Cuba panoramas

  • Grand road-trip à Cuba de La Havane à Santiago avec une incursion à Viñales.
  • Itinérants & autotours Cuba
  • 18 jours / 16 nuits
  • À partir de 2790 € (prix par personne)
  • Incluant 370 € de taxes aériennes
Cet itinéraire de deux semaines permet de traverser le pays d’ouest en est, à son rythme, au volant d’un véhicule de location. Un voyage dans le temps riche en couleurs et emprunt d’une douce nostalgie qui offre un panorama complet des charmes de cette attachante pépite posée dans le golfe du Mexique. Les rythmes et les danses ont envahi tout le pays et l’Histoire si particulière a laissé ses traces indélébiles. On commence par La Havane, langoureuse capitale anachronique qui, avec ses bâtisses néoclassiques décrépies aux couleurs pastel, ses vieilles américaines rafistolées et son folklore communiste, balance entre grandeur et décadence. On pousse jusqu’aux vallées de plantations de tabac, où les exotiques Mogotes, ces collines au dos rond, ressemblent à des dinosaures endormis. La route continue, le décor change encore. On s’arrête dans la fameuse baie des cochons où l’on s’essaye au snorkeling puis on traverse les villes coloniales Trinidad, ville-musée à ciel ouvert en jaune et bleu, et Camaguey, l’élégante indépendante aux airs d’Andalousie. On poursuit dans la région de l’Oriente, où l’on découvre avec plaisir Baracoa et ses parcs nationaux environnants avant de se rendre dans l'envoûtant Santiago. On reprend la route vedrse La Havane en traversant Bayamo et la Sierra Maestra et en découvrant l'immense mausolée du Che à Santa Clara!

Jour 1 | France - La Havane

Le dépaysement commence dès l’atterrissage à l’aéroport très vintage de La Havane qui donne l’impression d’avoir fait un bon dans les années 50. On est accueilli par notre correspondant qui nous conduit au centre de la capitale. En route, les panneaux de propagande révolutionnaire enfouis dans une végétation tropicale donnent le ton… Bienvenue à Cuba ! Et déjà la magie nous jette un sort.

Jour 2 | La Havane

La Havane, à la fois colorée, vibrante, musicale et délicatement endormie, ne peut que charmer. Le centre de sa vieille ville, avec ses places pavées, ses maisons coloniales à arcades, ses palais aux balcons en fer forgé et ses patios ombragés, impressionne de beauté et intrigue. Et on a envie de la découvrir sous toutes ses coutures, imaginer la magnificence de son passé riche et glorieux. Plus loin, la capitale dévoile son autre face, celle de la révolutionnaire, avec les gigantesques portraits en néons du Ché ou de Cienfuegos de la Plaza de la Revolución.
Flânez sur le Malecón, qui rappelle un gigantesque banc posé sur la mer. C’est ici que les Cubains se rencontrent, discutent, pêchent, et où les amoureux s’embrassent à la nuit tombée, tournés vers l’horizon. En remontant le remblai, c’est le Cuba authentique que vous rencontrerez au centre ville. Street-art passionnant, quartier chinois sans Chinois, parties de dominos endiablées, vieilles voitures en attente de réparation approximative, les rues de Centro Habana sont un ballet permanent de bicitaxis à la sono tapageuse, de vendeurs de rues ventant les mérites de leur quincaille, d’enfants courant derrière un ballon de foot, de voisins discutant d’une fenêtre à l’autre… Vous l’avez compris, c’est ici que se cache la vraie vie de la capitale. Pour mieux apprécier le spectacle, attablez-vous dans un paladar, un petit restaurant installé chez un particulier proposant une cuisine préparée avec amour et loin des standards des restaurants à touristes !
Un peu plus loin, le Vedado, où se concentrent la plupart des musées de la ville. C’est ici aussi que vous trouverez le cimetière Christophe Colomb, qui rassemble une collection impressionnante de sculptures tombales d’artistes aux goûts… disons très éclectiques ! Le spectacle est kitchissime mais vaut le détour !

