Rando libre du nord au sud

  • Un itinéraire au volant d'un 4x4 qui vous mènera du nord au sud par les fjords de l'Est avec de belles randos dans le Landmannalaugar.
  • Itinérants & autotours Islande
  • 12 jours / 11 nuits
  • À partir de 3025 € (prix par personne)
  • Incluant 160 € de taxes aériennes • Voyage réalisable de début juillet à début septembre
Ce voyage en Islande permet de s’immerger dans des sites du Nord et du Sud qui comptent parmi les plus spectaculaires de l’île. Vous aurez trois jours complets de randonnée, mais aussi des demi-journées ici et là pour bien sentir la terre islandaise sous vos pieds ! Vous rejoindrez Akureyri par avion dès le lendemain de votre arrivée en Islande pour gagner du temps, puis vous partirez en voiture explorer la région du lac Mývatn et du parc national de Jökulsárgljúfur aux formations volcaniques aussi belles que variées. Une journée de voiture par la route N1 vous conduira par les fjords de l’Est et ensuite au parc national de Skaftafell, où vous attend tout un monde de glaciers. Dans le Landmannalaugar et les Hautes Terres du Centre-Sud, les paysages les plus étonnants du pays défileront sous vos yeux et sous vos pieds...

L'avis du spécialiste

Simon BIDART, conseiller chez Comptoir des Voyages
Du côté de Mývatn, essayez d’aller à Ásbyrgi, un endroit magique. Imaginez un ravin géant en forme de fer à cheval, couvert d'arbres et de verdure… Selon la légende, il s'agirait de l'empreinte du sabot du cheval à huit pattes du dieu Odin. Selon les géographes, il s’agit d’un méandre fossile de la rivière Jokulsà. Simon, spécialiste Islande

Jour 1 | Paris - Reykjavík

Vol pour Reykjavík (Keflavík). À votre arrivée, un transfert jusqu'à votre guest house à Reykjavík est prévu.

Jour 2 | Reykjavík - Akureyri - Région de Mývatn (vol + env. 100 km)

Vol pour Akureyri. Prise en charge de votre véhicule puis cap sur la région du lac Mývatn par la route N1 qui fait le tour de l´île. En route, vous vous arrêterez à la chute de Godafoss. Et comme vous arriverez en début d'après-midi, il vous restera du temps pour découvrir le lac, notamment les pseudo-cratères de Skútustadir et les formations ruiniformes de Dimmuborgir.

Jour 3 | Mývatn et ses environs (env. 30 km)

Pour votre première journée de randonnée, vous partirez à la découverte de la région du lac Mývatn, en plein sur le rift volcanique actif. Découverte matinale de Námaskard, entre marmites de boue bouillonnante, innombrables fumerolles, vapeurs brûlantes qui sortent des fissures de la terre, odeur de soufre, sol rouge, vert, jaune... Puis vous irez voir Leirhnjúkur, une zone active qui a connu 8 éruptions entre 1975 et 1985. Vous continuerez cette randonnée dans une coulée de lave encore chaude par endroit, perdue au sein de Krafla, une énorme caldeira aux limites incertaines.

Jour 4 | Mývatn - Húsavík - Ásbyrgi (env. 100 km)

Depuis Mývatn, vous prendrez la direction du nord pour faire le tour de la péninsule de Tjörnes, avec un passage à Húsavík, la capitale de la baleine. Ce petit port est le point de départ idéal pour sortir en mer à bord d´un vieux chalutier en bois pour observer les cétacés (en option, compter 3-4 h tout de même, donc plus beaucoup de temps pour la randonnée). Vous contournerez la péninsule de Tjörnes, en faisant un arrêt aux falaises de Mánarbakki (littéralement "couvertes de macareux moine"), puis vous continuerez jusqu´au parc national de Jökulsárgljúfur. Randonnée autour du cirque d‘Ásbyrgi.

