Secrets d'Andalousie

  • Autotour en Andalousie, dans le Sud de l’Espagne, de Séville à Cordoue et de Grenade aux ravissants villages blancs des Alpujarras
  • Itinérants & autotours Espagne, Andalousie
  • 11 jours / 10 nuits
  • À partir de 995 € (prix par personne)
  • Incluant 50 € de taxes aériennes • voyage réalisable toute l'année
Séville, Cordoue et Grenade, trois villes qui rassemblent les monuments mauresques les plus grandioses d’Andalousie. Mais pas seulement ! À partir de la Reconquista, les constructions d’autres styles ont pris le relais, les mosquées ont été transformées, de nouvelles églises, des palais ont vu le jour. Bref, il faudra faire des choix dans les visites, tant la région est intéressante, y compris la campagne, le long du Guadalquivir ou dans les montagnes où les villages perchés sont chaulés de blanc. Vous disposerez d’une voiture de location sauf à Séville où la circulation est difficile. À Séville, Cordoue et Grenade, vous serez hébergés non loin des centres historiques, pour plus d’indépendance. Il ne vous restera plus qu’à vous acheter, monsieur, un sombrero et vous, madame, un éventail et des espadrilles, pour vous amuser à faire plus Andalous que les Andalous !!!

L'avis du spécialiste

Paz RUIZ BUESO, conseiller chez Comptoir des Voyages
À Grenade, assister à un spectacle de flamenco dans une grotte du quartier de Sacromonte, par exemple à Los Tarantos, à María La Canastera, à Cueva La Rocío ou à Venta el Gallo. Paz, spécialiste Espagne

Jour 1 | Paris – Séville

Vol pour Séville. La capitale de l’Andalousie est d’une richesse patrimoniale peu commune. Certains de ses monuments sont à visiter impérativement, certains de ses quartiers anciens également, comme Santa Cruz ou Triana aux ruelles pittoresques. Mais Séville, c’est aussi des jardins et des parcs qui embaument la fleur d’oranger et le jasmin, dans une atmosphère pleine d'une exquise douceur… Et pour prolonger cette suavité, assistez à un spectacle de flamenco, à La Carboneria par exemple, calle Levies, les lundis et jeudis soirs !

Jours 2 et 3 | Séville

La cathédrale, construite entre 1401 et 1519 à la place de la mosquée almohade s’étend sur 23 000 m2 ! À l’intérieur, le retable flamand de la Capilla Mayor, les stalles, le tombeau de Christophe Colomb, tout est impressionnant. Même sa hauteur, 56 mètres au transept ! La montée à la Giralda, l'ancien minaret de la mosquée, se fait par une large rampe. Il est considéré comme la "sœur" de la Koutoubia de Marrakech et de la tour Hassan de Rabat. De là-haut, la vue est magnifique. Classé par l'Unesco, le palais Réal Alcazar est un ensemble de cours, pièces décorées de stuc et céramiques colorées, de patios à arcades et de fontaines, entouré de jardins verdoyants avec bassins et terrasses. Le musée des Beaux-Arts, installé dans un couvent du XVIIe, se concentre sur la peinture espagnole du siècle d’Or avec des œuvres de Murillo, Zurbaran, Ribera.

Jour 4 | Séville – Cordoue (env. 150 km)

Après avoir récupéré votre voiture de location, départ pour Cordoue, par une campagne aux visages très variés, couronnés par les montagnes subbétiques. La vallée du Guadalquivir plantée d'oliviers, de céréales est ponctuée de bourgs comme Baena et Bajulance. Dans la haute campagne, les villages prospères sont nombreux. Montilla, réputé pour ses vins et ses bodegas, Lucena pour ses céramiques et fers forgés, Puente Genil pour ses sucreries, Aguilar pour son huile... Vous pourrez aussi vous arrêter à Carmona, un village perché, tout blanc, pour boire un verre au Parador, une ancienne forteresse arabe. Quelques kilomètres avant Cordoue, se trouve, perché sur une colline, le magnifique château médiéval d'Almodovar del Rio, "verrou" militaire de Cordoue. Et à 6 km, sur l’ancienne route de Séville, les vestiges de Medina Azahara, le rêve de pierre du calife Abd ar-Rahmán III …

Jour 5 | Cordoue

Choisie par l’Omeyyade Abd-al Rahman 1er comme capitale d’Al-Andalus en 716, Cordoue est devenue une ville éblouissante. Ses quartiers historiques, classés par l’Unesco, sont situés dans le même périmètre, on peut tout visiter à pied. La Mezquita, en accès gratuit le vendredi matin, l'Alcazar reconstruit, l'ancien quartier juif avec son labyrinthe de ruelles blanches, ses placettes et sa synagogue, l’une des 3 dernières d’Espagne ayant survécu à l’expulsion des Juifs en 1492. Dans ce quartier, les cours intérieures sont très fleuries au printemps et chaque, année en mai, pour le Festival des patio ("fiesta de los patios"), les habitants fleurissent leurs cours et ouvrent leurs portes aux visiteurs !

