Tierras del Norte

  • Autotour dans le Nord du Chili et dans le désert d’Atacama : parc national Lauca, Iquique, Vallée de la Lune, lagunes, volcans et geysers.
  • Ce voyage est un atout prix
  • Itinérants & autotours Chili
  • 13 jours / 11 nuits
  • À partir de 3250 € (prix par personne)
  • Incluant 120 € de taxes aériennes • Voyage réalisable de août à décembre
Le nord du Chili est une région déroutante. Les paysages que l’on découvre tout au long de cet autotour vous réservent des moments mémorables. Muni d'une carte de la région et de votre propre véhicule, vous voilà parti à l'aventure, entre les villages et les grandes étendues de l'Altiplano. D’Arica la ville portuaire à la frontière du Pérou, en passant par les mythiques déserts et vallées d’Atacama, vous serez ébahis devant le spectacle offert par ce voyage.

L'avis du spécialiste

Sylvain DELANOE, conseiller chez Comptoir des Voyages
Louer un vélo et partir, nez dans le guidon, pour la Vallée de la Lune. C’est magnifique de découvrir cette vallée, recouverte de sel de bon matin. A s’y méprendre, on aurait tendance à croire que c’est un léger manteau de neige qui recouvre ce décor.Sylvain, spécialiste Chili

Jour 1 | France – Santiago

Embarquement à bord de votre vol en direction de Santiago de Chile. N’oubliez pas de prendre un maillot de bain mais aussi quelques polaires.

Jour 2 | Santiago - Arica

Première journée sur le sol Chilien, à Santiago dans la capitale du pays. C’est le moment de prendre vos premières marques dans ce nouveau pays !
Santiago ressemble aux grandes villes européennes par son architecture. Le Chili est particulièrement réputé pour ses côtes où le poisson prolifère. Et si on se laissait tenter par un bon poisson de la région pour un premier avant-goût de la culture culinaire locale? Dans l’après-midi, changement de région et de décor : cap vers Arica en avion.

Jour 3 | Arica - Putre (150 km / 2h30)

Arica, l’une des villes les plus sèches du monde. C’est simple, si vous avez horreur de la pluie, cette ville est faite pour vous ! Après avoir pris en main votre 4x4, on peut entamer l’autotour dans l’Altiplano. La route reliant Arica et Putre nous offre les premiers paysages d’altitudes. On aperçoit les géoglyphes de la vallée de Lluta. Il est difficile de savoir ce que représentent ces dessins. J’ai quand même reconnu des hommes et des lamas ! Les paysages défilent. Le désert laisse place à des paysages plus champêtres. C’est assez surprenant.

Jour 4 | Putre

Nous consacrons cette journée au parc national Lauca, certainement l’un des plus beaux du pays ! La faune et la flore y sont très riches. Durant toute la journée nous apercevons des vigognes, des guanacos, des viscaches et des renards. On roule sur les pistes en direction des lacs Chungara et Cotacotani et du salar de surire. On est seul au milieu de toute cette immensité presque lunaire, c’est magique !

Jour 5 | Putre - Iquique (450 km / 6h)

On reprend la route en direction d’Iquique. Les paysages magnifiques défilent tout au long du trajet. Première halte dans la ville fantôme d’Humberstone. Depuis 1960 cette ville est inhabitée. On découvre les vestiges de l’époque glorieuse où Humberstone vivait de sa production de nitrate.
Iquique est dominée par une dune de sable et l’arrivée est tout simplement impressionnante : on a une superbe vue sur la ville et sur l’océan.

Jour 6 | Iquique

Cette ville située au bord de l’océan pacifique est propice aux activités et à la détente. Pourquoi ne pas envisager un petit saut en parapente ? Certainement l’une des façons les plus exaltantes d’observer Iquique et sa jolie plage. C’est aussi la journée idéale pour se reposer avant d’attaquer le reste du voyage. Vous pouvez vous prélasser sur la plage ou bien vous balader dans la ville et découvrir les derniers bâtiments coloniaux.

Jour 7 | Iquique - Calama (400 km / 5h)

Allez, on quitte la plage d’Iquique et ses dunes pour Calama. Sur le chemin, nous nous arrêtons dans la petite ville de Pica. Celle-ci est connue pour son oasis et ses fruits exotiques. C’est bien ici qu’on a dégusté des cocktails de fruits (mangue et goyave) tout simplement délicieux ! Après s’être mêlé aux locaux dans les bains naturels et fait le plein de vitamines, on taille la route vers Calama.

