Le grand sud en musique

  • Road trip musical aux Etats-Unis, de Nashville à Memphis, de Clarksdale à Natchez et à la Nouvelle Orléans !
  • Itinérants & autotours Etats-Unis - Etats du sud
  • 12 jours / 10 nuits
  • À partir de 2450 € (prix par personne)
  • Incluant 400 € de taxes aériennes
Un autotour tout en musique ! La route 61, presque aussi mythique que la 66 (" God said his only son : you will find me down on Highway 61 ", comme chantait Bob Dylan), c’est celle de l’union sacrée entre la musique et l’histoire. Histoire des esclaves dont les mélopées dans les champs de coton ont enfanté le Blues. Associé à la Country dès les années 1950, il donnera naissance au Rock ! Au long de ce voyage, rythmé et mélodique, vos jalons seront Nashville, capitale de la Country, Memphis oscillant entre Elvis et Chuck Berry, Clarksdale, Vicksburg, pour finir à la Nouvelle Orléans, très jazzy, mais qui sait vibrer de tous les genres musicaux ! Du côté du Mississippi, vous trouverez votre propre tempo, c’est sûr …

L'avis du spécialiste

Julie BODNAR, conseiller chez Comptoir des Voyages
Mes adresses coup de cœur : à Nashville, c'est le Wildhorse Saloon, où je m'exerce à la line dance jusqu'à pas d'heure. A Memphis, l'Arcade Restaurant, pour un copieux breakfast dans un diner qui était autrefois la cantine du King. Pour le déjeuner, sachez que le Rendez-Vous sert les meilleurs ribs de la ville. A Natchez, allez tâter l’ambiance de l'Under the Hill, le plus vieux bar du Mississippi, resté dans son jus. Et à côté, jetez un œil à l'hôtel où Mark Twain aimait vivre, à l'époque où il était encore pilote de bateau à aubes sur le fleuve.Julie, spécialiste Etats-Unis

Jour 1 | France - Atlanta

Vol vers Atlanta. Récupération de votre véhicule de location à l'aéroport. Installation à votre hôtel d'Atlanta.

Jour 2 | Atlanta - Nashville (400 km-4h30)

Introduction à la Route du Blues : au sud du Mississippi, il faut passer par la Will Dockery Plantation, considérée pour beaucoup comme le berceau véritable du blues, car Charley Patton y enseigna son art à plein d'autres musiciens, dont Son House, qui lui-même l'apprit à Robert Johnson, etc..Cela dit les vraies racines du Blues datent de l'arrivée des esclaves africains à partir de 1619...

Jour 3 | Nashville

Nashville présente peu de charmes extérieurs, mais redevenue branchée, se révèle irrésistible une fois ses portes franchies. Après la visite du Country Hall of Fame, un musée en forme de piano élevé à la gloire des musiciens du cru, laissez-vous envahir par la musique country jouée dès 10h du matin dans quelques bars de Broadway, comme Tootsie's, Legends, Rippy's ou Robert's Western World. Pour acheter des CD, c'est au Ernest Tubb Record Shop, 417 Broadway qu'il faut aller. Vous pouvez aussi assister à un concert au Grand Ole Opry et prendre des cours de line dance au Wild Horse : ambiance garantie.

Jour 4 | Nashville - Memphis (340 km-3h45)

Traversée de l’ouest de l’état du Tennessee jusqu’à Memphis, la ville d’Elvis Presley également rendue célèbre par Chuck Berry.

Jour 5 | Memphis

La ville est bien sûr très marquée par le King. Pèlerinage extrêmement prisé à sa maison de Graceland et moment de « grâce » lors de la visite de Sun Studio où Elvis enregistra sa première chanson « That’s all right Mamma »…Moins connu, le Lorraine Motel où fut assassiné Martin Luther King, devenu depuis 1991 un étonnant Musée des Droit Civiques. Une visite émouvante. Mais Memphis est aussi la ville du blues. Ne manquez pas le musée Rock’n’Soul qui retrace l’histoire du blues et du rock et l’Arcade, le plus vieux bar de la ville dit-on, que fréquentait Elvis et ses troupes à l’époque. En soirée, c'est à Beale Street qu'il faut être pour écouter en live des dizaines de concerts de blues.

