Parcours iodé en Acadie

  • Un road-trip nature et balnéaire sur les côtes d’Acadie et de Gaspésie
  • Itinérants & autotours Nouveau Brunswick - Québec
  • 17 jours / 15 nuits
  • À partir de 1950 € (prix par personne)
  • Incluant 370 € de taxes aériennes • Voyage réalisable de juin à fin septembre.
De l'Acadie à la Gaspésie, voici un voyage original, résolument tourné vers la mer, et pile dans la francophonie canadienne. Chic, on peut échanger facilement avec les gens sur place. Leur joie de vivre est on-ne-peut plus communicative et leur histoire tellement émouvante !
A partir de Moncton, on suit la côte… Baignades et kayak dans le parc naturel de la dune de Bouctouche. Regard appuyé sur les phoques, manipulation (oui !) du homard à Shippagan. Mais pas seulement… Du côté de Percé, on cherche les baleines, on s’approche des fous de Bassan qui vivent par milliers sur l’ile Bonaventure. Après une rando à Forillon et dans le parc de la Gaspésie, place à la spectaculaire baie de Fundy. Ses marées géantes, sa beauté sauvage, les milliers d’oiseaux de Mary’s Point, vous laisseront sans voix, c’est sûr !

L'avis du spécialiste

Annabelle DEVILLERS, conseiller chez Comptoir des Voyages
À Grand-Sault, j’ai carrément choisi l’activité « décalade ». Peur de rien ! Ça consiste à descendre tête la première le long des parois verticales, ici les falaises, comme le font les forces d’Intervention. Comme Ethan Hunt dans le film Mission impossible : protocole fantôme. Une expérience super à vivre, on éprouve une vraie sensation de dépassement. Vous avez compris : j’ai a-do-ré ! Faites comme moi, lancez-vous…Annabelle, spécialiste Canada

Jour 1 | FRANCE - MONCTON (NOUVEAU-BRUNSWICK)

Le vol à destination de Moncton est assez long, mais bonne nouvelle, le décalage n’est que de 5 heures ! On récupère vite. Avec votre voiture de location, vous rejoignez votre hôtel en ville. Très francophone, Moncton est considérée comme la capitale culturelle des Acadiens, qui représentent tout de même un tiers de la population de la province.

Jour 2 | MONCTON – RICHIBUCTO (80 KM / 1H)

Première journée nature à Bouctouche. Sa dune de 12 km de long est vieille de 2000 ans, paraît-il. A partir du centre-ville, on peut la longer par un sentier perché sur pilotis. En été, la température de l’eau peut avoisiner les 24°C. Alors, on plonge ! Et puis ensuite, on s’en va au Pays de la Sagouine. Ce village de pêcheurs acadiens reconstitué est animé par des personnages inspirés du roman d’Antonine Maillet. Vêtements d’époque, langage coloré, théâtre, contes, danses, etc. On s’amuse beaucoup, on peut même y dîner dans une atmosphère musicale, vivante et bon enfant, avant de rouler jusqu’à Richibucto.

Jour 3 | PARC DE KOUCHIBOUGUAC

Le parc national de Kouchibouguac, c’est plus de 26 km d’une côte superbe, dunes et plages de sable doré où il fait bon se baigner, et puis des marais salés, des lagunes, des îles barrières. Lors de randos à pied ou à vélo, on voit d’innombrables oiseaux (223 espèces sur place, dites-donc). Essayez de repérer le rare pluvier siffleur ! Des animaux sauvages qu’on est sûrs de voir, ce sont des phoques. Surtout lors d’une sortie en kayak. En progressant en silence, on peut approcher de très près une colonie qui partage son temps entre la sieste à terre et les plongeons dans l’eau… Extra !

Jour 4 | RICHIBUCTO - CARAQUET (180 KM / 1H45)

La route du littoral acadien est on-ne-peut plus pittoresque ! On longe la baie de Miramichi, on traverse des villages charmants bordés de belles plages de sable. Puis on passe par le port de pêche de Tracadie-Sheila, avant d’arriver à Caraquet. Dans ce cœur battant de l’Acadie, le Village Historique Acadien est un must, je vous assure ! Il recrée la vie du peuple acadien de 1770 à 1949. C’est très bien fait, très ludique. La preuve ? On y passe une bonne demi-journée sans se rendre compte du temps qui a filé….

Jour 5 | PENINSULE ACADIENNE

La péninsule mérite bien une journée entière ! Shippagan, qui date du XVIIIe siècle, est un joli port de pêche encore bien animé. Au Centre Marin, on peut voir l’étonnant homard bleu, et même le manipuler, à moins que l’on préfère serrer la patte d’un phoque ! De Shippagan, pourquoi ne pas aller à l’île Lamèque ? Elle est parsemée de jolis hameaux et possède un bijou : la petite église Sainte-Cécile, aussi belle au-dedans qu’au dehors. Tout au bout de la route 113, se dresse le phare de l’île Miscou. Y monter, c’est embrasser un panorama à couper le souffle...

