Cap ou pas Cap ?

  • Partir à la conquête du Cap Horn islandais
  • Itinérants & autotours Islande
  • 12 jours / 11 nuits
  • À partir de 3100 € (prix par personne)
  • Incluant 160 € de taxes aériennes • Voyage réalisable de fin-juin à début septembre
Fjords vertigineux, isolement, montagnes tabulaires uniques, falaises à oiseaux, villages de pêcheurs paisibles... on part dans une Islande à part, loin de tout ou presque !
Pour arriver jusqu'au Cap Horn islandais, on prend son temps, on admire, on s'arrête dans les villages de pêcheurs où on déguste du poisson frais que l'on peut aussi apprendre à cuisiner et on partage des histoires de pêcheurs avec les locaux. A Patreksfjördur, on part en bateau à la rencontre des baleines et des phoques et on marche le long des falaises les plus hautes d'Europe !

On met ensuite le cap sur le Sud-Ouest pour explorer des sites où la géothermie est très active. A vous les baignades dans rivières et sources chaudes, les balades dans des montagnes de rhyolite aux couleurs vives, les effluves sulfurées des solfatares, sans y mettre les pieds car attention, l’Islande reste une terre de glace et de feu !

L'avis du spécialiste

Laetitia GEORGES, conseiller chez Comptoir des Voyages
Les falaises de Latrabjarg m’ont impressionnée.En arrivant sur ce bout de terre où nichent une multitude d’oiseaux à plus de 500 m au dessus de l’océan, j’ai eu le sentiment de me retrouver au bout du monde, croisant de temps à autre le regard furtif d’une sterne arctique ou d’un fou de Bassan.Laetitia, spécialiste Islande

Jour 1 | Paris – Reykjavík (env. 55 km)

Vol pour Reykjavík (Keflavík). À votre arrivée, un transfert jusqu'à votre guest house de Reykjavík est prévu.

Jour 2 | Péninsule du Snaefellsnes (env. 250 km)

Après avoir récupéré votre 4x4 de location, direction la péninsule de Snæfellsnes, là où Le Pourquoi pas ? de Charcot s'échoua, et point de départ du Voyage au centre de la Terre de Jules Vernes. Un peu de France appartient donc à l'histoire de cette partie de l'île. Des plages de sable blond aux orgues basaltiques, d'une échine montagneuse aux villages de pêcheurs, où que vous soyez le glacier Snaefellsjökull est visible, dominant et protecteur.

Jours 3 et 4 | Breidafjördur-Látrabjarg - Patreksfjördur (env. 50 + 150 km)

Trois heures de bateau sont nécessaires pour rejoindre les fjords de l'Ouest en traversant le large fjord de Breida. À bord, vous pourrez admirer les maisons colorées de l'île de Flatey et les échancrures marines qui se dévoilent progressivement. À Látrabjarg, vous irez vous balader le long des falaises les plus hautes d'Europe, longues d'une quinzaine de kilomètres et qui culminent à plus de 400 mètres. Ne manquez pas de marcher le long de la plage de Raudasandur (" les sables rouges") pour observer entre autre les phoques qui viennent souvent y paresser.

Jour 5 | Patreksfjördur - Ísafjördur (env. 100 km)

Ísafjördur est la capitale des fjords du Nord-Ouest… Surprenant le contraste entre ce port de pêche et les impressionnantes montagnes qui l'entourent ! De leur sommet, on peut contempler Hornstrandir, le cap Horn islandais. D'Ísafjördur, partez à la découverte de Bolungarvík et son écomusée en plein air, et empruntez le bateau qui vous conduira sur l'île de Vigur…

Jour 6 | Hornstrandir

Hornstrandir est la péninsule la plus septentrionale d'Islande. Accèssible en bateau depuis Isafjördur, la réserve naturelle de Hornstrandir est un site protégé où l'on peut passer de longues heures à marcher et observer de nombreuses espèces d'oiseaux marins. On peut entre autre y admirer la mouette tridactyle, le guillemot de Brünnichs et le petit pingouin mais l'animal presque emblématique de la région reste le renard arctique !

Jours 7 et 8 | Ísafjördur – Hólmavík - Varmahlid (env. 260 + 250 km)

Vous quittez les fjords du Nord-Ouest pour rejoindre la région de Skagafjördur, célèbre pour l'élevage des chevaux. Seul l'océan omniprésent rythmera cette journée de transition.

Jour 9 | Piste de Kjölur (env. 220 km)

Traversée de l'Islande du nord au sud par une piste riche de paysages variés et pleine de contrastes. Certainement un des moments forts de votre séjour, d’autant que vous pourrez profiter d'un bain dans la piscine d'eau chaude naturelle de Hveravellir, d'une balade dans les montagnes couleur pastel de Kerlingarfjöll. Pour clore cette journée en beauté, essayez d’aller voir le site de Hagavatn, un lac à l’étrange couleur rosée qui jouxte le glacier Langjökull.

