A l’assaut de Sao-Nicolau !

On recherche souvent dans les voyages le juste milieu entre la mise en avant de notre côté aventurier et de notre côté testeur professionnel de transat. Et bien avec ce combiné de 2 îles au Cap-Vert, on a enfin trouvé le juste équilibre ! Laissez-moi vous décrire l’ambiance : arrivée en douceur au Cap-Vert sur l’île de Sal, où l’on pourra littéralement se mettre dans le bain (où plutôt dans l’océan) histoire de s’acclimater. Puis c’est là que l’aventurier entre en scène, direction l’île de Sao-Nicolau et ses paysages vallonnés. On monte, on descend, on visite, on découvre, on s’émerveille et puis on se détend en repartant sur l’île de Sal et ses plages de rêve.

L'avis du spécialiste

Marion FERAL, conseiller chez Comptoir des Voyages
J’ai déjà eu la chance de parcourir le Cap-Vert mais je dois bien reconnaître que c’est la première fois que je me suis autant dépassée ! Après avoir marché des heures durant lors de randonnées dans les terres de l’île de Sao-Nicolau, je peux dire que l’effort ne fut pas vain. Les paysages, les rencontres et les plages paradisiaques sont venus compléter mon sentiment de satisfaction à l’issue de ce voyage.Marion, spécialiste Cap-Vert

Jour 1 | FRANCE / SAL

Envol à destination de Sal au Cap-vert sur compagnie régulière.

Jour 2 | SAL

Vous voilà donc en terre Cap-Verdienne, sur la petite île de Sal (aux airs de paradis il faut bien le dire) avec ses eaux transparentes, son sable fin, son charme apaisant… Mais laissons un peu de mystère ! Plusieurs choix s’offrent à vous : aller à la plage puis partir en balade ou alors partir en balade puis aller à la plage. En effet, l’île est particulièrement propice à la décontraction et au farniente, il serait donc dommage de s’en priver (d’autant que des aventures plus physiques vous attendent).

Jour 3 | SAL / SAO-NICOLAU

Après une dernière balade (ou baignade), décollage pour la superbe île de Sao-Nicolau, où vous aurez l’occasion de dépoussiérer (ou d’étrenner) vos chaussures de marches en partant à l’ascension des plus beaux sentiers de randonnée de l’île. Mais pour l’heure, vous êtes invités à vous diriger vers la ville de Ribeira Brava. Une fois installés dans votre hébergement, partez explorer la ville en vous baladant dans ses ruelles colorées par les maisons de style colonial et les petites places ornées de fleurs.

Jour 4 | SAO-NICOLAU

Si les coqs du village ne vous ont pas encore réveillés, il va être temps de se préparer pour partir en compagnie de votre chauffeur en excursion à l’est de l’île, en direction du petit village de pêcheurs de Carriçal. Sa baie, ses cocotiers et sa plage de sable noir donnent un charme tout particulier à ce village. Non loin se situe une ancienne conserverie de poisson (de thon pour être exacte) que vous pouvez visiter si vous le souhaitez. Sur la route du retour, 2 possibilités : repartir directement en passant juste par Preguiça avec son joli petit port de pêche, ou faire quelques étapes de plus en s’arrêtant à Juncalinho pour voir son petit volcan et sa piscine naturelle creusée dans la roche (n’oubliez pas votre maillot), et Moro Alto où vous trouverez un village abandonné aux allures fantomatiques.

Jour 5 | SAO-NICOLAU

Ça y est, c’est aujourd’hui que vous pourrez sortir votre attirail du parfait explorateur ! Au programme, 2 options : pour ceux qui aiment les marches plus tranquilles, avec moins de dénivelé, vous pourrez prendre la route en direction de la petite ville de Ribeira de Prata. Si vous choisissez cette voie plus bucolique, vous partirez de Faja et traverserez la vallée de Fragata, au milieu des champs et maisons qui parsèment le paysage. Comptez environ 4h30 de marches pour 9Km (tout de même vous me direz, mais rassurez-vous, le sentier est agréable à pratiquer).
Si vous souhaitez tester un peu votre endurance et faire travailler vos belles chaussures de randonnée, il est possible de faire le tour de l’île en partant crapahuter sur le Monte Gordo et ses panoramas à tomber (ne vous penchez pas trop tout de même). Au départ de Cachaço, découvrez le parc naturel, la forêt et le joli village d’Hortelao. Traversez les paysage volcaniques qui vous conduisent à Ribeira dos Calhaus avant de rejoindre le flanc nord du somment de l’île avant de retourner à votre point de départ, Cachaço. Comptez environ 6h de marche pour 10Km.
Si aujourd’hui vous partez à l’aventure seul, ne vous inquiétez pas vous ne partez pas avec vos seuls chaussures et votre boussole, un road-book vous sera fourni et votre chauffeur se chargera de vous emmener au point de départ et vous ramener à votre hébergement qui se fera ce soir à Tarrafal en bord de mer.