Jour 6 | CARAQUET - BAIE DES CHALEURS (240 KM / 3H30)

Direction la Gaspésie, par la Baie des Chaleurs. Ce nom, Baye des Chaleurs, a été donné en 1534 par Jacques Cartier, arrivé en pleine canicule. Cela dit, la région bénéficie d’un micro-climat ensoleillé et tempéré. Du coup, elle est une étape de migration privilégiée pour plein d’oiseaux. Si l’on est fan de fossiles, cap sur le parc de Miguasha (classé Unesco). Dans une falaise épaisse, des milliers de poissons silicifiés ont été récoltés des végétaux et …brrr, des scorpions terrestres longs de 30 cm. Autant dire que la collection présentée est unique…

Jour 7 | BAIE DES CHALEURS - PERCE (200 KM / 3H)

En chemin, on peut visiter le musée acadien de Bonaventure et le Banc de Pêche de Pasbébiac, avec ses 10 bâtiments érigés entre 1783 et 1900 par des compagnies de pêche de Jersey, venues là pour la morue. Puis il est temps de rejoindre Percé et son fameux Rocher baptisé ainsi par Champlain. Une étonnante cathédrale de calcaire détachée de la côte et « voguant seule » dans l’océan.

Jour 8 | PERCE

A Percé, le bonheur, c’est de partir en croisière autour du rocher et vers l'île Bonaventure. Y niche la plus grande colonie de fous de Bassan d’Amérique. Ça vaut la randonnée et l'on peut approcher à moins d’un mètre ces oiseaux tellement occupés à se bécoter qu’ils ne font même pas attention au monde qui passe. Mais peut-être préfèrerez-vous faire une sortie aux baleines ? De Percé, on part observer baleines bleues et à bosse, petits rorquals, etc. Leur souffle, quand la mer est très tranquille, waouhh, quelle émotion !

Jour 9 | PERCE - PARC DE LA GASPESIE (340 KM / 5H)

En partant tôt ce matin, on se donne le temps de faire le tour du parc national de Forillon : un bol d'air iodé face à la mer, où l'on peut voir des phoques et des rorquals. Les balades passent par des dunes, des forêts, des falaises, qui louvoient entre des marais salants… Puis, on emprunte la route panoramique et là, chaque phare mérite une photo, chaque village au nom poétique donne envie de s’arrêter. Sainte-Anne-des-Monts est une jolie ville maritime située au pied des Chic-Chocs et c’est le point de départ vers le parc de la Gaspésie et les plus hauts sommets du Québec.

Jour 10 | PARC DE LA GASPESIE

Les Chic-Chocs attendent les adeptes des randos ! Alors, que choisir ? Celle qui monte dans un paysage de toundra alpine au mont Jacques Cartier ? On peut y voir la dernière colonie de caribous des bois (les derniers au sud du Saint-Laurent). Ou bien celle qui mène au sommet du Mont Albert ? C’est une marche assez physique, mais le décor de toute beauté justifie largement l’effort !

Jour 11 | PARC DE LA GASPESIE - VALLEE DE LA MATAPEDIA (165 KM / 2H30)

Pas trop de km à faire aujourd’hui. Alors c’est l’occasion d’aller découvrir Exploramer, un musée-aquarium interactif. On y a 21 bassins de poissons et organismes marins, des expos sur le milieu marin, des propositions d’excursions en mer. Attention, c’est très addictif, on peut y passer une bonne demi-journée ! Si le plein air vous manque déjà, allez aux Jardins de Metis pour sa collection rare de fleurs et végétaux. Vous bifurquez ensuite vers la vallée de la Matapedia, qui longe la rivière éponyme, peuplée du saumons Atlantique.

Jour 12 | VALLEE DE LA MATAPEDIA - GRAND FALLS (250 KM / 4H)

Par l’intérieur des terres, la route ramène rapidement au Nouveau-Brunswick. Vous voilà à Grand Falls, ou Grand-Sault, car cette ville reconnaît officiellement les deux noms. C’est très rare au Canada…En plein centre-ville, une gorge naturelle et des chutes ! Qu’on peut admirer de la façon qu’on veut : du haut en descendant 401 marches, du bas en kayak ou bien en bateau-ponton. Ou plus audacieux, en tyrolienne !

Jour 13 | GRAND FALLS - FREDERICTON (225 KM / 3H)

Fredericton, la capitale du Nouveau-Brunswick, a été fondée en 1784 par les Loyalistes. Aujourd’hui, se promener en canoë sur l’eau ou à vélo sur les pistes riveraines, c’est un bonheur. On profite des vues sur la ville, comment dire, toute aristocratique. Élégants édifices, demeures victoriennes, allées d’ormes, espaces verts. Si on est à Fredericton un samedi matin, le marché agricole Boyce est un must. On jase avec les marchands et les habitués. On déguste des spécialités, on goûte aux vins locaux. On s’imprègne des atmosphères et des senteurs…C’est top !