Jour 6 | Memphis - Clarksdale (140 km-2h)

Autre berceau du Blues, Clarksdale, qui rend hommage au héros du Blues, Robert Johnson… Une représentation de sa guitare est accrochée au croisement des routes 61 et 49, les fameuses highways souvent évoquées dans les chansons ! Il faut visiter le Delta Blues Museum et la maison de W.C. Handy, le père du Blues. Et si vous êtes un vrai fan du blues, vous oserez fréquenter un Juke Joint pour écouter de vieux bluesmen tirer d’un harmonica des sons à se damner ! Si vous y êtes en week-end, c'est au Ground Zero Blues Club qu'il faudra passer votre soirée. Ce club, qui appartient à Morgan Freeman, propose une programmation de grande qualité et une déco pour le moins décalée...

Jour 7 | Clarksdale - Greenwood - Indianola - Vicksburg (290 km-4h15))

Les amoureux du blues feront un crochet par la ville de Greenwood, où est enterré Robert Johnson. La petite ville d'Indianola abrite quant à elle le très beau BB King Museum, qui retrace l'histoire du "patron" du blues mais également l'importance du blues en pleine période de ségrégation.
Bâtie sur une falaise, Vicksburg occupe une position stratégique qui lui valut l’acharnement guerrier de deux dirigeants nordistes lors de la guerre. De belles demeures ante bellum sont à voir, certaines se visitent : Martha Vick, Mc Raven, par exemple. Cette petite ville du sud, ville natale de Willie Dixon et Johnny Young notamment, honore elle aussi le blues. Quelques clubs mythiques vous promettent une belle soirée…

Jour 8 | Vicksburg - Natchez (130 km-2h15)

En arrivant au niveau de port Gibson, empruntez la partie sud de la Natchez Parkway, cette ancienne piste indienne qui court jusqu’à la somptueuse Natchez. Perchée sur un promontoire dominant le Mississippi, Natchez était la capitale des riches planteurs, le lieu de convergence des bateaux à aubes aux heures prospères de l´industrie cotonnière. Témoignages de cette richesse passée, de très belles demeures à colonnades, telles Dunleith, la plus somptueuse, Stanton la plus imposante, Linden la plus cinématographique, Longwood la plus orientale ! Auburn, l’une des plus anciennes, est célèbre pour son étonnant escalier en spirale. S'il vous reste un peu temps, vous pourrez vous balader au Grand Village of the Natchez Indians, petit éco-musée qui expose des maisons indiennes typiques.

Jour 9 | Natchez - La Nouvelle-Orléans (295 km-3h30)

En route pour New Orleans, considérée comme le berceau du jazz, bien qu’on y joue toutes sortes de musiques.

Jour 10 | La Nouvelle-Orléans

A New Orleans, il faut déambuler dans le Vieux Carré, apercevoir les patios, regarder les balcons de fer forgé, déguster les beignets du Café du Monde, et écouter du jazz au Preservation Hall. Tout un programme !
Faire la tournée des clubs hors du carré Français permet également d’écouter de l'excellent Rythm & Blues live, avec moins de touristes...

Jour 11 | La Nouvelle-Orléans - France

Départ vers l’aéroport. Restitution de la voiture de location. Vol de retour vers la France. Nuit à bord.

Jour 12 | Arrivée en France

De 2450 € à 3000 € par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes De 1975 € à 2600 € par personne Prix calculé sur la base de 4 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Détail budget

On entend par base de 2 ou 4 personnes, le nombre de personnes partageant la même chambre.

La fourchette de prix est relative à la date de départ et à la disponibilité au moment de la réservation.
Tarif le plus bas : départ en mai/juin ou septembre/octobre.
Tarif le plus élevé : départ en juillet/août.

Attention : Ces tarifs sont valables hors périodes de festival et événements spéciaux (notamment le festival de jazz et le carnaval de la Nouvelle-Orléans).

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 400 €
  • Les vols Paris / Atlanta et New Orleans / Paris
  • 10 nuits en hôtel de niveau 3*
  • 11 jours de location de voiture, en km illimité, taxes et assurances comprises
  • Une assistance francophone locale 7j/7

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les repas, boissons, visites et dépenses personnelles
  • Le carburant et les frais d'abandon du véhicule pris à Atlanta et rendu à New Orleans

Transports aériens

La compagnie aérienne Delta Airlines est membre de l'alliance Skyteam et vous permet de cumuler des miles dans le cadre de cette alliance.

Départ des autres régions de France : nous consulter
Tarifs préférentiels de toute autre ville de province desservies par Air France via Paris.

Transports locaux

Location de voiture incluant : conducteur(s) additionnel(s), kilométrage illimité ainsi que toutes les taxes et assurances obligatoires.

