Train-train d'Andalousie

  • Voyage dans le Sud de l’Espagne, en transports urbains de Séville à Cordoue et à Grenade, trois cités merveilleuses d’Andalousie
  • Itinérants & autotours Espagne, Andalousie
  • 8 jours / 7 nuits
  • À partir de 940 € (prix par personne)
  • Incluant 55 € de taxes aériennes • voyage réalisable toute l’année
Une semaine « cool » puisque vous n’avez pas à conduire mais hyper riche en découvertes ! C’est par le train que vous passez de Séville à Cordoue puis en autocar jusqu'à Grenade, trois cités qui comptent parmi les plus belles d’Espagne. Vous arrivez directement dans les centres villes et vous n’avez aucun problème de stationnement. Ouf ! A vous la découverte des grands monuments, l’exploration des quartiers anciens, le plaisir des vues panoramiques, pour peu que vous preniez un peu de hauteur. L’histoire, la beauté, les ambiances andalouses, si chaleureuses et festives… Vous allez tomber sous le charme.

L'avis du spécialiste

Paz RUIZ BUESO, conseiller chez Comptoir des Voyages
A Séville, cap sur la rive droite du Guadalquivir, du côté du barrio Triana en soirée…C’est dans cet ancien quartier gitan que le flamenco a vu le jour. A l’époque, il a d’abord été un chant de liberté pour les pauvres gens qui se retrouvaient dans les tavernes. Nous vous donnerons quelques adresses !Paz, spécialiste Espagne

Jour 1 | PARIS - SEVILLE

Vol pour Séville. Transfert libre et installation à votre hôtel, situé dans le quartier de Santa Cruz. Premières visite de la ville, à pied, à vélo ou en calèche.

Jours 2 et 3 | SEVILLE

Les incontournables à voir : la cathédrale et la Giralda, ancien minaret transformé en clocher, le palais de l’Alcazar et ses jardins, les archives des Indes, la place d’Espagne. Les incontournables à faire : se perdre dans les ruelles du quartier de Santa Cruz, déguster des tapas à toute heure, se prélasser dans les bains arabes d’un palais du XVIe siècle, écouter de la musique sévillane dans le quartier de Triana…

Faites un tour du côté de la Casa de Pilatos, magnifique demeure seigneuriale du XVIe siècle, après avoir traversé le barrio de Santa Cruz, symbole de l’Andalousie éternelle, avec ses étroites ruelles bordées d’orangers et ses maisons colorées aux patios fleuris. Et, s’il vous reste un peu de temps, allez voir les arènes de Séville, pour un p’tit hommage à la Carmen de Bizet.

Jours 4 et 5 | SEVILLE - CORDOUE

Au jour 4, vous prenez le Train à Grande Vitesse (départs env. toutes les heures). En 45 min, vous êtes à Cordoue. Cordoue a été un véritable carrefour des civilisations et un lieu d’œcuménisme parfait. Musulmans, juifs et chrétiens vivaient en harmonie dans ce Xe siècle, qu’on a souvent décrié. Cet esprit de tolérance fut si fructueux que la cité andalouse devint à l’époque la plus grande ville d’Europe.

L’exemple le plus spectaculaire de la réussite de ce « melting pot » est la mezquita (la mosquée) devenue cathédrale. Commencée en 784, elle allait devenir le plus grand édifice religieux du monde islamique de son époque. Après la reconquête de Cordoue, Charles Quint fit détruire sa partie centrale afin d'y adapter une cathédrale dans le style Renaissance. Dieu merci (c’est le cas de le dire !), la forêt de 900 colonnes de son cœur a été conservée, ce qui en fait un monument unique au monde.

En soirée, explorez la Juderia tout autour de la Mezquita. Rues étroites, maisons fleuries, on se croirait dans un petit village… Une fois déserté par les touristes, ce quartier retrouve toute son âme, on ne serait pas autrement étonné d’y croiser Averroès au détour d’une rue : retour à l’âge d’or !

Jours 6 et 7 | CORDOUE - GRENADE

Au jour 6, vous prenez le bus régional. Env. 3h00 plus tard, vous êtes au centre de Grenade. Grenade est le joyau d'Al-Andaluz, ce nom que les Maures ont à l’époque donné aux terres espagnoles qu’ils venaient de conquérir. Installée au pied de la Sierre Nevada, Grenade possède le monument le plus impressionnant de l’Andalousie et l’une des plus grandes merveilles de l’architecture arabe : l'Alhambra. Cet énorme édifice, bâti sur un promontoire, est une véritable cité avec ses palais Nasrides, sa mosquée, sa forteresse l’Alcazaba, et surtout ses délicieux jardins !

Baladez-vous dans le quartier de l'Albaicin, à flanc de coteau. Du mirador de la plaza San Nicolás, où la vue est superbe sur l'Alhambra, Grenade et la Sierra Nevada, on peut ensuite descendre jusqu’à San Miguel Bajor et la Calderería nueva où se trouvent toutes les teterías (les salons de thé arabes). Terminez la journée par un hammam. Un lieu magique pour se délasser et découvrir le monde mystérieux des bains arabes (il faut impérativement réserver et prévoir 1 h 30 de bain et 15 minutes de massage. A moins que vous préfériez El Bañuelo, carrera del Darro, ce sont des bains du XIe siècle !