Jour 8 | Calama - San Pedro de Atacama (100 km / 1h30)

Avant de se rendre à San Pedro de Atacama, il faut absolument voir les mines de Chuquicamata. C’est la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert au monde (et aussi la 2ème plus profonde) ! On observe les ouvriers ainsi que les gigantesques machines effectuer leur travail tandis que la poussière se mélange à l’air. Les mineurs sont très nombreux dans cette région du Chili et on se rend compte au fur et à mesure du voyage, qu’ils ont beaucoup de mérite. Ensuite on reprend la route pour notre ultime destination : San Pedro de Atacama

Jours 9 à 11 | San Pedro de Atacama

La jolie petite ville de San Pedro de Atacama est le point de départ idéal pour la région désertique. Entre les lagunes, les vallées aux décors lunaires ou les déserts et les volcans, on est constamment ébloui ! J’ai adoré aller aux geysers del Tatio au petit matin. C’est vrai qu’il y fait particulièrement froid à 6h du matin mais quel spectacle ! Les geysers fument de partout, et l’ambiance est magique au moment du lever du soleil. Une excursion à ne surtout pas manquer ! Le désert d’Atacama est aussi célèbre pour son ciel pur, et par une belle nuit dégagée, prenez le temps d’observer les étoiles. C'est magnifique !

Jour 12 | San Pedro de Atacama - France

Après tant de paysages lunaires et une valise remplie de souvenirs, il est malheureusement l’heure de retraverser l’atlantique pour retrouver la France.

Jour 13 | France

Arrivée en France
De 3250 € à 3700 € par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes De 2750 € à 3200 € par personne Prix calculé sur la base de 4 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité « Ref : 422790 ».

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 120 €
  • Les vols internationaux et nationaux sur compagnie régulière.
  • L’hébergement en chambre double avec petit-déjeuner.
  • Location du véhicule du type 4x4 durant 9 jours.
  • Les transferts en service collectif sans guide

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les billets d'entrées aux parcs nationaux
  • Le carburant du véhicule
  • Les repas et visites non mentionnés
  • Les boissons, dépenses personnelles et pourboires
  • Les assurances optionnelles

Transports aériens

Vols directs au départ de Paris avec Air France.
Vols internationaux et nationaux sur compagnie régulière : Lan Chile
Départ des principales villes de province avec ou sans supplément selon la compagnie, nous consulter.
Lors d’un tel roadtrip, les nuits sont essentielles ! Nous vous réservons une gamme d’hébergement de charme ayant tout le confort nécessaire pour reprendre des forces et être au cœur de cette surprenante région.

Fiche pratique

La bonne saison : Le 21 septembre correspond au début du printemps au Chili. Il est préférable d'envisager un voyage dans le Nord du Chili entre août et décembre. En effet entre janvier et mars c'est la saison des pluies et certaines routes deviennent impraticables.

Accès : comptez environ 14 heures pour un vol Paris/Santiago de Chile.
Décalage horaire : - 5 h en été (de fin mars à fin octobre), - 4h en hiver (de fin octobre à fin mars)

LE SAVIEZ-VOUS


Arica est une ville portuaire très importante pour les Chiliens mais aussi pour les Boliviens. En effet, les Boliviens n’ayant pas d’accès direct à la mer, utilisent le port d’Arica comme point d’encrage. Chaque jour, ce sont des centaines de camions qui passent la frontière reliant ces deux pays afin d’importer des denrées. La guerre du Pacifique (ou la guerre du salpêtre comme on l’appelle en Amérique latine) ayant eu lieu à la fin du XIXème siècle entre le Pérou, la Bolivie et le Chili, n’a pas permis aux Boliviens de conquérir la région d’Arica et donc d’avoir un accès direct à l’océan.
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • Voir El Tatio au petit matin, avec tout ce qu’on a de chaud sur le dos. Glougloutements à ras de terre, jaillissements, éructations, cheminées de vapeur qui s’élèvent dans le ciel avant d’être défaites par le vent. 80 geysers sur 30 km2 : quelle armada !
  • L’image d’Epinal des Andes : des lagunes d‘altitude aux couleurs profondes, fréquentées ou non par les flamants roses, sur fond de cônes volcaniques parfaits
  • Messages pour les dieux ou pour les passants, célébrations mystiques, main mise sur un territoire, affirmation d’un pouvoir ? Se poser plein de questions devant les géoglyphes, mais sans espoir de réponse !
  • A Pica, se baigner avec délice dans la source d’eau à 32°C, transformée en piscine thermale. L’occasion d’échanger avec les gens de la région, qui apprécient aussi !
  • La drôle d’impression que l’on ressent en visitant Humberstone, créée pour l’exploitation du nitrate. Ecole, piscine, maisons, théâtre, matériel, fours, vieilles locos à l’abandon…Une ville fantôme

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 9.2/10 (43 avis)
Tous nos voyages Chili

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.