hérissés de forêts de mâts, qui s’opposent à la douceur des lacs intérieurs, des pâtures verdoyantes où le mouton règne en maître, des maisonnettes colorées. Avec l’omniprésence de l’eau, qui selon le temps se révèle paisible ou menaçante, émeraude ou argentée. Voilà l’univers des Lofoten, des îles paradisiaques au-delà du cercle polaire !

Jour 11 | SVOLVAER - REINE (120 KM, env. 2h30 )

Vous gagnez l’île de Moskenesoy et Reine, un hameau de pêcheurs au décor de carte postale, où vous vous installez pour deux nuits. Vous avez deux jours de découverte de l’archipel. Sur la route, arrêtez-vous au village médiéval de Kabelvag, où se tenaient la foire et le parlement du Halogaland à l’époque viking et où Louis-Philippe a séjourné en 1795 ! Puis, gagnez le célèbre village de Henningsvaer qui collectionne les cabanes de pêcheurs, les séchoirs à poisson, mais aussi les galeries d’art et boutiques d’artisanat !

Jour 12 | REINE

Que choisirez-vous de faire ? Du kayak le long des côtes, découvrir Unstad où les surfeurs jouent avec la houle, paresser sur la plage de sable blanc d’Utakleiv. Pourquoi ne pas y pique-niquer ? Puis, allez jusqu’à A, où se termine la route des Lofoten. Entre l’extrême pointe de l’archipel et l’île Mosken, on peut observer le Moskenesstraum, un phénomène maritime puissant de flux et de reflux, de courants et tourbillons spectaculaires…

Jour 13 | REINE – SVOLVAER

Sur la route du retour à Svolvaer, prenez le temps d’explorer à pied des « bouts du monde » sauvages… De repérer les baleines, qui fréquentent le large à certaines périodes, d’observer les oiseaux. L’'archipel sert de refuge à des milliers de spécimens différents. Parmi eux, le très protégé et discret aigle de mer ou pygargue à queue blanche, dont les couples sont liés à vie.

Jour 14 | SVOLVAER - PARIS

Le matin, pourquoi ne pas faire une croisière sur le Trollfjord, petite vallée inondée dans le Raftsund, dont l’étroitesse n’a d’égale que la hauteur des pics qui l’encadrent ?
Dans l’après midi, vous repartez la tête pleine de souvenirs vers l’aéroport pour rendre votre voiture de location et prendre votre vol de retour vers la France.
À partir de 3120€ par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 180 €
  • Les vols Paris / Bergen et Svolvaer / Paris
  • Le vol intérieur Trondheim / Svolvaer
  • 13 nuits en hôtels, B&B et Guest-houses et rorbuer, petit déjeuner inclus
  • 8 jours de location de voiture de catégorie B de Bergen à Trondheim, en km illimité, incluant taxes, assurances
  • 4 jours de location de voiture de catégorie B aux îles Lofoten, en km illimité, incluant taxes, assurances
  • Une assistance téléphonique francophone 7j/7

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les visites et excursions suggérées au programme

Transports aériens

Vols réguliers.
Les tarifs aériens varient en fonction de la saison et de la disponibilité.

Transports locaux

Location de véhicule de catégorie B, en kilométrage illimité, assurances CDW et TP incluses, ainsi que les frais d’abandon entre Bergen et Trondheim. Il faut être détenteur d’un permis de conduire datant d’une année au moins. Les feux de croisement de votre véhicule s’allumeront dès que vous mettrez le contact, comme dans tous les pays nordiques. Le carburant connaît des variations de prix importantes selon les régions et les stations-service. Pour de l’essence sans plomb, il faut compter env. 15 à 16 Nok par litre, soit 1,80€ à 2€.

