Cartes postales de Bavière et Tyrol

  • Des paysages alpins superbes à voir, ainsi que d’inestimables trésors architecturaux, cet autotour est vraiment royal !
  • Autotours Bavière et Tyrol
  • 8 jours / 7 nuits
  • À partir de 870 € (prix par personne)
  • Incluant 96 € de taxes aériennes • voyage réalisable d'avril à octobre.
Vous n’avez qu’une semaine de vacances ? Vous avez envie d’air pur, de paysages majestueux et de quelques visites culturelles ? Partez en Bavière et au Tyrol ! Leurs montagnes escarpées, leurs lacs et forêts appellent à de jolies balades. Leurs villages et leurs villes, Innsbruck et Salzbourg, sont des trésors. Et sur la route, de quoi pimenter cet autotour : les châteaux du roi Louis II de Bavière. Linderhof, Neuschwanstein et Herrenchiemsee vous attendent et forceront votre admiration.

L'avis du spécialiste

Justine PEYREMORTE, conseiller chez Comptoir des Voyages
Ce voyage m’a beaucoup plu car les distances entre les étapes sont assez courtes et l’itinéraire d’une incroyable richesse. La ville de Salzbourg, comme un point d’orgue en fin de voyage, m’a ébloui ! Justine, spécialiste Allemagne

Jour 1 | France – Munich – Füssen ou Garmisch-Partenkirchen (180km / 2h30)

Vol pour Munich. Vous retirez votre voiture de location à votre arrivée à l’aéroport de Munich et partez plein Sud en direction de la Bavière, l’une des régions les plus pittoresques d’Allemagne. En chemin, ne manquez pas l’église de Wies, pur chef d’œuvre d’art baroque classé par l’UNESCO. Quand vous y entrerez, les immenses peintures, sculptures et fresques ne vous inspireront qu’un mot : magnifique. Pour votre soirée, un dîner en auberge bavaroise (gasthof) s’impose... Et vous aurez peut-être la chance d’assister à une démonstration de danse traditionnelle bavaroise !

Jour 2 | Région de Füssen et Garmisch-Partenkirchen

Après une balade dans la vieille ville de Füssen, vous prenez la direction de Schwangau, pour une visite du château de Hohenschwangau, ancienne résidence du roi Maximilien II de Bavière, ou du célébrissime château de Neuschwanstein (à réserver à l’avance). Ce dernier, construit au XIXe siècle par Louis II de Bavière, fils de Maximilien II, a été pensé par trois architectes aux styles bien différents. Archétype du château de conte de fées, Neuschwanstein a inspiré Walt Disney pour son film « La belle au bois dormant ». Faites un arrêt au château de Linderhof avant d’arriver à
Garmisch-Partenkirchen. Cette petite ville possède deux atouts de poids, ses maisons aux façades peintes colorées et son cadre, au pied de la Zugspitze, point culminant de l’Allemagne. On peut d’ailleurs y monter en train à crémaillère pour un superbe panorama et une belle balade. Ou bien on peut visiter les anciennes structures olympiques qui accueillirent les jeux de 1936.

Jour 3 | Füssen ou Garmisch-Partenkirchen – Innsbruck (115km / 1h30)

En route pour Innsbruck, vous passez le col de Fern (Fernpasstrasse), l’occasion d’admirer de superbes paysages. Arrêtez-vous au lac de Fernstein, ne serait-ce que pour voir le château, puis vous poursuivez en direction du village de Stams. Là, se trouve l’abbaye de Stift, fondée en 1273, reconstruite entre 1650 et 1750 après un incendie. Ses clochers à bulbe et son décor baroque sont de vrais bijoux. Dans les environs d’Innsbruck, il existe 25 villages de charme qui valent un détour. Nous vous conseillons Igls ou Lans, reliés par un sentier de randonnée si vous avez envie de marcher !

