Terres oubliées

  • Entre montagnes ancestrales, traditions maritimes, et légendes elfiques...
  • Itinérants & autotours Islande
  • 15 jours / 14 nuits
  • À partir de 2400 €(prix par personne)
  • Incluant 160 € de taxes aériennes • Séjour réalisable à compter du 01/05 jusqu'au 30/10
Prenez votre temps…
Voilà qui résume l’état d’esprit de ce séjour, adressé aux amoureux de la nature et à ceux qui veulent avoir la possibilité d’approfondir la découverte du pays en allant à la rencontre de ses habitants. Car l’Islande est un vaste terrain de jeu où il est facile de sortir des sentiers battus; mais c’est également un pays qui a été façonné par une riche histoire maritime, une terre de mythes, de légendes, et de traditions ancestrales encore pérennes, dont les habitants en sont les gardiens...
Après une escale sur les bords du lac Myvatn, où l’expression Terre de Feu prend tout son sens, le voyageur plonge doucement dans les ‘Highlands’ isolés du Nord-est, où d’imposantes chaînes montagneuses côtoient des fjords du bout du monde…

Jour 1 | Paris - Keflavík / Keflavík - Reykjavík (env. 55km)

Arrivée à Keflavík. Accueil et transfert à votre hébergement à Reykjavík. Découverte libre de la capitale sur cette journée.
Dîner libre et nuit en guesthouse.

Jour 2 | Reykjavík - Akureyri / Akureyri – Région de Mývatn (env. 130km)

Rendez-vous à l’aéroport domestique de Reykjavík, à peine situé à 10 min. du centre-ville (nous vous conseillons de prendre un taxi). Vol pour Akureyri, capitale du nord de l’île.
A votre arrivée à l’aéroport, prise en charge du véhicule puis et départ en direction du lac Myvatn, situé à environ 1h à l’est d'Akureyri. Réserve naturelle depuis 1979, Myvatn est le site géologique et écologique le plus complet d'Islande. Située sur la dorsale atlantique, et donc au cœur d’une zone d’activité volcanique majeure ; cette zone regroupe des sites qui comptent parmi les plus remarquables de l’île. On y trouve, entre autre, les pseudo-cratères de Skutustadir qui émergent directement du lac, le labyrinthe de lave noire de Dimmuborgir, les marmites de boue à Namaskard, le volcan Krafla ou encore le célèbre cratère Viti.
Nuit à l’auberge de Berg ou Arbot.

Jour 3 | Région de Mývatn / Parc National de Jökulsárgljúfur (env. 190km)

Situé à une quarantaine de kilomètres au nord-est de Mývatn, le Parc National de Jökulsárgljúfur couvre une superficie de 150km², le long de la rivière glaciaire Jokulsá á Fjöllum, et s’étend d’Asbyrgi à Dettifoss. Les sentiers de randonnée, qui longent ce canyon, traversent des paysages très variés et restent ainsi le meilleur moyen d’appréhender cette zone. Un des sites majeurs de la région est le canyon d’Asbyrgi, qui n’est pas sans nous rappeler le Grand-Canyon d’Arizona. Mais on trouve également bon nombre de sites d’intérêts comme les pitons de basaltes ‘Karl og Kerling’, les dépôts de scories de Raudholar, les formations d’Holmatungur; et bien évidemment la puissante cascade de Dettifoss.
2è nuit à l’auberge de Berg ou Arbot.

Jour 4 | Mývatn – Husavík – Kopasker – Þórshöfn (env. 240km)

L’itinéraire débute par la traversée de la péninsule de Tjörnes, avec un arrêt obligatoire au joli petit port de pêche qu’est Husavík. De là, le cap est mis toujours plus à l’est, par la baie d''Öxarfjörður et du petit hameau de Kopasker tout d’abord, avant de continuer par la baie de Þistilfjörður et le village de Raufarhöfn, célèbre port de pêche du début du XXe siècle. Vient ensuite le village de Þórshöfn, ouvert sur la péninsule de Langanes, une langue de terre rase et plate qui s'étire dans l'Atlantique nord jusqu'à la pointe de Fontur couronnée d'un joli phare. Le long des bandes sableuses s'accumulent des monceaux de bois flotté, blanchis par le temps, provenant d’arbres à la dérive depuis la Sibérie !
Nuit à la ferme ou l’auberge d’Ytra-Lon.