Jour 3 | LA HAVANE - VIÑALES - LA HAVANE (180 km / env. 2H)

Vous partez pour une journée complète d'excursion avec guide francophone vers la Vallée de Viñales, véritable havre de calme encore sauvage, composé de multiples vallons d’où émergent de spectaculaires reliefs karstiques de 150 à 400 mètres de hauteur, qu’on appelle ici Mogotes. A pied et à cheval, parcourez ces Mogotes couvertes d’une dense végétation tropicale, les vallons à la terre rouge sont plantés de manioc, patates douces, arbres fruitiers et tabac, plus précisément cultivé dans le « triangle de Vuelta Abajo ». Là se récoltent les meilleures feuilles du monde, qui serviront à fabriquer les fameux Havane !

Jour 4 | La Havane - Trinidad (315 km / env. 4h)

Aujourd’hui on rejoint Trinidad. Faites un arrêt sur la route à Cienfuegos, au centre sud de l’île : Installée dans la superbe baie de Jagua, la "perle du sud" a été au XVIe siècle un refuge de flibustiers français et anglais, avant d’être véritablement fondée par un colonel d’origine française au début du XIXe. La canne à sucre apportera à la ville sa prospérité, donc ses plus beaux monuments, et Cienfuegos restera jusqu’en 1990 l’un des premiers ports sucriers du monde ! On visite très facilement le centre historique à pied. Admirez le théâtre Thomas Terry, l’ancienne mairie, la cathédrale à deux tours (et ses vitraux français !), le palais Ferrer. Pour un tour d’horizon proche de la perfection, terminez la journée par la Punta Gorda, le long de la mer, par le "Palacio del Valle" et les typiques maisons à vérandas de la calle 35. Rejoignez ensuite Trinidad pour la nuit.

Jour 5 | TRINIDAD

Trinidad n’a pas usurpé son surnom de "Ville-Musée de Cuba". Son architecture coloniale est vraiment exceptionnelle. Tout son centre historique a d’ailleurs été classé par l'Unesco dès 1988. Avec ses ruelles pavées, les palais de sa plaza Mayor, ses demeures aux couleurs pastel et fenêtres grillagées, Trinidad est un concentré de ville coloniale. Et c’est le sucre qui l’a hissée au rang de joyau aux XVIII et XIXe siècles ! Bien restaurée, elle a pris des allures de décor cinématographique. Prenez le temps de visiter l’intérieur d’un hôtel d’époque : lustre en cristal de Baccarat, marbres, persiennes en bois. Cette petite ville est pleine de bonnes surprises !

Jour 6 | Trinidad - Camaguey (280 km / env. 4h)

Sur la route qui mène à Sancti Spiritus, l’une des sept cités coloniales fondées par les Espagnols, il faut faire un stop dans la Vallée des Moulins à sucre (valle de los Ingenios). Classée par l’Unesco, la région a longtemps été le centre économique de l’île avec ses cultures de canne, rendues prospères grâce au travail de milliers d'esclaves... Certains moulins ont survécu, parmi les 70 qui existaient à l’époque.
A Sancti Spiritus, se trouve le plus vieux pont de Cuba : le Yayabo, emblème de la ville depuis le XVIIIe siècle. La célébrité de Trinidad fait hélas souvent oublier cette jolie ville coloniale dont le centre est pourtant classé Monument national. La route se poursuit sur un air de campagne, à travers les plantations de canne à sucre, jusqu’à Camagüey. Camaguey est capitale d’une province essentiellement agricole, dont les rues tortueuses en galets forment un ingénieux labyrinthe. Réputée pour ses nombreuses églises, construites par les immigrants espagnols, c'est avec plaisir que l’on flâne dans ce joli centre-ville colonial, émaillé de tinajones pansus, des jarres typiques en argile utilisées pour décorer les carrefours, les places et les patios.

