Il était une fois en Abyssinie...

  • Les églises de Lalibela, les monastères du lac Tana… après ce périple culturel, l'histoire de l'Ethiopie n'aura plus de secret pour vous !
  • Itinérants & autotours Addis Abeba, Gondar, Bahar Dar, Lalibela, Axoum
  • 11 jours / 8 nuits
  • À partir de 3140 €(prix par personne)
  • Incluant 213 € de taxes aériennes • Voyage réalisable d'octobre à avril
Installée au creux de la Corne de l’Afrique, l’Ethiopie est encore mal connue des voyageurs d’aujourd’hui, malgré la richesse de sa civilisation et la beauté de ses sites naturels et culturels. L'Ethiopie ne peut que surprendre et bousculer les préjugés ! Mais ce pays de hauts plateaux dont l’histoire est encore empreinte de nombreux mystères, le fera tout en douceur, imprégné d’une foi qui a traversé les siècles. Avec 9 jours sur place et 3 vols intérieurs pour gagner du temps, votre voyage prend place sur la Route Historique, jalonnée de pures merveilles. Le lac Tana et ses monastères explorés en bateau, les chutes du Nil Bleu, Yeha, Mekele et 3 sites classés par l’Unesco : Gonder, Axoum, Lalibela aux églises creusées à même le roc. Par deux fois, il faudra faire un peu de rando pour atteindre des églises, dans les monts du Gheralta et à Mekele. Mais quelle récompense une fois là-haut ! Vous serez invités aussi à boire un café chez un paysan du Tigré, à déguster l’hydromel réputé de Lalibela et à Addis Abeba, à assister à des danses ethniques qui fermeront en beauté la parenthèse de ce périple vraiment unique !

Jour 1 | France / Addis Abeba

Départ de Paris sur compagnie aérienne régulière. Dîner et nuit à bord.

Jour 2 | Addis Abeba

Arrivée à l’aéroport de Bole. Accueil et transfert à l’hôtel. Matinée libre, repos conseillé. Après déjeuner, découverte de la capitale dont le nom signifie « Nouvelle Fleur » en Amharique. Visite de la cathédrale de la Ste Trinité, où repose le dernier empereur ou Negus, Hailé Sélassié. Courte visite au Musée National, pour voir les restes de Lucy, notre ancêtre vieille de 3,2 millions d’années ! Balade sur Mercato, le plus grand marché à ciel ouvert d’Afrique. Puis excursion vers le Mt Entoto, à 3.000 m d’altitude d’où le panorama sur la ville est superbe. Dîner d’initiation à la cuisine éthiopienne.

Jour 3 | Addis Abeba / Bahar Dar

Transfert à l’aéroport d’Addis Abeba et envol à destination de Bahar Dar. Départ de l’embarcadère de Bahar Dar pour une balade sur le lac Tana, le plus grand d’Ethiopie, qui permet d’aborder dans quelques unes des 30 îles qui abritent d’antiques monastères. En chemin, on croise de nombreux « tankwa », les embarcations faites de papyrus que les insulaires utilisent pour se rendre d’une île à l’autre. Tout d’abord, on rallie la péninsule de Zeghe, où se trouve le monastère d’Ura Kidane Mehret, l’un des plus jolis du lac. Puis, découverte des monastères de Kibran Gebriel et d’Azwua Maryam. Sur le chemin du retour, aux alentours de l’embouchure du Nil Bleu, il n’est pas rare d’apercevoir des hippopotames. Dans l’après midi, départ pour les chutes du Nil Bleu, situées dans un pittoresque paysage de basse montagne. Les Tis Issat (eaux fumantes) tombent d’une largeur de 400 m, à 45 m en contrebas ! Même si le récent barrage rend le spectacle moins spectaculaire qu’il était naguère, ces chutes restent parmi les plus impressionnantes du continent.

Jour 4 | Bahar Dar / Gonder

Départ par une route qui contourne le lac Tana par sa rive orientale. Dans l’après-midi, découverte des sites de la ville médiévale de Gonder. Classée par l’Unesco en 1979, Gonder est devenue la capitale du royaume d’Abyssinie sous le règne de l’empereur Fasilidas, qui fit construire des châteaux d’inspiration médiévale au XVIIe siècle. Visite du complexe des palais de Fasilidas, d’Iyasu I et le bassin de Fasilidas, à l’origine construit pour les ébats de la famille royale. De nos jours, on le remplit pour des cérémonies religieuses, en particulier le Timket. Pour finir, découverte des superbes peintures murales de l’église de Debre Berhan Selassie, la plus célèbre d’Ethiopie, au plafond couvert de chérubins.