Jour 5 | Þórshöfn – Bakkafjördur – Vopnafjörður – Husey (env. 170km)

Cette journée sera l'occasion de passer près d'innombrables falaises colonisées par les oiseaux de mer : mouettes tridactyles, fulmars, guillemots, macareux et fous de Bassan. Vous traversez les landes désolées de la baie de Bakkaflói, avant de gagner le village de Vopnafjörður. De là, et si les conditions de route le permettent, il est possible de rejoindre directement la baie d’Heradsfloi et le hameau de Husey.
Dernière construction et seul rempart avant l’océan, la ferme d’Husey, donne l’impression de surgir du décor, comme une apparition du bout du monde. La nature ‘hostile’ de cette pointe de l’île a amené tous les fermiers à quitter la région ; tous, sauf Örn et sa famille, installés là depuis toujours et pas près de quitter ce petit havre de paix.
Nuit à l’auberge d’Husey.

Jour 6 | Husey et la baie d’Héraðssandur

Cette région a été façonnée par les résurgences de l’océan : le delta a strié les plaines de rivières, lacs intérieurs et alluvions. Une vaste plaine battue par les vents s'étend sous vos yeux. A pied, ou en jeep ; partez explorer cette zone naturelle des plus sauvages, qui rassemble les plus grandes colonies de phoques de l’île, mais également bon nombre d’oiseaux remarquables (mouette rieuse, sterne arctique, goéland, bruant des neiges et eiders).
2è nuit à l’auberge d’Husey.

Jour 7 | Husey – Bakkagerdi – Borgarfjördur (env. 170km)

Vous rejoignez aujourd’hui la région de Borgarfjörður Eystri, avancée la plus septentrionale des fjords de l'Est ; paradis naturel situé en recul de la route n°1. Cette région ; éloignée des plus importantes concentrations touristiques, n’en demeure pas moins une des zones les plus intéressantes pour la pratique de la randonnée. La région est également propice à l’observation ornithologique, notamment des macareux ou encore des eiders; et il n’est pas rare d’apercevoir le long de la route côtière le passage des orques. Terre de légendes, le folklore local est fascinant et on compte de nombreuses histoires relatant les rencontres avec les elfes de la région…
Nuit à la ferme d’Alfheimar ou Borg.

Jour 8 | Région de Borgarfjördur

Borgarfjörður revêt un panel de couleurs exceptionnel : allant des rouges les plus vifs au noir volcanique, en passant par les couleurs pastel des coteaux. Cette palète incroyable vient de la présence de rhyolite dans les montagnes et nous renvoie donc aux sites de Landmannalaugar et de Kerlingarfjöll. Avec ses nombreuses formations rocheuses, ses minéraux si particuliers à la région ; ses chaînes montagneuses qui bordent l’océan, ses lacs d’altitudes et ses déserts ; Borgarfjörður recèlent de curiosités naturelles de premier plan. Vous voulez en profiter pour vous balader? Avec environ 27 parcours de randonnées recensés à proximité directe ; vous aurez une foule de possibilités pour cette journée. Pour citer quelques exemples, Víknaslóðir («le sentier des portes du désert ») est un des ‘must’ de la région, tout comme l’approche du mont Dyrfjöll ou encore, l'un des secrets les mieux gardés de l'Islande, ‘Stórurð’ : labyrinthe mystérieux de rochers gigantesques au travers desquels coule une petite rivière alimentant des étangs à l’eau bleue turquoise.
2è nuit à la ferme d’Alfheimar ou Borg.

Jour 9 | Borgarfjördur – Egilsstadir – Seydisfjördur (env. 110 km)

Vous amorcez aujourd’hui le début de la traversée des Fjords. Direction plein sud donc, avec une première escale à Egilsstadir, principale localité et centre de services et de commerces de cette partie Est du territoire. Le cap est ensuite mis plein Est, pour rejoindre Seyðisfjörður, un des plus beaux villages d’Islande ; qui mène une vie tranquille installé au fond d’un magnifique fjord sculpté par le temps. Important port de pêche du XIXe siècle, le cœur du village avec ces anciennes maisons en bois multicolores dans le style norvégien, confère un caractère des plus authentiques et séduisants à ce charmant hameau.
De nombreux sentiers pédestres autour de la ville, le long des côtes, ou de la rivière Fjarðará, vous offrent des possibilités de petites escapades dans un cadre sauvage et intimiste. Seyðisfjörður est riche d'une scène artistique florissante, principalement l’été avec la venue d’artistes des 4 coins du pays et de l’étranger. Ses restaurants, qui comptent parmi les meilleures tables du pays ; en font une étape obligatoire, et une occasion unique de s'immerger au cœur de la culture islandaise.
Nuit à l’auberge de Seydisfjördur.