Jour 6 | Cordoue - Ubeda/Baeza (env. 150 km)

Vous prenez la route pour Baeza et/ou Ubeda. Dans ces deux élégantes villes Renaissance, les églises et palais de pierres dorées rivalisent de beauté. À Baeza, vous pourrez voir de beaux exemples de palais isabélins (gothique flamboyant avec ornements italianisants). À Ubeda, la place Vasquez de Molina est magnifique, de même que le rétable de la Capilla del Salvador.

Jours 7 et 8 | Ubeda/Baeza – Grenade (env. 140 km)

Grenade, c’est d’abord le palais de l’Alhambra, forteresse sublime des sultans nasrides des XIIIe et XIVe siècles qui se dresse dans un paysage lui aussi de toute beauté. En saison, il faut réserver son billet à l’avance car le nombre d’entrées journalier est limité... En face, à flanc de colline, l'Albaicin avec ses ruelles étroites et parfumées, est le quartier le plus pittoresque. Il a été classé par l’Unesco en 1998. C’est de la place Saint-Nicolas qu’on a la plus belle vue sur l’Alhambra. La cathédrale, commencée vers 1520, a rapidement adopté un style Renaissance. À côté, la petite chapelle Royale vaut une visite. Une chandelle brûle en permanence dans la crypte où se trouvent les dépouilles des rois catholiques.
Et, si vous voyagez avec des enfants, ne manquez pas le parc des Sciences. Ce musée interactif met à la disposition des visiteurs plus de 200 expériences liées à la biosphère, la perception, les inventions et les découvertes scientifiques. Une de ses salles est spécialement pensée pour les enfants de 3 à 7 ans et le planétarium, intégré aux installations du musée offre un programme permettant aux enfants de se familiariser avec l’astronomie à travers des contes et dessins.

Jour 9 | Grenade – Ronda (env. 180 km)

Perchée sur une falaise de la Sierra, Ronda est une petite ville littéralement coupée en deux par les gorges d’El Tajo, les deux berges étant reliées par le "puente nuevo", spectaculaire au coucher du soleil. Nous vous recommandons d'aller découvrir les arènes les plus anciennes d’Espagne, de vous balader dans le centre historique aux petites ruelles pavées abritant de jolis palais, demeures aristocratiques ou traditionnelles, délicieux jardins. Sans oublier la cathédrale construite à l'emplacement d'une mosquée, la maison du Roi maure, ancienne prison et ancien grenier à grains, puis de descendre en bas des gorges par l’escalier de 200 marches !

Jour 10 | Route des villages Blancs

La Sierra de Ronda collectionne les villages de caractère accrochés à la montagne… Chaulés de blanc, ils forment des taches de lumières sur le vert tendre des oliviers ou chênes lièges et puis sur l’ocre des roches. Vous composerez votre petit itinéraire entre Montejaque, Grazalema, réputé pour la fabrication de couvertures en laine, Ubrique dominé par une immense paroi rocheuse, Zahara de la Sierra, l’adorable Arcos de la Frontera édifié par les Maures, Benaojan pour sa grotte de la Pileta et ses peintures rupestres. Setenil pour ses maisons troglodytiques. Et vous prendrez le temps de faire une balade à pied dans l’un des deux parcs naturels, celui de la Sierra de Grazalema ou celui des Alcomocales.

Jour 11 | Ronda – Séville (env. 140 km)

Route pour Séville. Restitution de votre voiture à l’aéroport et vol retour pour Paris
À partir de 995€ par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 50 €
  • Les vols aller-retour Paris / Séville / Paris sur vols Transavia ou Vueling
  • 3 nuits à Séville en hôtel avec petit déjeuner
  • 2 nuits à Cordoue en hôtel avec petit déjeuner
  • 1 nuit à Ubeda/Baeza en hôtel avec petit déjeuner
  • 2 nuits à Grenade avec petit déjeuner
  • 2 nuits prés de Ronda et les villages blancs
  • 8 jours de location de voiture en catégorie B kilométrage illimité, assurances CDW, TP et taxes incluses
  • La visite guidée de l'Alhambra incluant l'entrée au Palais Nasrides

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les visites, excursion, droits d'entrée dans les sites et dépenses personnelles

Transports aériens

Vols directs au départ de Paris
Départ des principales villes de province avec ou sans supplément selon compagnie, nous consulter.