Jour 6 | SAO-NICOLAU

Pourquoi ne pas profiter de cette étape pour admirer les paysages les pieds dans l’eau ? Si c’est ce que vous recherchez, vous trouverez ici tout ce dont vous avez besoin pour vous remettre de ces heures de marches et sachez que la plage de sable volcanique, riche en minéraux, est idéale pour les rhumatismes et autres douleurs. La plus réputée des plages de Tarrafal est Praia do Frances mais si vous souhaitez un peu plus de tranquillité, sachez qu’à quelques kilomètres se trouve la plage de Baixo da Rocha, un havre de paix.

Jour 7 | SAO-NICOLAU / SAL

C’est votre dernier jour sur l’île de Sao-Nicolau et avant de repartir pour l’île de Sal, pourquoi ne pas se balader dans le centre de Tarrafal et trouver une boutique où vous pourrez acheter une des fameuses conserves de thon de l’île. Après ces emplettes, direction Sal et ses plages !

Jour 8 | SAL

Vous revoilà sur l’île de Sal ! Pour profiter comme il se doit de la fin de ce séjour, vous pouvez partir à quelques encablures de la ville pour vous rendre au cratère de la Lume (si l’endroit parait éloigné sur la carte, souvenez-vous que l’île ne fait que 30km de long !). C’est aussi à cet endroit que vous pourrez découvrir les salines et nager (ou plutôt flotter) dans l’eau salée riche en minéraux qui encore une fois de plus sont réputées pour leurs bienfaits médicinaux.

Jour 9 | SAL / FRANCE

Ca y est, c’est déjà la fin ! Cette toute dernière journée peut être l’occasion d’une dernière baignade sur la plage idyllique de Santa Maria avant de rentrer décontracté et les étoiles plein les yeux.

Jour 10 | FRANCE

Arrivée dans la matinée.

Détail budget

Prix à partir de : 1400 euros par personne sur une base de 2 personnes.
Valable au départ de Paris et des villes de province suivantes : Lyon, Bordeaux, Marseille, Nantes, Toulouse et Nice

Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité « Ref : 400211 ».

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 336 €
  • Le transport aérien international
  • Tous les transferts
  • L'hébergement en chambre double et en petit-déjeuner
  • L'assistance d'un chauffeur à Sao Nicolau durant 1 journée
  • Le road-book pour une journée de randonnée libre

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les boissons
  • L'assurance complémentaire assistance-annulation
  • Le visa d'entrée pour le Cap Vert

Île de Sao Nicolau : nous vous avons sélectionné 2 petites adresses qui vous permettront de voyager du petit déjeuner au coucher comme avec la pension Jardim tenue par l'adorable Valentina, où vous pourrez profiter d'un cadre simple mais accueillant, à l'image du Cap-Vert !
Au Cap-Vert, il se dit que le nom de nombreuses communes, Tarrafal, provient d’une plante que l’on trouvait autrefois sur l’île et qui a aujourd’hui disparue, le Tarafe. Si on ignore véritablement l’origine de ce mot, cette explication provenant directement du Cap-Vert est à ce jour la plus crédible. Si vous êtes de passage à Tarrafal sur l’île de Sao Nicolau, n’hésitez pas à poser la question qui viendra peut-être étayer cette version !

Atmosphère, atmosphère !

Si j’adore les fruits de mer, les prix parfois exorbitants de ces derniers ne sont pas un avantage ! Quand je suis partie au Cap-Vert, ce fut donc l’occasion de céder à ce pêché mignon. Un petit restaurant de fruits de mer trouvé au détour d’une rue sur la route de Jucalinho, fut pour moi une révélation. Au menu de ce restaurant typiquement local : poulpe, langoustes en encore buzios (gros escargots de mer), un vrai délice. Les fruits de mer au Cap-Vert sont une véritable institution et les cuisiner relève d’un savoir-faire particulier. Me voilà donc rassasiée… Jusqu’à mon prochain voyage ! Y a pas à dire, en la matière, ils sont forts les Cap-Verdiens !
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • Les journées de repos en début et fin de voyage pour préparer puis reposer ses gambettes
  • Crapahuter sur l'Île de Sao Nicolau et se dire qu'on a pas porté son appareil photo pour rien
  • Déguster une glace aux bolachas en déambulant dans les rues de Santa Maria
  • Voir la vie en noir et blanc à travers les couleurs du sable de Sal et Sao Nicolau

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 8.8/10 (268 avis)
Guide de voyage Cap-Vert Tous nos voyages Cap-Vert

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.