Randos au pays des Elfes

  • Voyage en 4x4 et en randonnées en Islande du Sud, avec nuits en refuges ou en fermes-auberges, de Vik à Landmannalaugar et au Cercle d’Or
  • Itinérants & autotours Islande
  • 8 jours / 7 nuits
  • À partir de 2070 € (prix par personne)
  • Incluant 160 € de taxes aériennes • Voyage réalisable de début juilllet à mi-septembre
Ce voyage met l'accent sur une découverte du sud du pays en 4x4 et à pied. C'est une région étonnantes de par la diversité de ses paysages aux contrastes forts. Vous parcourez la côte Sud, entre glaciers, plages de sables noir, anciens volcans sous-marins, chutes d’eau et gorges verdoyantes puis rejoignez la région de Fjallabak. C'est l’occasion d’explorer le secteur d'Eldgjá, une des failles éruptives les plus vastes de notre planète et celui de Langisjor, "la mer intérieure" des Islandais. C’est un lac secret de 25 km de long, enchâssé entre deux chaînes de montagnes. Vous gagnez ensuite un des sites les plus marquants du pays, Landmannalaugar, aux palettes de couleurs incroyables, superbe décor de carte postale pour les randonneurs !

L'avis du spécialiste

Laetitia GEORGES, conseiller chez Comptoir des Voyages
Landmannalaugar tient sa beauté de la forme mais aussi des couleurs pastel de ses reliefs.Actuellement, en dehors de l’Islande, les éruptions de laves rhyolitiques sont rares. Laetitia, spécialiste Islande

Jour 1 | Paris - Reykjavík

Vol pour Reykjavík (Keflavík). À votre arrivée, un transfert jusqu'à votre guest house de Reykjavík est prévu.

Jour 2 | Reykjavík - côte Sud - région de Vík (env. 200 km)

Après avoir récupéré votre voiture de location, direction Vík et ses plages de sables noir par la côte Sud. En route, vous profiterez de randonnées le long des nombreuses cascades de Skógar et à Dyrhólaey. Nuit à Vík.

Jour 3 | Thakgil (env. 30 km)

Site encore ignoré du tourisme où les Islandais se retrouvent pour marcher le week-end, Thakgil a plus d‘une merveille à vous faire découvrir. Vous irez donc randonner dans ce site entre glaciers jonchés de cônes de sable noir, cascades rafraîchissantes et gorges verdoyantes où tournoient sans fin les pétrels fulmars. Avec, dans votre dos, la côte et ses immenses plages de sable noir, ainsi que les vestiges d‘anciens volcans sous-marins.

Jour 4 | Vík - Eldgjá (env. 100 km)

Route vers les montagnes par la piste de Fjallabaksleid (“la piste derrière les montagnes”) interrompue par de nombreuses rivières. Arrivé à la faille explosive d´Eldgjá, que l´on peut suivre sur près de 40 km, vous randonnerez à l'intérieur à la découverte de la chute d´eau Ófærufoss, à travers de vastes étendues de mousses vertes et épaisses. Nuit en refuge dans les environs.

Jour 5 | Eldgjá - Langisjór (env. 40 km)

Toujours par monts et par vaux dans d‘étranges paysages, vous aurez la possibilité de randonner vers Sveinstindur, avant de rejoindre la zone lacustre de Langisjór; une zone encore peu fréquentée, très belle et sauvage. Possibilité de balade vers les massifs voisins des Fögrufjöll ("les belles montagnes"). S’il fait beau, la silhouette discrète et immaculée du glacier Vatnajökull, vaste comme la Corse et distant de quelques kilomètres à peine, envahira l’horizon.
Nuit en refuge dans les environs

Jour 6 | Langisjór - Landmannalaugar (env. 60 km)

Les rivières se font de plus en plus fréquentes sur la route de Landmannalaugar, et les montagnes de plus en plus colorées au fur et à mesure que l'on s´approche du lieu d´étape. Balade dans les paysages du rift volcanique actif, au sein d'un massif de montagnes en forme de pains de sucre. L’ascension du Bláhnjúkur vous permettra d´accéder à un panorama unique, à moins que vous ne préfériez la gorge de Vondugil et ses solfatares avant revenir par les crêtes de Sudurnámur.