Jour 10 | Landmannalaugar (env. 250 km)

Prononcer ce nom suffit à entrouvrir les portes de l'imaginaire, pourtant vous ne rêvez pas, Landmannalaugar est tout simplement exceptionnel. Balades innombrables au milieu des montagnes de rhyolite, à travers fumerolles et solfatares avant de se relaxer dans une rivière d'eau chaude naturelle à 35°C.

Jour 11 | Le Cercle d'Or (env. 100 km)

Composé des 3 sites majeurs de l'Islande, le Cercle d'Or demeure un incontournable d'un séjour complet. Gullfoss, la chute d'Or générée par la rivière Hvità qui prend sa source dans le glacier Langjökull et qui, après un double saut, poursuit son cours dans une profonde gorge. Geysir, qui ne jaillit plus, a cédé sa place à Strokkur, son proche voisin réglé comme un métronome qui, lui, jaillit toutes les 5 à 7 minutes. Thingvellir, la vallée du Parlement, est un site historique car c'est ici que les lois qui régissent encore ce pays s'édifièrent dès le Xe siècle. Mais c’est aussi l’endroit où les plaques tectoniques américaine et eurasienne se rencontrent pour former d'impressionnantes failles d'effondrement. Remise de votre véhicule de location et dernière nuit à Reykjavík.

Jour 12 | Reykjavík - Keflavík (env. 55 km) - Paris

Transfert à l´aéroport de Reykjavík (Keflavík). Vol de retour pour la France.

À partir de 3100€ par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 160 €
  • Les vols aller-retour directs Paris / Reykjavík / Paris sur compagnie régulière Icelandair
  • Le transfert aéroport de Reykjavík / hébergement à Reykjavík / aéroport de Reykjavík
  • 2 nuits à Reykjavík en guest house avec petit déjeuner
  • 7 nuits dans le pays en fermes-auberges dans le pays avec petit déjeuner
  • 2 nuits à Ísafjördur en guest house avec petit déjeuner
  • 10 jours de location d'un 4x4
  • La traversée de Breidafjördur en bateau

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
Les visites, excursion, droits d'entrée dans les sites et dépenses personnelles

Transports aériens

Vols réguliers sur la compagnie Icelandair ou vols Low-cost sur la compagnie Wowair.
Départ des principales villes de province avec ou sans supplément selon compagnie, nous consulter.

Hébergement

Les volets n’existant pratiquement pas en Islande, non plus que les rideaux occultants, pensez à vous munir d’un bandeau spécial à mettre sur vos yeux le soir si vous avez besoin du noir complet pour dormir (à acheter dans les boutiques des aéroports par exemple).

Transports locaux

Sur cet itinéraire, un 4x4 est indispensable.

Conduite en 4x4, ce qu'il faut savoir :
•Les pistes de l’intérieur ne sont ouvertes qu’à partir de la mi-juin, parfois même à partir du 1er juillet. Elles restent ouvertes à la circulation tout l’été, sauf chutes de neige précoces. La vitesse maximale autorisée est de 80 km/h, mais les conditions de conduite font que l'on roule souvent moins vite que ça à cause du vent, de l'absence de bas-côtés, des ponts à une voie, nids de poules, passages à gué, virages, animaux sur le passage...

•Les passages des gués en 4x4 sont à négocier avec précaution, d’autant que nous n’avons pas l’habitude de traverser les rivières dans nos contrées ! Nous vous conseillons donc, avant de vous engager, de bien observer les traces de véhicules de part et d’autre du cours d’eau, tenir compte du sens et de la force du courant, de vous engager en première pour avoir de la force motrice. Au moment de franchir les gués, surtout ne jamais arrêter son véhicule dans le cours d'eau, arrangez-vous donc pour ne pas caler... Et si vous ne vous sentez pas sûr de vous au début, observez comment passe la voiture qui vous précède.

•La conduite hors piste est strictement interdite en Islande, car elle détruit durablement les paysages. Attention : de fortes amendes punissent toute infraction de ce type !

Assurances et franchise, ce qu'il faut savoir
•Les véhicules loués en Islande sont assurés au tiers en accord avec la loi islandaise. En cas d'accident, vous êtes responsable de la totalité des dommages causés à votre véhicule de location. La CDW- dommages collision, incluse dans nos prix, vous libère partiellement de cette responsabilité. En tout état de cause, la franchise non rachetable restera à votre charge

•Au regard de la loi islandaise, l’assurance CDW ne couvre pas les dommages causés aux pneumatiques, optiques des phares, pare-brise et bas de caisse du véhicule. De même, les dommages résultant de la projection de graviers ainsi que ceux occasionnés au moteur à la suite de l'immersion de ce dernier (lors du passage d'un gué, par exemple) ne sont pas couverts par l'assurance. Afin de diminuer la franchise, il est possible de souscrire sur place la super CDW (SCDW).
Le budget indiqué prévoit des hébergements en guest houses à Reykjavik et en fermes-auberges et en guest houses dans le pays.

• Les guest houses (chambre et sanitaires à partager)
Les guest houses sont des maisons islandaises, authentiques et toutes différentes, que l’on trouve essentiellement à Reykjavík. Elles ne comptent que quelques chambres et fournissent le petit déjeuner. Chacune a été aménagée selon les envies et les goûts de ses propriétaires.