Jour 5 | Ásbyrgi -Vesturdalur - Dettifoss - Grímsstadir - Fjords de l'Est (env. 175 km)

Journée consacrée à randonner dans le parc national de Jökulsárgljúfur. Rocher sonore et colline rougeoyante à Vesturdalur, puis végétation luxuriante le long des gorges recouvrant d'étonnantes formations d‘orgues basaltiques à Hólmatungur. Vous prenez ensuite la direction du Dettifoss, une des plus grosses chutes d´eau de l´île qui se jette dans un vacarme assourdissant au fond du canyon de la Jökulsá.

Jour 6 | Fjords de l‘Est – environs de Höfn (env. 245 km)

Journée de transition qui vous mènera des fjords de l‘Est au sud du pays. Vous arriverez à la bourgade d´Egilsstadir par des étendues désertiques. La route traverse encore un plateau pour déboucher sur les fjords de l'Est. D´un fjord à l´autre la route épouse le contour côtier jusqu'à la baie de Lónsvik. Quelques courtes balades le long de l´océan pimenteront la journée, notamment du côté de Hvalnes, où à défaut d´admirer des baleines comme son nom le laisserait supposer, les phoques paressent souvent au bord de l´eau. Passé le col d'Almannaskard, vous découvrirez au détour d´un virage la côte Sud de l´île et l´immensité immaculée du glacier Vatnajökull.

Jour 7 | Höfn - Jökulsarlon - Skaftafell (env. 135 km)

Votre route se poursuit jusqu'à la lagune glaciaire de Jökulsárlón, à l’ambiance groenlandaise ! Balade le long du rivage, non loin de l´océan voisin pour admirer les icebergs qui dérivent sur un fjord invisible ou balade en bateau (optionnel). Autres balades vers les langues glaciaires en provenance du Vatnajökull, avant de gagner les environs du parc de Skaftafell.

Jour 8 | Parc national de Skaftafell (env. 40 km)

Journée entièrement consacrée à découvrir le parc. Randonnée en direction de la cascade de Svartifoss aux nombreuses et parfaites orgues basaltiques, avant de progresser vers la pointe de Krístinartindar ou de remonter la vallée glaciaire de Mórsárdalur.

Jour 9 | Skaftafell - Kirkjubæjarklaustur - Eldgjá - Landmannalaugar (env. 140 km)

Une immense coulée de lave couverte de mousse vert bronze annonce les vastes étendues de sable noir qui mènent jusqu´à la piste de Fjallabaksleid, “la piste derrière les montagnes”, interrompue par de nombreuses rivières. Arrivée à la faille explosive d´Eldgjá, que l´on peut suivre sur près de 40 km. Randonnée dans la faille à la découverte de la magnifique chute d´eau d'Ófærufoss. Les rivières se multiplient sur la route de Landmannalaugar. Au fur et à mesure qu´on s´approche du lieu d´étape les montagnes sont de plus en plus colorées. Balade dans des paysages du rift volcanique actif, au sein d´un massif de montagnes multicolores en forme de pains de sucre.

Jour 10 | Landmannalaugar

Journée de randonnée dans les massifs d´une extraordinaire variété de formes et de couleurs du Landmannalaugar. L’ascension des plateaux de Hrafntinnusker ou de Blánhúkur permet d´accéder à l´univers unique d´une des plus vastes zones géothermales, installée dans une caldeira de 100 km2 aux bords difficiles à distinguer. Marmites d´eau bouillonnante, jets de vapeur peuplent ces montagnes aux coloris sortis de la palette d´un peintre impressionniste.

Jour 11 | Landmannalaugar - Cercle d'Or - Reykjavik (env. 230 km)

Une toundra inattendue succède aux massifs de Landmannalaugar et annonce la rudesse des paysages de lave qui pointent à l´horizon. En quelques kilomètres à peine, vous vous retrouvez dans les vastes étendues de cendre et de lave noires et déchiquetées des environs du strato-volcan Hekla, considéré au Moyen Age comme une des entrées de l´enfer. Cap sur la région de la vallée de Thjórsárdalur. Balade dans la faille d’El Gjá, véritable oasis de douceur après la rudesse des paysages de l’Hekla. Traversée de la campagne en direction de Gullfoss, l´une des chutes d´eau les plus puissantes de l´île, puis de son voisin Geysir pour admirer le geyser Strokkur, réglé comme un métronome. Le cap est ensuite mis sur le lac de Thingvallavatn, plus grand lac naturel de l´île et Thingvellir, vaste bassin d´effondrement accolé à une faille de plusieurs kilomètres de long. Balade dans la faille jusque vers la chute d´Öxarárfoss. Retour à Reykjavík. Dîner libre et nuit en guesthouse.