Jour 8 | GRENADE - SEVILLE ou MALAGA - PARIS

Au départ de Grenade, vous prendrez le bus pour Séville (comptez 3 heures de trajet) ou l’autobus pour Malaga (trajet d’1h30, avec des départs environ toutes les heures). Transfert libre pour l’aéroport et vol de retour sur Paris.
À partir de 940€ par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 55 €
  • Les vols aller-retour Paris / Séville ou Paris / Séville – Malaga / Paris
  • 7 nuits en hôtel en chambre double, petit déjeuner inclus
  • La visite guidée de l'Alhambra incluant les entrées aux palais Nasrides
  • Les trajets en bus et en train en classe économique
  • Une carte

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les transferts gare-hébergement
  • Les visites, excursions, droits d’entrée sur les sites et dépenses personnelles
  • Les diners

Transports aériens

Vols sur compagnie low-cost.
Départ des principales villes de province avec ou sans supplément selon compagnie, nous consulter.

Hébergement

Le budget indiqué prévoit des hébergements de catégorie 2*
Descriptif de chaque hôtel lors de l'envoi du devis personnalisé

Fiche pratique

La bonne saison
L´Andalousie possède un climat méditerranéen, avec 300 jours de soleil par an, des étés secs et chauds, des hivers doux, des précipitations irrégulières. Au printemps, les jardins sont fleuris et parfumés, la campagne est verdoyante, les températures idéales. En septembre et octobre, le soleil est moins fort et la luminosité plus douce qu’en été. Les températures oscillent entre 14 et 25°C. Les extrêmes se situent en été, où le mercure monte jusqu’à 34-36°C et en hiver, janvier-février, où le mercure ne descend jamais en-dessous de 2-3°C.
Décalage horaire
Pas de décalage horaire entre la France et l’Espagne
Accès
Comptez environ 2h10 pour un vol direct Paris / Séville et Malaga /Paris. A Séville, l'aéroport de San Pablo est situé 12 km du centre ville. L’aéroport de Malaga est à 8 km au sud-ouest de la ville.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Alcázar et mudejar… Construit au Xe siècle par le calife Abderraman III, l’Alcázar de Séville a d’abord été une forteresse avant d’être convertie au XIVe siècle en palais d'habitation par le roi catholique Pierre Ier. Les transformations ont été réalisées par des artistes faisant partie des populations musulmanes qu’on a appelé dans les royaumes chrétiens du sud-espagnol du XIIe au XVe siècle, les mudéjars (de l’arabe mudajjan, litt. domestiqué). Ce qu’on appelle donc le style mudéjar en architecture résulte de l'application aux édifices chrétiens ou juifs (églises, synagogues, palais, bâtiments militaires) de techniques, d’ornementations et de matériaux propres aux édifices musulmans.

Atmosphère, atmosphère !

A lire et/ou à écouter…une comédie et/ou un opéra
Le barbier de Séville ou La précaution inutile, de Beaumarchais, une comédie en 4 actes et en prose. L’histoire…Le comte Almaviva, tombé amoureux d'une jeune orpheline, Rosine, est prêt à tout pour l'arracher à Bartholo, son vieux tuteur, qui a depuis toujours pour projet de l’épouser… L’acte I au théâtre représente une rue de Séville. Le comte déguisé en étudient fait les cent pas sous la fenêtre de Rosine. Mais voilà quelqu'un, c’est son ancien valet Figaro, persifleur mais entremetteur, qui l'aidera dans ses desseins…. Rossini a adapté la pièce à l’opéra en 1816 sous le titre Il Barbiere di Siviglia.
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • No stress, no fatigue grâce aux transports urbains, pour passer de Séville à Cordoue et à Grenade. Et no problème pour aller à pied des hôtels aux sites historiques. Ouf, une semaine sans voiture !
  • La mezquita-cathédrale de Cordoue, restée exceptionnelle malgré les modifications de la Reconquista. Quelle émotion devant ses centaines de colonnes, ses arcs bicolores, son mirhab, ses coupoles…
  • Se régaler de tapas de charcuterie dans les bars de Séville et de gaspacho ensoleillé. De flamenquines (roulés de veau au jambon) à Cordoue. De soupe à l’ail à Grenade. Le tout arrosé d’un moscatel ou d’un amontillado…
  • Se faire déchirer le cœur à une soirée flamenco. Ah, la danse de l’amour, les costumes (froufrous féminins, sobres camperos masculins), la musique, à la fois pathétique, rythmique, savante et populaire
  • A Grenade, s’asseoir au Sacromonte au coucher du soleil, face à l’Alhambra et à la sierra Nevada. Ça monte dur à travers les ruelles, puis dans une friche ponctuée de maisons troglodytiques, mais en haut la récompense !

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 8.9/10 (547 avis)
Tous nos voyages Espagne

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.