Jour 7 | Landmannalaugar - Cercle d'Or - Reykjavík (env. 280 km)

Une toundra inattendue succède aux massifs du Landmannalaugar et annonce la rudesse des paysages de lave qui pointent à l´horizon. En quelques kilomètres à peine, vous vous retrouvez dans de vastes étendues de cendre et de lave noires déchiquetées des environs du stratovolcan Hekla, considéré au Moyen Âge comme une des entrées de l´enfer. Puis, cap sur la région de la vallée de Thjórsárdalur. Balade dans la faille Gjá, véritable oasis de douceur après la rudesse de l’Hekla. Traversée de la campagne en direction de Gullfoss, une des chutes d’eau les plus puissantes du pays et de Geysir, pour y admirer le geyser Strokkur, réglé comme un métronome. Vous continuerez ensuite vers le lac de Thingvallavatn, le plus grand lac naturel de l´île, et Thingvellir, un vaste bassin d´effondrement accolé à une faille de plusieurs kilomètres de long. Balade dans la faille jusqu'à la chute d'Öxarárfoss. Retour à Reykjavík. Dîner libre et nuit en guest-house.

Jour 8 | Reykjavik - Keflavik - Paris

Transfert à l´aéroport de Reykjavík (Keflavík). Vol de retour pour la France.
À partir de 2070€ par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 160 €
  • Les vols aller-retour Paris / Reykjavík / Paris sur compagnie régulière Icelandair
  • Le transfert aéroport de Reykjavík / hébergement à Reykjavík / aéroport de Reykjavík
  • 2 nuits à Reykjavík en guest house en chambre double, avec sanitaires à partager et petit déjeuner
  • 5 nuits dans le pays en formule "refuges" ou en formule "refuges et fermes"
  • 6 jours de location d'un 4x4
  • Un dossier de voyage comprenant cartes et descriptifs des randonnées
  • Un kit pour préparer les repas dans les refuges

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les visites, excursion, droits d'entrée dans les sites et dépenses personnelles
  • Le carburant

Transports aériens

Vols directs sur la compagnie low-cost Wowair ou sur la compagnie régulière Icelandair.

Hébergement

Les volets n’existant pratiquement pas en Islande, non plus que les rideaux occultants, pensez à vous munir d’un bandeau spécial à mettre sur vos yeux le soir si vous avez besoin du noir complet pour dormir (à acheter dans les boutiques des aéroports par exemple).

Transports locaux

Sur cet itinéraire, un 4x4 est indispensable même pour 2, 3 ou 4 personnes, nous consulter.
Conduite en 4x4, ce qu'il faut savoir :
Les pistes de l’intérieur ne sont ouvertes qu’à partir de fin-juin, parfois même à partir du 1er juillet. Elles restent ouvertes à la circulation tout l’été, sauf chutes de neige précoces. La vitesse maximale autorisée est de 80 km/h, mais les conditions de conduite font que l'on roule souvent moins vite que ça à cause du vent, de l'absence de bas-côtés, des ponts à une voie, nids de poules, passages à gué, virages, animaux sur le passage...
•Les passages des gués en 4x4 sont à négocier avec précaution, d’autant que nous n’avons pas l’habitude de traverser les rivières dans nos contrées ! Nous vous conseillons donc, avant de vous engager, de bien observer les traces de véhicules de part et d’autre du cours d’eau, tenir compte du sens et de la force du courant, de vous engager en première pour avoir de la force motrice. Au moment de franchir les gués, surtout ne jamais arrêter son véhicule dans le cours d'eau, arrangez-vous donc pour ne pas caler... Et si vous ne vous sentez pas sûr de vous au début, observez comment passe la voiture qui vous précède.
•La conduite hors piste est strictement interdite en Islande, car elle détruit durablement les paysages. Attention : de fortes amendes punissent toute infraction de ce type !
Assurances et franchise, ce qu'il faut savoir
Les véhicules loués en Islande sont assurés au tiers en accord avec la loi islandaise. En cas d'accident, vous êtes responsable de la totalité des dommages causés à votre véhicule de location. La CDW- dommages collision, incluse dans nos prix, vous libère partiellement de cette responsabilité. En tout état de cause, la franchise non rachetable restera à votre charge

• Au regard de la loi islandaise, l’assurance CDW ne couvre pas les dommages causés aux pneumatiques, optiques des phares, pare-brise et bas de caisse du véhicule. De même, les dommages résultant de la projection de graviers ainsi que ceux occasionnés au moteur à la suite de l'immersion de ce dernier (lors du passage d'un gué, par exemple) ne sont pas couverts par l'assurance. Afin de diminuer la franchise, il est possible de souscrire sur place la super CDW (SCDW).
Le budget indiqué prévoit des hébergements en guest houses à Reykjavik et en formule refuge ou en mixte refuges / fermes-auberges dans le pays.

• Les guest houses (chambre et sanitaires à partager)
Les guest houses sont des maisons islandaises, authentiques et toutes différentes, que l’on trouve essentiellement à Reykjavík. Elles ne comptent que quelques chambres et fournissent le petit déjeuner. Chacune a été aménagée selon les envies et les goûts de ses propriétaires.