Jour 10 | Seydisfjördur - Eskifjördur - Reyðarfjörður (env. 125 km)

Toujours plus au sud, la route oscille le long de fjords de plus en plus découpés, offrant des points de vue sur l’océan à couper le souffle. La route du Nordfjordur qui relie Eskifjördur à Neskaupstaður traverse une vaste réserve naturelle avec des sites au charme singulier comme les grottes de Páskahellir et les falaises rhyolithiques de Rauðubjörg. Des excursions en mer au départ de Neskaupstaður permettront de longer les côtes du Mjóifjörður et profiter ainsi de nouveaux points de vue sur ces majestueuses montagnes. Retour sur Reyðarfjörður, ancienne station baleinière norvégienne et importante zone de pêche de ce littoral. Vous terminez la journée avec une promenade jusqu’à la cascade de Búðará avant de rejoindre les restaurants du Fjarðahótel ou du Tærgesen, tous deux situés dans un couple de vieilles maisons, lieux chargés d'histoire…
Nuit à l’auberge de Reyðarfjörður.

Jour 11 | Reyðarfjörður - Fáskrúðsfjörður - Djúpivogur (env. 170 km)

La route côtière 955 qui part de Reyðarfjörður et longe la côte en direction de Fáskrúðsfjörður est des plus dépaysantes, et ne devra être manquée sous aucun prétexte! Les îles d’Andey et de Skrúður, à quelques encablures de là, abritent une avifaune colorée, avec des milliers de macareux et une importante colonie de fous de Bassan. Arrivée à Fáskrúðsfjörður ; implanté au fond d’un fjord, dans une vallée verdoyante entourée de landes arctiques. Plaque tournante pour les pêcheurs français jusqu’en 1935, elle conserve un lien fort avec ses homologues français, Gravelines et Paimpol et partage avec elle un riche patrimoine maritime. Les panneaux du village sont en français et en islandais, et on trouve encore aujourd’hui trace de ces échanges franco-islandais, avec notamment le Musée des pêcheurs français, l’ancien hôpital et un cimetière, lieu de sépulture connu de 49 marins français. Toujours plus au sud, vous longez le long et étroit fjord de Berufjörður avant de rejoindre votre prochaine étape, Djúpivogur. Djupivogure est un charmant village riche d'une longue histoire de négociation et d'un ample patrimoine culturel avec des œuvres du sculpteur Ríkarður Jónsson, un musée du patrimoine et un magasin d’artisanat local. De ce hameau, possibilité de rejoindre en bateau l’île de Papey, réserve naturelle réputée pour l'observation de colonies de phoques.
Nuit à l’auberge de Berunes.

Jour 12 | Djúpivogur - Höfn - Jökulsárlón - Skaftafell (env. 230 km)

Après avoir longé les baies d’Hamarsfjördur et d’Alftafjördur ; vous quittez définitivement les fjords et la région Est afin de regagner la côte sud et la baie de Lonsvik. Dès lors, le paysage est strié par les langues glaciaires de l’imposant Vatnajökull, offrant au voyageur des points de vue mémorables sur le ‘glacier géant’. Arrêt aux lagunes glaciaires de Stemmulon, Jökulsárlón et Breidarlon, où des icebergs, s'écoulant du glacier, viennent s’agglutiner en masse ; de quoi donner une dimension ‘polaire’ à votre parcours ! Un peu plus à l’ouest, s’étend le Parc National de Skaftafell : enclavé entre 2 langues glaciaires, ce vaste espace naturel offre de nombreuses possibilités de randonnée, et des points de vue en hauteur sur la côte et le glacier Vatnajökull.
Nuit en ferme dans la région de Skaftafell.

Jour 13 | Skaftafell - Kirkjubæjarklaustur - Þakgil - Vik (env. 160 km)

La route longe le littoral, dans des ambiances de delta du Skeiðarársandur et du Mýrdalssandur, vastes plaines alluviales formées par les eaux de fonte des glaciers voisins, et les champs de lave d’Eldhraun, à l’ambiance fantastique. La région de Vik voit le retour des zones exploitables et des paysages tranquilles et verdoyants de la campagne sud islandaise, avec ces grandes exploitations fermières. Une route de montagne partant plein nord depuis Höfdabrekka, à l’est de Vik, vous donnera accès à Þakgil, superbe canyon enclavé sous le glacier Mýrdalsjökull. Découverte en fin de journée de l’Étretat islandais avec les falaises de Dyrholaey.
Nuit à l’auberge de Vik ou Skogar

Jour 14 | Vik - Cercle d’Or - Reykjavik (env. 250 km)