En Norvège, la vitesse est limitée à 30 km/h dans les villes, à 50 km/h ou 60 km/h aux abords, et à 80 km/h hors agglomérations. Ces limitations sont respectées, par civisme et parce que les amendes sont élevées. Attention : les piétons et enfants à vélo sont prioritaires sur les passages piétons.
Si un troupeau de rennes est installé au milieu de la route, les Norvégiens attendent patiemment qu’il s’en aille de lui-même. Vous ferez de même, et vous ne klaxonnerez surtout pas ! Profitez-en plutôt pour faire des photos.
Le budget indiqué prévoit des hébergements en hôtels, Bed & Breakfast, Guest-houses et Rorbu.
Descriptif de chaque hébergement lors de l'envoi du devis personnalisé

A Bergen, l'hôtel Augustin
A Flam, le Flamsbrygga Hotel
A Luster, le Nes Gard B&B
A Loen, le Loenfjord Hotel
A Andalsnes, la guesthouse Trollstigen
A Trondheim, le Thon Hotel Gildevangen
A Svolvaer, les Svinoya rorbuer

A Reine, les rorbuer Eliassen

Fiche pratique

La bonne saison
La côte norvégienne a un climat océanique, bien tempéré par le courant chaud du Gulf Stream. Les amplitudes thermiques sont faibles, les printemps assez doux et les étés agréables, avec des journées longues et claires. Et le soleil de minuit au niveau des Lofoten, de fin mai à mi-juillet !
Bergen affiche des moyennes de 15-16°C en juin, 18-20 en juillet-août (mais avec des pics à 25-30). Le temps peut être instable dans la région des fjords et dans les montagnes. Aux Lofoten, entre juin et août, les températures moyennes sont d’env. 20°C et les maximales de 25-30. Autour de l’archipel, la mer, à certains endroits, peut afficher 14°C en août à un mètre de profondeur, et certaines années grimper à 17 °C. De quoi faire un plongeon revigorant !

Décalage horaire
Pas de décalage horaire entre la Norvège et la France.

Accès
Comptez environ 5h pour un vol Paris / Bergen (vol avec escale) et 6h pour un Svolvaer / Paris (vol avec escales).

LE SAVIEZ-VOUS ?

Trolls, jotun et autres elfes de la mythologie nordique…
Les elfes étaient de petites divinités anthropomorphes de la nature et de la fertilité. Plutôt sympathiques, donc. Les Jotun, des géants, étaient des créatures humanoïdes brutales, aux puissants pouvoirs surnaturels, qui bataillaient contre les dieux et donc contre l'ordre. Le nom de « maison des Jotun » Jotunheim a d’ailleurs été donné par le poète Aasmund O. Vinje à un des plus rudes massifs montagneux de Norvège. Le troll, lui aussi mentionné dans les textes médiévaux, est une sorte d’avatar du jotun, mais il est rarement décrit physiquement. Impossible de vous donner des indices pour le reconnaître si vous en croisez un en chemin ! Ce qu’on sait, c’est qu’Il est lié aux forces naturelles (mers, montagnes, forêts), qu’il n’est pas bienveillant et qu’il possède de sombres pouvoirs. Donc, attention… Le terme troll est relié à nombre de toponymes norvégiens (Trolltunga, Trolltindane, Trollfjord, Trollstigen, etc.).

Atmosphère, atmosphère !

Un livre à lire…
Cent ans, de Herbjorg Wassmo, paru en 2009 en Norvège et publié en 2012 aux Editions 10/18. Ce portrait de quatre générations de femmes de la famille de l’auteure, à commencer par son arrière grand-mère, est aussi un précieux témoignage de l’histoire des îles Lofoten
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • A Flam, faire un combi bateau pneumatique-rando au cœur du Noeroyfjord, le fjord le plus étroit du monde !
  • Flâner chez les bouquinistes de Fjaerland
  • Monter sur la langue glaciaire d’Austdalsbreen en traversant le lac de Stygge en bateau pneumatique polaire
  • Aux Lofoten, dormir dans un rorbu, une ancienne cabane de pêcheurs traditionnelle
  • Contempler le soleil de minuit depuis le mont Hoven à Laukvik, sur la côte Ouest des Lofoten
  • Aller voir les surfeurs jouer dans la houle à Unstad
  • Manger des gaufres et du hareng au petit déjeuner comme les norvégiens

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 9/10 (515 avis)
Guide de voyage Norvège Tous nos voyages Norvège

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.