Les frais d'abandon entre Atlanta et la Nouvelle Orléans ont été négociés à 50 $US HT
Le budget indiqué prévoit des hôtels de niveau 3*.

N'hésitez pas à nous faire part de vos souhaits, il est également possible d'alterner les types d'hébergements au cours de votre voyage
Descriptif de chaque hôtel lors de l'envoi du devis personnalisé

C'est comme je veux !

Fiche pratique

La bonne saison
Le climat d'Atlanta, comme celui de la Nouvelle Orléans, est de type subtropical humide. Les étés sont très chauds et humides, avec parfois des orages de chaleur. Les hivers sont doux. L'ensoleillement est très élevé (à Atlanta, le total des précipitations annuelles est quand même de 1261,9 mm). Le printemps et l’automne, sont très agréables. Vers la fin août et le début de l'automne, des cyclones peuvent survenir.

Décalage horaire
Attention, vous voyagerez à travers deux fuseaux horaires. Atlanta est à - 6heures de Paris, La Nouvelle Orléans à - 7heures...

Accès
Comptez environ 10h pour un vol Paris / Atlanta et 11h pour un New Orleans / Paris

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les Natchez et leur roi soleil…
Natchez tire son nom d’une tribu amérindienne qui a été l’une des plus puissantes de la Basse Louisiane. Tribu qui existait, selon les vestiges (tumuli) trouvés du côté de la baie Ste Catherine, depuis les années 700 et dont l’organisation sociale était très hiérarchisée. Leur chef suprême était le Grand Soleil, les chefs-vassaux étant les Petits Soleils. Imaginez la stupéfaction des Français de l’époque de Louis XIV débarquant dans la région et retrouvant le concept de « Roi Soleil » ! Fermiers, les Natchez vivent alors dans des habitats permanents et le « Grand Village » est leur centre de cérémonie principal. D’abord cordiales, leurs relations avec les Français se détériorent, en 1716, en 1723, et s’achèvent en drame en 29. Des Natchez pro-anglais attaquent le fort Rosalie. La riposte française est violente. Les Natchez sont tués ou réduits à l’esclavage…

Atmosphère, atmosphère !

Une musique à écouter en boucle...
Celle de Super Chikan, de son vrai nom James Johnson, nouveau bluesman du Delta, qui en toute simplicité déclare « I don’t just sing the blues, I am the blues ».
Il faut savoir qu'il compose toutes ses chansons, qu'il fabrique ses propres guitares à partir de bidons d’essence, de planches, de vieilles boîtes de cigares. Qu'il joue souvent à Clarksdale au club Ground Zero ouvert en mai 2001 par son ami Morgan Freeman. Et qu’il a reçu cinq Living Blues Critics Awards et en 2004 la médaille d’Excellence artistique des mains du gouverneur du Mississippi...
Ses albums les plus récents ? Welcome to Sunny Bluesville (2010), Okiesippi Blues (2011), Organic Chikan (2015).

C'est comme je veux !

Poursuivez votre voyage !

- En empruntant la vraie route du blues de la Nouvelle-Orléans à Chicago en passant par Saint-Louis, dans l'état du Missouri.
- En incluant une étape supplémentaire à Tupelo, au sud est de Memphis, où est né Elvis.
- En prolongeant votre voyage en Louisiane par un séjour en plantation ou en famille cajun.

Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • S’offrir une paire de Santiags à Nashville Downtown, et les étrenner sur parquet en prenant une leçon de Line Dance au Wild Horse Saloon, 120 2nd av. juste avant le spectacle
  • A Indianola, retrouver B.B. King en son musée : sa vie de conducteur de tracteur dans une plantation, de musicien des rues, sa carrière brillante et aussi l’origine du blues, né dans les champs de coton
  • L'Etonnante Memphis, avec son mélange de musique noire (soul, blues) et blanche (rockabilly). Pour écouter en live des concerts de blues, direction Beale Street !
  • Le contraste saisissant à Natchez, entre les riches demeures des planteurs de coton et tabac - Dunleith, Stanton, Linden, Longwood, Auburn - et les émouvantes huttes ou les simples tumuli du Grand Village of the Natchez Indians
  • A New Orleans, goûter au (alli)gator boudin, une recette cajun, tester les écrevisses et le pouding aux bananes (qu’adorait Elvis), avant d’aller écouter du jazz au Preservation Hall

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 9.1/10 (2838 avis)
Tous nos voyages Etats-Unis

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.