Jour 7 | Camaguey - Gibara (240 km / env. 4h)

Aujourd’hui nous suivront les traces de Christophe Colomb : à nous l’Oriente ! Cette région très tropicale, plutôt méconnue des voyageurs, donne l’impression de passer une frontière et d’arriver dans un autre monde. Les paysages y sont spectaculaires, les gens d’une grande chaleur et le temps s’y écoule tout doucement. Tout nous invite naturellement à lever le pied… en musique, toujours
Vous arriverez à Gibara, joyau colonial qui vous fera voyager dans le temps. Ici les maisons coloniales n'ont pas bougé d'un iota et l'atmostphère d'un autre temps rend ce village particulier.

Jour 8 | Gibara - Cayo Saetia (170 km / env 3h)

Ce matin on part pour l'extrême Est de l'île et l'étonnant Cayo Saetia. C'est l'occasion de se reposer en bord de mer sur des plages paradisiaques où vous serez les clients voyageurs. Mais c'est également ici que vous découvrir (avec étonnement) le seul zoo de l'île. Une occasion pour les grands comme les petits d'une détente nature et atypique.

Jour 9 | CAYO SAETIA - BARACOA (170 KM / env. 3h)

Rejoignez Baracoa, la ville la plus isolée de l'île et son environnement très préservé. Parcs, cascades, canyon, ici la nature reprends ses droits et c'est pour notre plus grand bonheur.

Jour 10 | BARACOA

En marge des circuits classiques, la vallée du Yumuri abrite des paysages somptueux, au cœur d’une nature foisonnante. Cette journée entre rivières et montagnes permet de découvrir une faune et une flore rares et d’admirer les magnifiques panoramas sur la mer. On découvre la vallée le temps d’une belle randonnée, puis direction la rivière Yumuri pour une balade en cayuca, moyen de transport fluvial typique de la région, avec lequel il est possible de s'aventurer dans un profond canyon où la végétation dessine le paysage. En chemin, pauses baignades sur la plage, rencontre avec la communauté de Yumuri et déjeuner créole en bord de mer.

Jour 11 | BARACOA - SANTIAGO (235 KM / env. 4h)

Aujourd'hui, vous empruntez la plus belle route de Cuba pour rejoindre Santiago: La Farola. Ces paysages ne vous laisseront pas indifférent!
Santiago de Cuba, dite « la rebelle », est la capitale afro-cubaine du pays, la ville du « son » cubain ! Ses habitants sont le fruit d’un métissage très large de Caribéens, Espagnols, Indiens, Noirs Africains, Asiatiques. De nuit comme de jour, on y vit au rythme d’une musique multiculturelle. On savoure le bonheur de ces sons qui résonnent dans les rues tortueuses et escarpées comme un appel à la danse. Au fond, on peut vraiment dire que Santiago est à Cuba ce que la Nouvelle-Orléans est aux Etats-Unis ou Bahia au Brésil !

Jour 12 | Santiago de Cuba

Partons à la découverte des alentours de Santiago : dans la partie Est de la Sierra Maestra on découvre les anciennes plantations de café autour de belles balades. Les paysages entre Sierra et mer des Caraïbes sont magnifiques. La découverte de la région de Santiago de Cuba ne peut être complète sans la visite du castillo San Pedro de la Roca. Le temps d’une visite on retourne au XVIIème siècle et on se met dans la peau des cubains repoussant les attaques des pirates tentant de piller Santiago de Cuba. Outre l’histoire de ces fortifications, on a ici une vue spectaculaire sur toute la côte. Ce serait un gâchis de ne pas en profiter pour faire de superbes photos. Sur le chemin retour pour Santiago, une escale s’impose. Il serait dommage de ne pas profiter des petites plages pour faire un peu de farniente. Un voyage à Cuba c’est aussi ça !

Jour 13 | Santiago de Cuba - Bayamo (150 km / env. 2h10)

Bayamo est une étape agréable, d’autant plus qu’elle est, elle aussi, éloignée des circuits touristiques. Tout le centre-ville est classé Monument national, et pour cause, sa plaza de la Revolucion, sa cathédrale San Salvador et son Ayuntamiento sont superbes. Deux originalités à Bayamo : ses joueurs d’échecs et ses orgues mécaniques. Ne manquez pas non plus son "boulevard" dont les aménagements publics sont crée par les étudiants d'art plastique et ne manqueront pas de vous surprendre!