Jour 5 | Gonder / Axoum

Dans la matinée, vol pour Axoum. Dans l’après midi, découverte des sites principaux d’Axoum, la dernière des grandes civilisations de l’antiquité à avoir été découverte. La ville a été classée en 1980 par l’Unesco. Les archéologues estiment que la ville a plus de 2.000 ans d’histoire et la tradition orale en fait la capitale de la Reine de Saba. Découverte du parc des stèles, véritables merveilles architecturales. L’une de ces stèles serait le plus grand monolithe jamais érigé dans l’histoire de l’humanité. On pense que cet obélisque s’est effondré alors qu’on était en train de la dresser. Un des super monolithes de 26 m fut pillé lors de l’occupation italienne et restitué en 2005.

Visite de la tombe du roi Remhai, puis le complexe de la cathédrale Ste Marie de Sion. La plus ancienne église fut construite fin du XVIIe siècle par l’empereur Fasilidas, le fondateur de la ville de Gonder (son accès est interdit aux femmes). La cathédrale fut construite dans les années 1960, sous Haile Selassie. Une petite chapelle avoisinante héberge prétendument l’Arche d’Alliance, volée du temple de Salomon par l’empereur Ménélik Ier. L’accès au saint des saints est interdit à quiconque. Un petit musée permet d’admirer quelques couronnes ayant appartenu à différents rois abyssins. Puis, visite du site des thermes de la reine de Saba (maintenant utilisées comme réservoir d’eau par les riverains) avant de gagner les vestiges du palais du roi Khaleb qui régna au VIe siècle. Le musée archéologique montre d’antiques panneaux en pierre gravés en grec, guèze et sabéen. On y voit également divers objets découverts dans les tombes des rois d’Axoum. A quelques km du centre se trouvent les ruines du palais de la Reine de Saba que l’on considère comme le plus important vestige architectural mis à jour. Puis, promenade dans le parc du roi Ezana où se trouve l’équivalent éthiopien de la pierre de Rosette, avec des inscriptions en grec ancien, guèze et sabéen. Dîner en ville et nuit à l’hôtel à Axoum.

Jour 6 | Axoum / Yeha / Hawzien

Départ vers l’Est à destination de Yeha. On suppose que Yeha fut la première capitale de l’Abyssinie et le temple de la lune qui s’y trouve est vraisemblablement vieux de 25 siècles. C’est le plus ancien monument découvert à ce jour en Ethiopie. L’église récente qui se trouve sur le site (construite à l’emplacement d’une église du VIe s) est dédiée à Abuna Aftse, l’un des neufs saints qui, dit-on, introduisirent le christianisme au royaume d’Abyssinie. Dans l’après midi, après le café chez un paysan du Tigré, exploration de l’une des églises les plus belles, mais également l’une des plus reculées du Tigré dans les montagnes du Gheralta, Maryam Korkor dont les peintures murales datent vraisemblablement du XVIIe siècle. La randonnée, extrêmement raide, est au moins aussi belle que l’église elle-même. Dîner et nuit à Hawzien.

Jour 7 | Hawzien / Mekele

Départ pour Mekele, capitale régionale du Tigré. Randonnée à l’église de Yohannes Maikudi, aux superbes peintures datant du XVIIe. Puis visite d’Abreha we Atsbeha, l’une des plus vastes églises monolithiques du Tigré aux motifs décoratifs inspirés de l'art égyptien et syrien du Xe au XIIe siècle. Enfin, halte à Wukro Cherkos. Nuit à Mekele.

Jour 8 | Mekele / Lalibela

Long trajet dans les montagnes pour rallier Lalibela. On entre en pays Agaw, vraisemblablement le centre politique de l’Abyssinie pendant la période peu connue qui suivit la chute d’Axoum et précéda l’avènement de la dynastie Zagwe. Si le temps le permet, halte à l’église de Yimrehane Christos à l’architecture datant de la fin de la période Axoumite. Finalement, arrivée au village de Lalibela en fin de journée.