Jour 4 | Innsbruck

La capitale du Tyrol est blottie entre des montagnes qui telles d’immenses murailles semblent la protéger du reste du monde ! Elle affiche une vraie bonne humeur, avec ses façades pastel rose, vert, jaune citron, mauve, son style baroque et sa profusion de clochers à bulbes. Commencez par le palais impérial de Hofburg, construit en 1755 par l’Impératrice Marie Thérèse pour affirmer la puissance des Habsbourg. Découvrez ensuite, juste à côté, la Hofkirche qui abrite le mausolée en marbre (jamais utilisé) de l’empereur Maximilien 1er : sa grille est d’une finesse incroyable et les statues des Habsbourg magnifiques ! Le musée d’Art populaire du Tyrol et ses intérieurs de maisons du XIXe siècle, vaut également le détour. Et que dire de la vieille ville…Après une dégustation de charcuterie dans l’une de ses échoppes, sillonnez ses ruelles. La cathédrale St-Jacques vous séduira, de même que le Petit Toit d’Or, Goldenes Dachl, superbe ouvrage de 1500. On y voit les portraits de Maximilien, de sa nouvelle épouse Bianca Sforza, mais aussi celui de sa 1ère femme, Marie de Bourgogne, qui a été son seul véritable amour…Très touchant.

Jour 5 | Innsbruck – Kitzbühel (100 km / 1h15)

Avant de prendre la route vers l’Est, finissez votre découverte de la ville. Les sportifs ne manqueront pas le tremplin olympique, et les curieux visiteront la fonderie de cloches Grassmayr, en activité depuis 1599. Route pour Kitzbühel et arrêt en chemin à la cristallerie et au musée Swarowski. Mondialement connue pour sa piste du Streif qui accueille tous les ans la coupe du monde de ski alpin, Kitzbühel vous séduira. Ses nombreux chalets typiques et ses rues pavées lui donnent un charme fou !

Jour 6 | Kitzbühel – Salzbourg (110km / 2h00)

Vous prenez la direction de Salzbourg avec un arrêt au Parc National de Berchtesgaden, en Bavière, l’une des plus belles cartes postales des Alpes. Pour un sublime panorama, montez en téléphérique au sommet du mont Jenner, et après avoir dégusté une currywurst devant la vue au restaurant, pourquoi ne pas faire une petite marche digestive sur l’un des sentiers qui s’offrent à vous ? Une fois arrivé au lac de Königssee, embarquez sur une croisière qui vous mènera jusqu’à la superbe église de Sankt Bartholomä, avant de reprendre la route pour Salzbourg.

Jour 7 | Salzbourg

La cité de Salzbourg, qui a un temps fondé sa richesse sur le sel, d’où son nom, est dominée par une forteresse blanche du XIe siècle, la Hohensalzburg. De là, la vue est imprenable sur la Salzach, les innombrables tours, dômes, clochers. Et les toits, gris et rouges. La vieille ville, de style gothique flamboyant et baroque, se trouve entre la rivière et la colline Mönchsberg. Y sont situés la cathédrale de St Ruppert où Mozart a été baptisé, la Residenzplatz comprenant outre la Résidence, le Glockenspiel qui retentit chaque jour à 6h, 11h et 18h d’une mélodie changée chaque mois et l'église St-Michel. L'Alter Markt est célèbre pour ses deux cafés, Tomaselli et Fürst où l’on déguste des chocolats fabuleux ! Allez voir la maison natale de Mozart, au 9 de la rue Getreidegasse et le cimetière St Sébastien, sur la colline des Capucins, où sa famille repose. Mais ne manquez pas non plus le cimetière et l’abbatiale bénédictine St-Pierre, la place de l’Université….

Jour 8 | Salzbourg – Munich – France (190km / 2h00)

Sur la route du retour, un arrêt s’impose 80 km avant Munich. Sur l’île principale du Chiemsee, le plus grand lac de Bavière, se dresse le château de Herrenchiemsee, la dernière « folie » restée inachevée, de Louis II. Surnommé le Versailles bavarois, il abrite une galerie des Glaces de 98 mètres de long et un escalier des Ambassadeurs, réplique de celui de Versailles détruit en 1752… Etonnant ! Vous restituez votre véhicule de location à l’aéroport de Munich avant de prendre votre vol de retour pour la France.
À partir de 870€ par personne Prix calculé sur la base de 2 personnes À partir de 820€ par personne Prix calculé sur la base de 4 personnes Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité.

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 96 €
  • Les vols directs Paris/Munich A/R avec bagage en soute, sur Lufthansa ou Air France
  • 8 jours de location de voiture en kilométrage illimité
  • 7 nuits en « mix » d’hébergements, en chambre double avec salle de bain privée
  • Les petits déjeuners

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les repas non mentionnés au programme
  • Les visites, excursions, et dépenses personnelles
  • La taxe de séjour (env. 1 euro / personne / jour) à régler sur place pour certains hôtels

Transports aériens

Départs de Paris et de certaines villes de province par compagnies régulières ou « low cost ». Nous consulter.
Les tarifs aériens varient en fonction de la saison et de la disponibilité.