Jour 14 | Bayamo - Camaguey (210 km / env 3h20)

Une randonnée dans la Sierra Maestra vous conduira sur les pas des révolutionnaires cubains. Cette chaine de montagnes abrite notamment le pic Turquino, le plus haut sommet de Cuba, à presque 2000 m d’altitude. D’une grande beauté naturelle, abritant de nombreuses plantes endémiques, la Sierra Maestra a été le refuge de Fidel Castro et des guérilléros pendant la révolution. Vous pourrez découvrir la « Comandancia », l’ancien quartier général du Leader Maximo, l’hôpital de campagne ou encore la radio clandestine. Une belle journée au cœur de l’histoire de Cuba.
Vous pourrez prendre la route vers Camaguey dans l'après-midi.

Jour 15 | Camaguey - Santa Clara (280 km / env. 4h)

Aujourd'hui, nous continuons notre voyage sur le thème de l'Histoire en rejoignant Santa Clara. Faites une pause à l’indolente Las Tunas, balcon de l’Oriente et mini ville festive tranquillement installée sur son bout de littoral sauvage, appelée aussi « cité des sculptures », qui porte bien son nom puisqu’elle expose quantité d’œuvres originales, dont la célèbre statue à deux têtes d’un chef taïno

Jour 16 | SANTA CLARA - LA HAVANE (280 km / 3h)

Santa Clara est devenue un ville-sanctuaire dédiée au " Che". C'est là en effet que se déroula un des épisodes les plus glorieux de la révolution : l'attaque par Che Guevara et ses compagnons d'un train blindé, transportant des tonnes d'armes et de munitions... On y visite le tren blindado, la plaza de la Revolucion avec la statue du Che, le musée, le mémorial des martyrs et un mausolée des combattants cubains.
Découvrez cette ville avant de rejoindre La Havane pour votre dernière étape.

Jour 17 | La Havane - France

Comme l’avion vers la France ne décolle qu’en soirée, cela laisse toute la journée pour profiter une dernière fois de La Havane

Jour 18 | France

Arrivée en France.
À partir de 2790€ par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité « Ref : 323101 ».

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 370 €
  • Les vols aller-retour Paris / La Havane / Paris sur compagnie régulière
  • Tous les transferts
  • L’hébergement en chambre double avec les petits déjeuners.
  • Une visite de la Vallée de Viñales avec un guide francophone privé depuis La Havane
  • 13 jours de location de voiture, climatisée, kilométrage illimité, hors assurances.
  • La carte de tourisme nécessaire pour l’entrée dans le pays.
  • L’accueil et l'assistance locale.
  • Une carte routière.

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les assurances pour le véhicule
  • Les visites, excursions, droits d’entrée sur les sites et les musées
  • Les repas et boissons hors petits déjeuners, les dépenses personnelles

Transports aériens

Les vols sont quotidiens et opérés par des compagnies régulières.
Les tarifs aériens varient en fonction de la saison et de la disponibilité

Transports locaux

A Cuba, les limitations de vitesse sont de 50km/h en ville, 90km/h sur route, 100-120 km/h sur autoroute. Les routes sont peu encombrées. La signalétique est inégale, lisible sur les axes principaux, mais parfois lacunaire sur les routes secondaires. La conduite d’un véhicule demande donc un surcroît d'attention et, beaucoup de véhicules n’étant pas équipés de phares sérieux, il n’est pas conseillé de conduire la nuit. Si vous vous égarez, vous pourrez toujours compter sur l'aide des Cubains, très serviables et super aimables !

Attention : Dans le quartier Vedado de La Havane où vous séjournez, ne levez pas les yeux pour voir les plaques des rues. Elles ne sont pas en hauteur, selon l’usage, ce sont de petites bornes fixées par terre aux croisements, il vaut mieux le savoir !