Jour 12 | Reykjavík - Paris

Transfert vers l´aéroport de Keflavík. Vol de retour pour la France.
À partir de 3025€ par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 160 €
  • Les vols Paris - Reykjavik - Paris sur compagnie régulière Icelandair
  • 2 nuits à Reykjavik en guesthouse en chambre double sanitaires à partager et petit déjeuner inclus
  • 9 nuits dans le pays en refuge ou en mixte refuge et ferme selon l'option choisie
  • un kit pour préparer les repas (accès aux cuisines des refuges)
  • Le transfert aller-retour entre l´aéroport de Keflavík et l´hébergement à Reykjavík
  • Un dossier de voyage comprenant cartes et descriptifs de randonnées
  • La location d´un véhicule 4*4 pendant 10 jours, kilométrage illimité, assurance CDW, TVA 24,5%, frais de prise en charge à Akureyri et deuxième conducteur inclus
  • Le vol Reykjavík – Akureyri

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les repas
  • Le carburant du véhicule
  • Toute prestation non mentionnée dans la rubrique “ces prix comprennent”

Hébergement

Les volets n’existant pratiquement pas en Islande, non plus que les rideaux occultants, pensez à vous munir d’un bandeau spécial à mettre sur vos yeux le soir si vous avez besoin du noir complet pour dormir (à acheter dans les boutiques des aéroports par exemple).

Transports locaux

Sur cet itinéraire, un 4x4 est indispensable même pour 2, 3 ou 4 personnes, nous consulter.

Conduite en 4x4, ce qu'il faut savoir :
•Les pistes de l’intérieur ne sont ouvertes qu’à partir de la mi-juin, parfois même à partir du 1er juillet. Elles restent ouvertes à la circulation tout l’été, sauf chutes de neige précoces. La vitesse maximale autorisée est de 80 km/h, mais les conditions de conduite font que l'on roule souvent moins vite que ça à cause du vent, de l'absence de bas-côtés, des ponts à une voie, nids de poules, passages à gué, virages, animaux sur le passage...

•Les passages des gués en 4x4 sont à négocier avec précaution, d’autant que nous n’avons pas l’habitude de traverser les rivières dans nos contrées ! Nous vous conseillons donc, avant de vous engager, de bien observer les traces de véhicules de part et d’autre du cours d’eau, tenir compte du sens et de la force du courant, de vous engager en première pour avoir de la force motrice. Au moment de franchir les gués, surtout ne jamais arrêter son véhicule dans le cours d'eau, arrangez-vous donc pour ne pas caler... Et si vous ne vous sentez pas sûr de vous au début, observez comment passe la voiture qui vous précède.

•La conduite hors piste est strictement interdite en Islande, car elle détruit durablement les paysages. Attention : de fortes amendes punissent toute infraction de ce type !

Assurances et franchise, ce qu'il faut savoir
•Les véhicules loués en Islande sont assurés au tiers en accord avec la loi islandaise. En cas d'accident, vous êtes responsable de la totalité des dommages causés à votre véhicule de location. La CDW- dommages collision, incluse dans nos prix, vous libère partiellement de cette responsabilité. En tout état de cause, la franchise non rachetable restera à votre charge

•Au regard de la loi islandaise, l’assurance CDW ne couvre pas les dommages causés aux pneumatiques, optiques des phares, pare-brise et bas de caisse du véhicule. De même, les dommages résultant de la projection de graviers ainsi que ceux occasionnés au moteur à la suite de l'immersion de ce dernier (lors du passage d'un gué, par exemple) ne sont pas couverts par l'assurance. Afin de diminuer la franchise, il est possible de souscrire sur place la super CDW (SCDW).