• Les refuges
C’est la seule formule d’hébergement avec le camping permettant de dormir sur les sites de l’intérieur de l’île. En Islande, les refuges (ou skáli) sont toujours impeccablement tenus. Vous avez accès aux cuisines communes, une popote vous aura été remise par notre correspondant. La seule chose que vous aurez à anticiper, c’est le ravitaillement car aucune denrée alimentaire ne peut être trouvée sur place… Sachant que la capacité d’accueil des refuges est limitée et que beaucoup de randonneurs occupent les lieux en été, il est fortement recommandé de réserver très longtemps à l’avance.

• Les fermes-auberges
Les fermes-auberges sont des hébergements en pleine nature, tenus par des propriétaires islandais, qui pour la plupart ont gardé leur activité agricole. Ce sont en général de petites structures de 5 à 20 chambres. A la fois originales, authentiques et atypiques, elles répondent à des catégories et des styles différents. Certaines ont des allures de petits hôtels de campagne, d’autres sont plus rustiques, d’autres encore ressemblent à de jolis bungalows nordiques ! Les petits déjeuners sont inclus dans la prestation.

Fiche pratique

La bonne saison
Le climat en Islande est de type océanique tempéré, bien que l’île soit située à la limite du cercle polaire arctique. Il y fait frais en été et doux en hiver, du moins sur le pourtour de l’île, grâce à l’influence du Gulf Stream. Mais le temps est très capricieux, car il reste dépendant des dépressions atmosphériques qui traversent l’Atlantique nord. Dans la même, peuvent se succéder soleil, pluie, vent, neige... Donc, n'oubliez pas de mettre dans vos valises, maillots de bain, chapeau, coupe-vent chaud et imperméable. C’est en mai que le niveau d’ensoleillement est le plus élevé. De juin à septembre, les journées sont très longues, elles durent presque 24h, et les températures oscillent entre 10°C et 15°C, avec des pointes à 20°C.
Accès
Comptez environ 3h30 pour un vol direct Paris / Keflavík, puis environ 40 min de transfert en voiture ou en bus jusqu'à Reykjavík.
Décalage horaire
- 2h en été ; - 1h en hiver

LE SAVIEZ-VOUS ?

Chaque année au début de l’automne, se déroule en Islande le "jour du mouton" ou réttir, qui est peut-être le jour le plus important de l’année pour les Islandais non-urbains !
Qué zaco direz-vous ? Eh bien, il s’agit de rapatrier les quelque 700 000 moutons qui sont lâchés dès le mois de mai dans tout l’intérieur de l’île, où ils brouteront une herbe fraîche et non polluée. Donc, tôt le matin le jour J, qui n’est pas fixé très longtemps à l’avance, toute la population rurale part à cheval dans la nature pour rassembler les bêtes éparpillées. Certains éleveurs sont déjà partis la veille…Il faudra pousser les moutons dans les vallées, dans des enclos circulaires divisés en compartiments plus petits, un pour chaque propriétaire ! Dans l’enclos, les bergers procèdent au "draga í dilka", c'est-à-dire qu'ils s'accrochent aux cornes des bêtes, montent sur leur dos et les font glisser dans le couloir adéquat. Une grande fête populaire vient clore cette longue journée de labeur, bien évidemment.

NB : Le mouton islandais fait partie d’une des races les plus pures et les plus anciennes du monde. Car depuis 1100 ans qu’il est insulaire, il n’a subi ni croisements ni manipulations génétiques. Une particularité : dans cette race, il a été trouvé un gène qui cause des naissances triples, quadruples, voire même sextuples. Au grand bonheur des éleveurs !

Atmosphère, atmosphère !

Un livre pour se mettre dans l'ambiance...
L'Islande d’Arnaud Guérin, géologue et photographe, aux éditions du Chêne, dans la collection Grands voyageurs. Un superbe livre de photographies pour parcourir cette "terre d'entre les deux mondes" où la nature sauvage est reine. Un livre loin des ouvrages de "carte postale", une véritable invitation au voyage.
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • La vraie immersion dans la nature islandaise, avec des randos en solo. Aucun risque de se perdre grâce aux itinéraires bien expliqués et aux cartes détaillées
  • Le kit-cuisine, pratique pour préparer sa popote dans les refuges, où l’on rencontre autant d’Islandais que d’étrangers. La marche rapproche…
  • Piloter le 4X4 sur des pistes avec la traversée de gués ce qui donne du piquant au voyage !
  • Découvrir le site peu connu de Thakgil. Monter entre glaciers piquetés de cônes noirs, cascades et gorges verdoyantes, avec en arrière-plan les plages de la côte
  • Faire un petit crochet par Stokkseyri pour se régaler de la marmite de langoustines de chez Fjörubordid

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 9.1/10 (1902 avis)
Guide de voyage Islande Tous nos voyages Islande

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.