L’eau est partout présente en Islande ; et c’est sur ce quart sud-ouest que l’on pourra la trouver sous ses formes les plus variées ; avec par exemple, les méandres du fleuve Markarfljót ; les nombreuses rivières issues des glaciers voisins, les chutes d’eau de Skogafoss et Seljandafoss, les petits lacs intérieurs, et les cours d'eau les plus réputées d’Islande pour la pêche comme Eystri et Ytri-Rangá. Un peu plus au nord, passage obligatoire dans la région du ‘Cercle d’Or’ ; où l’on trouve les principales curiosités de l’île. Geysir : " Celui qui Jaillit " a donné son nom à tous les geysers de la planète. Gullfoss : "la Chute d'Or" est l'une des plus impressionnantes de l'île, elle s'habille d'un arc-en-ciel, au gré des rayons du soleil. Enfin, jouxtant le plus grand lac d'Islande, le Parc National de Thingvellir est un site culturel majeur, puisque c'est au cœur de ce long graben que s'édifièrent, dès le Xe siècle, les bases politiques qui régissent encore le pays. Départ pour l’extrême sud-ouest et la péninsule de Reykjanes où solfatares et sources d'eau chaude rappellent que l'Islande se situe sur le rift volcanique séparant l'Amérique de l'Europe. Découverte d’anciens comptoirs de pêche à Þorlákshöfn et Grindavik, avant de rejoindre le fameux Blue Lagoon (en option) ; pour un moment de détente et un bain d'eau chaude naturelle dans un décor de science-fiction. Retour sur Reykjavik en fin de journée et nuit en guesthouse.

Jour 15 | Reykjavik – Keflavik (env. 55km) / Keflavik - Paris

Vous regagnez l’aéroport de Keflavik et restituez votre véhicule de location.
Enregistrement et vol à destination de Paris.

Base 2 personnes : à partir de 2405 €/pers.
- Supplément Location Véhicule 4x4 : nous consulter
- Surclassement en hôtel ou ferme-auberge possible: nous consulter
Budget indiqué par personne, selon période et disponibilité.

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes 160 €
  • Les vols Paris - Reykjavik - Paris sur compagnie régulière Icelandairl
  • Le transfert aéroport de Keflavik-Reykjavik centre en J1
  • Le vol intérieur Reykjavik - Akureyri, taxes incluses
  • La location d'un véhicule cat.N (Type VW Polo) pendant 13 jours, incluant le kilométrage illimité, l'assurance au tiers et le forfait 2è conducteur
  • 2 nuits en Chambre double en Guesthouse à Reykjavik (en sanitaires à partager)
  • 9 nuits en Chambre double en auberge de jeunesse (sanitaires à partager) + 3 nuits en chambre double en ferme-Auberge sur le territoire

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les frais de restitution du véhicule entre Akureyri et Keflavik, à régler sur place
  • Nuit en auberge dans le pays: Les auberges de jeunesse s’adressent à tout le monde et pas uniquement aux jeunes et aux étudiants. Certaines sont neuves et offrent des équipements modernes ; d’autres, tout en ayant été rénovées, ont gardé le charme de l’ancien. Toutes disposent d’une cuisine collective bien équipée. Couettes et oreillers sont fournis sur place et draps et taies sont à apporter ou à réserver et payer en supplément.

  • Nuit en ferme-auberge dans le pays: Hébergements en pleine nature tenus par des propriétaires islandais qui se sont reconvertis dans le tourisme. Parallèlement à leur nouvelle vocation d’hébergement, la plupart des fermes -auberge sont toujours en activité. Ce sont en général de petites structures de 5 à 20 chambres. A la fois originales, authentiques et atypiques, elles varient de catégorie et de style. Certaines ont des allures de petits hôtels de campagne, d’autres sont plus rustiques et d’autres encore ressemblent à de jolis bungalows.

A voir, à faire

  • Askja en super-jeep (au départ de Myvatn): Excursion à la journée avec guide-accompagnateur sur la caldeira d'Askja. Votre journée débutera par la traversée de vastes étendues de sable et de champs de lave à bord d'une super jeep sur une piste de montagne en direction du Mont Herdubreid. Vous ferez une halte à Herdubreidarlindir, une oasis dans le désert. Vous explorerez le ravin Drekagil avant de vous rendre à Askja où vous passerez à côté de cratères formés par l'éruption volcanique de 1961. De là, vous marcherez en direction du lac Askja et Viti, un cratère formé en 1875.
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • Des étapes en dehors des sentiers battus, au coeur des paysages parmi les plus sauvages de l'île
  • Un rythme tranquille, qui permettra d'aller à la rencontre des islandais, et de prendre le temps de vivre le pays
  • La découverte approfondie des fjords de l'Est, et de ces villages bourrés de charme comme Seydisfjördur et Reydarfjördur

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 9.1/10 (1902 avis)
Guide de voyage Islande Tous nos voyages Islande

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.