Infos randonnées
Les randonnées sont d´un niveau technique facile, et peuvent durer de 2 à 6-7 heures. Si vous envisagez une randonnée de 6-7 heures, il vous faudra apporter votre pique-nique.
• Les guest house (chambre et sanitaires à partager)
Les guest-houses sont des maisons islandaises, authentiques et toutes différentes, que l’on trouve essentiellement à Reykjavik. Elles ne comptent que quelques chambres et fournissent le petit déjeuner. Chacune a été aménagée selon les envies et les goûts de ses propriétaires
• En refuges
C’est la seule formule d’hébergement avec le camping permettant de dormir sur les sites de l’intérieur de l’île. En Islande, les refuges (ou skyli) sont toujours impeccablement tenus. Vous avez accès aux cuisines communes, une popote vous aura été remise par notre correspondant. La seule chose que vous aurez à anticiper, c’est le ravitaillement car aucune denrée alimentaire ne peut être trouvée sur place… Sachant que la capacité d’accueil des refuges est limitée et que beaucoup de randonneurs occupent les lieux en été, il est fortement recommandé de réserver très longtemps à l’avance.
• En fermes-auberges
Les fermes-auberges sont des hébergements situés en pleine nature, tenus par des propriétaires islandais, qui pour la plupart ont gardé leur activité agricole. Ce sont en général de petites structures de 5 à 20 chambres. A la fois originales, authentiques et atypiques, elles répondent à des catégories et des styles différents. Certaines ont des allures de petits hôtels de campagne, d’autres sont plus rustiques, d’autres encore ressemblent à de jolis bungalows nordiques ! Les petits déjeuners sont inclus dans la prestation.

Fiche pratique

La bonne saison
Le climat en Islande est de type océanique tempéré, bien que l’île soit située à la limite du cercle polaire arctique. Il y fait frais en été et doux en hiver, du moins sur le pourtour de l’île, grâce à l’influence du Gulf Stream. Mais le temps est très capricieux, car il reste dépendant des dépressions atmosphériques qui traversent l’Atlantique nord. Dans la même, peuvent se succéder soleil, pluie, vent, neige... Donc, n'oubliez pas de mettre dans vos valises, maillots de bain, chapeau, coupe-vent chaud et imperméable. C’est en mai que le niveau d’ensoleillement est le plus élevé. De juin à septembre, les journées sont très longues, elles durent presque 24h, et les températures oscillent entre 10°C et 15°C, avec des pointes à 20°C.
Accès
Comptez environ 3h30 pour un vol direct Paris / Keflavík, puis environ 40 min de transfert en voiture ou en bus jusqu'à Reykjavík.
Décalage horaire
- 2h en été ; - 1h en hiver

LE SAVIEZ-VOUS ?

Dans les environs de Skùtustadir, un petit village le long de la route 848 autour de Mývatn, se trouvent les pseudo-cratères de Skútustadagígar. Mais qu’est-ce qu’un pseudo-cratère ? C’est un phénomène volcanique qui prend naissance à partir d’explosions dues au contact du magma en fusion et de l’eau. Prenons une coulée de lave qui s’écoule par exemple dans un ruisseau, un marais, une source, un lac ou la mer… La vapeur d’eau qui se forme alors sous la lave doit s’échapper. Elle éclate donc sous la coulée, donnant un cratère et ses scories. Évidemment il n’y a pas de cheminée, voilà pourquoi on les appelle "pseudo" !

Atmosphère, atmosphère !

Un livre à admirer…
Carnet d’images - Islande Nature de Patrick Chefson et Monique Juhel, aux éditions Coiffard. L’été au pied d’un volcan du Snaefellnes, l’automne à Thingvellir, l’hiver dans l’île de Flatey… De superbes clichés, associés à un récit chaleureux. Un livre qui a le défaut d’être trop court, mais qui donne bien envie de partir…
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • Explorer le nord et le sud, deux régions parmi les plus spectaculaires d’Islande
  • Pouvoir préparer ses repas dans les refuges
  • Randonner à son rythme avec, en mains, cartes et itinéraires détaillés fournis
  • Faire un petit crochet par Stokkseyri pour ne pas louper la marmite de langoustines chez Fjorubordid !

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 9.1/10 (1842 avis)
Guide de voyage Islande Tous nos voyages Islande

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.