Transports locaux

Sachez qu’il est très difficile de circuler en voiture dans les centres-ville de Cordoue et Grenade ! À Cordoue nous vous conseillons de laisser votre véhicule dans le parking de votre hôtel et à Grenade de laisser votre voiture au parking de l’Alhambra pour vous éviter de circuler dans le centre-ville. Vous pouvez ensuite rejoindre les centres historiques avec les transports en commun.

Fiche pratique

La bonne saison
L´Andalousie possède un climat méditerranéen qui affiche 300 jours de soleil par an, avec des étés secs et chauds, des hivers doux et des précipitations irrégulières. Séville, quasi au niveau de la mer, est plus chaude que Cordoue (située à 130 m d’altitude) et surtout que Grenade, perchée à 696 mètres Au printemps, les jardins sont fleuris et odorants, la campagne est verdoyante, les températures idéales. En Septembre et Octobre, le soleil est moins fort et la luminosité plus belle qu’en été (les températures oscillent à Cordoue et Séville entre 14° et 25°C, à Grenade entre 10° et 23°C). Les extrêmes se situent en été, où le mercure monte à Séville jusqu’à 34-36°C et en hiver, janvier-février, où le mercure ne descend jamais en moyenne en-dessous de 0°C.
Accès
Comptez environ 2h30 pour un vol direct Paris / Séville, puis environ 30 min de transfert en voiture jusqu'à votre hôtel.
Décalage horaire
Même heure qu'en France, été comme hiver

LE SAVIEZ-VOUS ?

À Cordoue, la spécialité depuis le Moyen Âge, c’est le cuir. Le mot cordonnier vient d’ailleurs du nom de la ville. On y travaille le cuir repoussé qu’on décore à la feuille d’or, la plupart du temps, sur motifs végétaux. Et ce sont les mêmes motifs végétaux musulmans qu’on trouve sur les bijoux et pièces d’orfèvrerie en argent filigrané, qui sont aussi une spécialité de Cordoue, au riche sous-sol. Même si vous ne voulez pas acheter, admirez les dans les boutiques, juste pour le plaisir des yeux !

Atmosphère, atmosphère !

Un opéra à écouter ou à réécouter
Carmen de Bizet d'après la nouvelle de Mérimée. Un petit rappel de l’histoire ? Carmen est une bohémienne de caractère. Travaillant à la fabrication des cigares, elle est une "cigarrera sevillana". Ce serait d’ailleurs à l’entrée de la fabrique qu’elle serait tombée amoureuse de Don José, sergent de la garde des Dragons. Celui-ci, par amour pour Carmen, renonce à sa carrière militaire et devient contrebandier. Elle le trahira pour un beau matador, au prix de sa vie. À Séville, on a même élevé une statue à l’effigie de cette Carmen "française", face aux arènes, dans le quartier El Arenal !

Aller au Louvre pour découvrir ou redécouvrir les œuvres de Murillo
On aime particulièrement Le Jeune Mendiant, vers 1648. Ce titre a été donné au tableau lors de son entrée au Louvre en 1782. Il est aussi souvent appelé "Le jeune Pouilleux" car il est en train de se débarrasser de ses parasites. C’est la première représentation connue d’enfants des rues dans l’œuvre de Murillo, car au Siècle d’Or, la misère était présente dans les rues de Séville. Influencé par le courant caravagesque, Murillo insiste sur les détails sordides et peint de forts contrastes d’ombre et de lumière, mais l’enfant possède aussi une grâce propre à l’artiste sévillan. On aime aussi la belle Naissance de la Vierge, de 1661, peinte d’une manière très familiale, à l’origine pour la chapelle St Paul de la cathédrale de Séville et acquise par le Louvre en 1858. Mais il y a bien d’autres tableaux admirables !
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • A Séville, se couler dans les bains maures pour retrouver l’art de vivre arabo-musulman. Après la visite du Réal Alcazar, la marche dans ses jardins odorants et bruissants de fontaines, c’est bien mérité !
  • A Carmona, déjeuner en saison d’une perdrix aux épinards épicés au restaurant du parador, forteresse du XIVe aux vues superbes, puis faire une balade digestive entre les remparts de la ville
  • En mai, profiter de la Fiesta de los Patios pour entrer dans la cour des maisons du vieux Cordoue. Il y a tant de fleurs que marcher dans les ruelles blanches, autour de la Mezquita et de l’Alcazar, devient presque une promenade botanique
  • La surprise, au milieu d’un océan d’oliviers, d’arriver à Baeza et Ubeda ! Incroyable, la concentration en palais et églises construits du Moyen Âge à la Renaissance (arrivée ici au XVIe). Un must parmi d’autres : monter sur les remparts d’Ubeda
  • Grimper à pied sur l’esplanade de St Nicolas à Grenade pour voir le coucher du soleil faire rougeoyer l’Alhambra… et redescendre pour les tapas !

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 8.9/10 (520 avis)
Tous nos voyages Espagne

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.