Jour 14 | FREDERICTON - PARC NATIONAL DE FUNDY (190 KM / 2H30)

Le parc de Fundy est une merveille, alors on se lève tôt aujourd’hui ! En route, vous pouvez faire un stop au site de King’s Landing, animé par des figurants costumés. En chemin vers Harvey, je vous conseille de prendre plutôt la route du littoral. Saint-John est une étape vraiment insolite, à cause de ses « rapides réversibles » dûs à la marée haute de la baie de Fundy, qui force le fleuve Saint-Jean à renverser son cours ! Si la marée est montante vers midi, pique-niquez sur le littoral pour profiter du spectacle après avoir fait des provisions au marché St-John.

Jour 15 | PARC NATIONAL DE FUNDY

Une côte découpée et célèbre pour ses marées géantes, un plateau intérieur entaillé de ravins, couvert d'une forêt de conifères et érables, ponctué de lacs. Voilà le parc de Fundy, traversé par d’innombrables sentiers de randos. Une foule d’activités sportives peuvent y être pratiquées, le vtt, la pêche, la baignade. Passez par Cap Enragé, pour le point de vue sur la baie de Chignectou, les falaises, le phare. Et à Mary’s Point, que l’on soit amateur d’oiseaux ou non, le spectacle est vertigineux : les bécasseaux en été s’y regroupent par centaines de milliers, oui, et sans compter les autres espèces !

Jour 16 | PARC NATIONAL DE FUNDY - MONCTON (80 KM / 1H30)

En chemin pour Moncton, on retrouve les marées réversibles géantes à Hopewell Cape . Alors, avant de rendre la voiture et de prendre le vol de retour pour la France, pourquoi ne pas profiter une dernière fois de la formidable nature canadienne, en y faisant une sortie kayak à marée haute ?

Jour 17 | FRANCE

Arrivée en France dans la matinée.
De 2480 € à 3050 € par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes De 1950 € à 2400 € par personne Prix calculé sur la base de 4 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Détail budget

On entend par base de 2 ou 4 personnes, le nombre de personnes partageant la même chambre.

La fourchette de prix est relative à la date de départ et à la disponibilité au moment de la réservation.
Tarif le plus bas : départ en juin ou septembre/octobre.
Tarif le plus élevé : départ en juillet/août.

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 370 €
  • Les vols aller-retour Paris / Moncton sur compagnie régulière
  • La location de voiture
  • 15 nuits en motel ou en chambre d'hôte (en salle de bain partagée)
  • Une assistance francophone locale 7j/7

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les petits déjeuners (excepté en B&B) et autres repas
  • Les suggestions de visites, excursions, activités mentionnées au programme
  • Les visites et dépenses personnelles

Transports aériens

Vols quotidiens avec escale vers Moncton au départ de Paris
La meilleure proposition vous sera faite au moment du devis.

Transports locaux

Location de voiture incluant : conducteur(s) additionnel(s), kilométrage illimité ainsi que toutes les assurances obligatoires.
Le budget indiqué prévoit des hébergements en hôtels de catégorie ***, motels de catégorie ** et aussi chambres d'hôtes (en salle de bains partagée) pour faire un pas de plus vers les habitants.

Tout n’est que suggestions, vous pouvez bien entendu choisir avec nous des hébergements différents, ou plus luxueux selon les étapes, n'hésitez pas à nous faire part de vos souhaits.

Un descriptif détaillé de chaque hébergement vous sera fourni lors de l'envoi du devis personnalisé.

Fiche pratique

La bonne saison

Les Provinces Maritimes de juin à fin septembre
Dans les Provinces Maritimes en été, les températures moyennes sont de 14 à 25°C en bord de mer (5°C de plus à l’intérieur des terres). L’air marin et les courants amènent parfois du brouillard et des pluies. A partir de fin août, le mercure descend surtout le matin et en soirée, mais le temps est plus stable.
Décalage horaire
5 heures dans les provinces Maritimes (Halifax, Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve)
Accès
Comptez au minimum 11h00 pour un vol Paris / Moncton.
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • Le Canada balnéaire, avec des baignades dans une mer parfois à 24°C
  • Descendre les gorges de Grand-Sault en tyrolienne, adrénaline garantie !
  • Au marché Boyce de Fredericton, déguster un hamburger de bison en sirotant une Picaroons, la bière du coin
  • S’étonner devant la quantité de bécasseaux semi-palmés (des centaines de milliers) à Mary’s Point
  • Après une rando, faire une partie de boulingrin, une sorte de pétanque, au parc de Fundy, pour le fun

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points1 point 9/10 (809 avis)
Tous nos voyages Canada

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.