• Les fermes-auberges
Les fermes-auberges sont des hébergements en pleine nature, tenus par des propriétaires islandais, qui pour la plupart ont gardé leur activité agricole. Ce sont en général de petites structures de 5 à 20 chambres. A la fois originales, authentiques et atypiques, elles répondent à des catégories et des styles différents. Certaines ont des allures de petits hôtels de campagne, d’autres sont plus rustiques, d’autres encore ressemblent à de jolis bungalows nordiques ! Les petits déjeuners sont inclus dans la prestation.

Fiche pratique

La bonne saison
Le climat en Islande est de type océanique tempéré, bien que l’île soit située à la limite du cercle polaire arctique. Il y fait frais en été et doux en hiver, du moins sur le pourtour de l’île, grâce à l’influence du Gulf Stream. Mais le temps est très capricieux, car il reste dépendant des dépressions atmosphériques qui traversent l’Atlantique nord. Dans la même, peuvent se succéder soleil, pluie, vent, neige... Donc, n'oubliez pas de mettre dans vos valises, maillots de bain, chapeau, coupe-vent chaud et imperméable. C’est en mai que le niveau d’ensoleillement est le plus élevé. De juin à septembre, les journées sont très longues, elles durent presque 24h, et les températures oscillent entre 10°C et 15°C, avec des pointes à 20°C.
Accès
Comptez environ 3h30 pour un vol direct Paris / Keflavík, puis environ 40 min de transfert en voiture ou en bus jusqu'à Reykjavík.
Décalage horaire
- 2h en été ; - 1h en hiver

LE SAVIEZ-VOUS ?

Lorsqu’on arrive à la péninsule du Snaefellsnes, on ne peut s’empêcher d’avoir une pensée pour Jean-Baptiste Charcot, pour son célèbre bateau le Pourquoi Pas ? IV et son équipage qui ont fait naufrage sur les récifs d'Álftanes à Mýrar. Naufrage qui fit 23 morts, dont Charcot alors âgé de 69 ans, 17 disparus et un seul survivant.
Le Pourquoi Pas ? IV était un bateau d'exploration polaire de 40 m équipé de trois laboratoires. Dès sa sortie des chantiers navals de Saint-Malo en 1908, il partit au nord effectuer des missions scientifiques et, en 1928, pour rechercher 2 explorateurs portés disparus, le Norvégien Roald Amundsen et l’Italien Umberto Nobile.
En 1934, Charcot et le Pourquoi-Pas ? IV avaient installé au Groenland la mission ethnographique dirigée par Paul-Émile Victor. Le 16 septembre 1935, un cyclone ravagea les côtes islandaises, mais le bateau réussit à se réfugier in extremis dans un petit port. Sauvé pour cette fois !
Début septembre 1936, le Pourquoi-Pas ? IV est de retour du Groenland où il a livré du matériel à la mission de P.-É. Victor qui vient de traverser l'inlandsis en 50 jours. Après une escale à Reykjavík pour réparer sa chaudière, il repart le 15 pour Saint-Malo. Le 16 septembre, il est pris dans une violente tempête cyclonique au cours de laquelle il est battu dans les récifs d'Álftanes et coule. Une bien troublante coïncidence de date et d’événement, non ?

Atmosphère, atmosphère !

Un polar islandais pour se mettre dans l'ambiance...
L'Énigme de Flatey de Victor Arnar Igólfsson aux éditions du Seuil, dans la collection Seuil Policiers. Printemps 1960, un corps décomposé est retrouvé au large de l'île de Flatey. Kjarta, l'adjoint du préfet, novice en matière d'enquêtes judiciaires, se rend sur place établir un rapport et résoudre l'énigme du décès. La victime s'avère assez rapidement être un universitaire danois spécialiste des sagas islandaises. Et la seule raison qui puisse justifier la présence de cet homme dans cette région isolée c'est Le Livre de Flatey, des textes du Moyen Âge relatant les aventures des rois norvégiens dont l'exemplaire qui se trouve sur l'île contient une énigme que les spécialistes cherchent à résoudre depuis des années. Outre le côté haletant de l'enquête, ce roman plonge le lecteur dans le quotidien des habitants de l'île de Flatey vivant, à cette époque, en autarcie de la pêche et de la chasse au phoque.
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • Surplomber les falaises de Latrabjarg, les plus hautes d'Europe, et aussi les plus grandes falaises à oiseaux de l'Atlantique Nord, si vous aimez les oiseaux c'est ici que ça se passe !
  • Rejoindre la minuscule Île de Vigur en bateau et y admirer sternes arctiques, macareux, guillemots et autres petits pingouins
  • Marcher dans la réserve naturelle de Hornstrandir, inhabitée depuis 1950 où le renard arctique se balade en toute liberté !
  • Se balader dans les montagnes multicolores de Kerlingarfjöll
  • Faire trempette dans les sources d'eau chaude, nombreuses et moins fréquentées dans le Nord-Ouest que dans le reste du pays.
  • La magnificence du Landmannalaugar

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 9.1/10 (1844 avis)
Guide de voyage Islande Tous nos voyages Islande

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.