Jour 9 | Lalibela

Découverte du village médiéval de Lalibela, situé à 2.600 m d’altitude, qui abrite ce qui est sans doute le plus impressionnant des huit sites éthiopiens classés par l’Unesco. Les 11 églises de Lalibela ne sont connues du monde extérieur que depuis les années 1960. Ce sont des lieux de culte vivant et chacune d’entre-elles présente un style différent. La plupart de ces églises ont été excavées de la montagne et sont reliées par un mystérieux réseau de tranchées et de tunnels. On distingue deux groupes d’églises séparés par la symbolique rivière Jourdain.

Tout d’abord, exploration du groupe Nord. Bete Medhane Alem est l’une des plus vastes églises monolithiques creusées dans le roc au monde. Elle mesure 11.5 m de hauteur, occupe une surface de 800 m2 et elle est soutenue par 36 colonnes à l’intérieur et 36 colonnes à l’extérieur. Un tunnel mène à une seconde cour autour de laquelle s’organisent trois églises, Bete Maryam est vraisemblablement la plus ancienne du site et arbore de remarquables sculptures, la minuscule église de Bete Maskal et celle de Bete Danagh, construite en mémoire des 50 vierges martyrisées par l’empereur romain Julien au IVe s. Dans la troisième cour se trouvent les églises jumelles de Bete Debre Sina et celle de Bete Golgotha (dont l’accès est interdit aux femmes) qui abrite la chapelle Selassie, considérée comme le lieu le plus sacré de Lalibela. Non loin se trouve la tombe d’Adam, une curieuse cellule d’ermite cruciforme.

Dans l’après midi, découverte des églises du groupement Est avec Bete Gabriel-Rufael depuis laquelle on peut accéder par un tunnel à la chapelle de Bete Lehem où l’on préparait le pain bénit du roi Lalibela. Puis, exploration de Bete Mercurios, qui servait à l’origine de tribunal voire de prison avant d’être reconvertie en lieu de culte. Puis, on découvre Bete Emmanuel, monolithe de 12 m de haut, considéré par les historiens de l’art comme l’église la plus ouvragée du site, puis l’église de Bete Abba Libanos, qui selon la tradition orale aurait été construite en une nuit par l’épouse du roi Lalibela, assistée par des anges. Enfin, l’apothéose : Bete Gyorgis, indéniablement la plus majestueuse des églises du site, d’une hauteur de 15 m, sculptée en forme de croix grecque. Après avoir passé la journée avec prêtres et fidèles, rendez-vous chez Torpedo pour goûter au « Tej » (un type d’hydromel pour lequel le village de Lalibela est réputé).

Jour 10 | Lalibela / Addis Abeba / France

Dans la matinée, départ pour l’aéroport pour le vol de retour sur Addis Abeba. Dernière balade dans la capitale éthiopienne. Dîner dans un restaurant où l’on peut découvrir les danses de nombreuses ethnies du pays. Enfin, départ pour l’aéroport de Bole. Envol vers la France. Nuit à bord.

Jour 11 | France

Arrivée en France dans la matinée.
Indication de budget, base 2 personnes
Supplément guide francophone : +/- 80 € / personne

Budget indiqué par personne, selon période et disponibilité « Ref : 245704 ».

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes 213 €
  • Les vols internationaux et nationaux sur compagnie régulière Ethiopian Airlines
  • Les déplacements en minibus privé avec chauffeur / guide Ethiopien anglophone
  • L’hébergement en chambre double et en petit déjeuner
  • Les droits d’entrée dans les sites mentionés
  • L'accompagnement de guides locaux aux chutes du Nil Bleu, sur le lac Tana, à Gonder, dans le Parc du Simien, à Axoum, dans le Gheralta et à Lalibela
  • La balade en bateau sur le lac Tana
  • Les mules pour l’excursion d’Asheton Maryam

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Le visa,
  • Le droit de photographier ou de filmer dans les sites,
  • Les boissons
ADDIS ABEBA : GLOBAL HOTEL
BAHAR DAR : TANA HOTEL
GONDAR : GOHA HOTEL
PARC DU SIEMENS : REFUGE
LALIBELA : ROHA HOTEL

A voir, à faire

  • Extension vallée de l’Omo : nous consulter


  • Extension à Harar : nous consulter
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • Les 11 églises monolithes de Lalibela
  • Les monastères construits sur les îles du Lac Tana
  • La ville royale de Gondar
  • Les marchés d'Addis Abeba
  • Les rencontres inoubliables avec les villageois
Guide de voyage Ethiopie Tous nos voyages Ethiopie

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.