Le budget indiqué prévoit, en terme d’hébergements, de petites adresses de charme, simples, familiales dans des hôtels typiques issus de l’architecture coloniale. Vous expérimentez également un vrai mode de vie « à la cubaine » en logeant chez l’habitant.
Si l’hôtellerie n’est pas le plus grand atout du pays, elle est largement compensée par le sens de l’hospitalité et la spontanéité de ses habitants qui vous accueillent à bras ouverts.

Descriptif détaillé de tous les hébergements lors de l'envoi du devis personnalisé.

Fiche pratique

La bonne saison
Cuba bénéfice d'un climat subtropical clément toute l'année, avec des hivers à 18-22°C, des étés chauds et une moyenne annuelle de 330 jours d'ensoleillement ! On distingue une saison humide (mai à octobre), avec des averses orageuses en fin de journées et une saison sèche le reste du temps. Des cyclones peuvent survenir durant les mois d'octobre et novembre. La période la plus propice pour y faire un voyage se situe entre novembre et avril, c'est à dire après la saison des tempêtes et avant les grandes chaleurs de l'été. C'est bien entendu la haute saison touristique, la période où tout est plus cher : avion, hôtels, etc. Si vous aimez la chaleur, nous vous recommandons la période fin août-début septembre. Le climat redevient plus supportable et les touristes sont plus rares.

Décalage horaire
- 6 heures de décalage avec la France : quand il est 12h à Paris, il est 6h à la Havane.

Accès
Comptez environ 10h pour un vol Paris / La Havane, hors escale(s).Vols internationaux et nationaux sur compagnies régulières.
CUBA, UNE ÎLE A L'OREILLE MUSICALE

A Cuba, on ne danse pas que la salsa. Loin de là. L’île se décompose en un superbe spectre musical : rumba, punto, tonada, danzon, batanga, cha-cha-cha… C’est le résultat d’un incroyable métissage afro-caribéen copieusement agrémenté de traditions espagnoles. Des batas, fameux tambours sacrés venus d’Afrique, aux ballades espagnoles (qui ne connait pas la célèbre Guantanamera de Joseito Fernandez ?) au mambo mexicain, on en trouve pour tous les goûts ! Si vous êtes en recherche de rythmes plus endiablés, laissez-vous porter par le très branché « reggaeton », dansé dans toutes les boites de nuit de La Havane.

Atmosphère, atmosphère !

Un livre en espagnol à acheter à Cuba et à lire pendant le voyage…
Journal d'un combattant, de Che Guevara, publié à Cuba en 2011 par la maison d’édition australienne Ocean Press / Ocean Sur. Ecrites pendant sa campagne dans la Sierra Maestra, avant la révolution, ces notes personnelles du Che n’avaient jamais été publiées. Le récit commence le 2 décembre 1956, avec l'arrivée sur la côte cubaine du yacht Granma, avec 82 révolutionnaires à son bord. Il s'achève à la fin de l'année 1958, lors de la bataille décisive de Santa Clara. En 1960, le Che avait également publié un manuel de stratégie militaire sous le titre La guerre de Guérilla et en 1963 ses Souvenirs de la guerre révolutionnaire cubaine.
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • Discuter avec les producteurs de tabac dans la région tranquille et pittoresque de Pinar del Rio
  • S'enivrer de salsa au cœur de la superbe architecture coloniale de Trinidad
  • Aller par les rues escarpées de Camaguey jusqu’au marché pour s’enivrer d’odeurs de fruits (et d’un cocktail aphrodisiaque aux huîtres ??!)
  • Se laisser envoûter par la nature incroyable des environs de Baracoa, au bout du monde/*
  • Se laisser porter par le rythme afro-caribéen de Santiago à la Casa de la trova en sirotant un rhum
Avis voyageurs
2 points2 points2 points2 points0 point 8.4/10 (565 avis)
Guide de voyage Cuba Tous nos voyages Cuba

Idées associées

Retour haut