Transports locaux

Pour louer un véhicule, vous devez présenter une carte bancaire internationale au nom du conducteur principal (deux cartes pour certains véhicules) et votre permis de conduire (pour tous les conducteurs). En fonction des destinations et des loueurs, l’âge (minimum et maximum) et le nombre d’années d’obtention du permis de conduire nécessaires pour louer un véhicule varient. Nos locations de voitures sont presque toujours en kilométrage illimité et le carburant n’est pas inclus.
Des franchises en cas de dommage ou vol du véhicule sont applicables (de 800 à 2000 euros environ selon les destinations et les modèles). Elles peuvent être supprimées ou réduites en souscrivant l’assurance rachat de franchise sur place, assurance qui peut également être incluse d’office dans certains de nos contrats. Plusieurs options et assurances complémentaires (toutes facultatives) vous seront proposées sur place.
Vous trouverez les conditions précises dans votre devis.

En Autriche : vignettes autoroutières et paiement en espèces aux péages des tunnels
Si vous souhaitez circuler sur les autoroutes et certaines routes nationales autrichiennes, vous devez acheter une vignette (incluse dans nos véhicules loués en Autriche). Elle s’achète généralement dans les stations services et les lieux de vente sont bien indiqués. Nous vous recommandons vivement d’acheter cette vignette, qui coûte environ 9 euros pour 10 jours et 25 euros pour 2 mois (montants donnés à titre informatif). On peut en effet se retrouver facilement sur une autoroute autrichienne, sans l’avoir voulu.
Il existe également en Autriche quelques routes panoramiques et des tunnels payants. On s’en rend compte une fois au péage et la carte bancaire n’est pas toujours acceptée.
Nous avons fait à votre intention une sélection d’auberges et d’hôtels, en fonction de leur rapport qualité/prix, de leur confort et de l’accueil qui vous sera réservé.

Descriptif de chaque hébergement lors de l'envoi du devis personnalisé

Remarque. En Allemagne et en Autriche, les lits doubles sont souvent deux lits ou matelas individuels accolés, avec chacun sa couette !

Fiche pratique

La bonne saison
D’avril à octobre, la Bavière est très agréable, mais nécessite quelques petites laines, puisqu’on est en montagne. Les jours plus longs de l’été permettent de prolonger les balades à pied jusque tard dans l’après-midi.

Accès
Comptez 1h30 pour un vol direct Paris-Munich.

Décalage horaire
Pas de décalage horaire avec la France.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le cristal, le strass et Swarovski
Le strass est un cristal. Le cristal est un verre constitué d’un pourcentage élevé d’oxyde de plomb (jusqu’à plus de 50%), ce qui lui donne un fort indice de réfraction : une grande brillance et de beaux reflets. Le terme strass, apparu en 1746, vient du patronyme de Georges F. Strass, joaillier strasbourgeois qui fournissait le roi de France, en l’occurrence Louis XV. La cristallerie Swarovski a été créée en 1895 par Daniel Swarovski. Son siège social est à Wattens, près d’Innsbruck. Et c'est toujours la famille Swarovski 5ème génération qui possède le groupe, protégeant son procédé de fabrication, c'est-à-dire tout simplement le taux exact d’oxyde de plomb apporté à sa pâte de verre !

Atmosphère, atmosphère !

Un vieux film à voir, qui a pour cadre Salzbourg…
La Mélodie du Bonheur (The Sound of Music) est un film musical de Robert Wise, sorti en 1965, avec Julie Andrews dans le rôle de Maria. Un petit résumé… On est en Autriche, au moment du rattachement de ce pays à l’Allemagne, juste avant la 2nde Guerre mondiale. La jeune Maria s’apprête à devenir religieuse à l’abbaye bénédictine de Nonnberg, à Salzbourg, mais avant cela elle est envoyée comme gouvernante dans la famille d'un veuf, le capitaine von Trapp. Au début hostiles et désobéissants, les 7 enfants vont finir par adorer Maria et ses cours de chant. Après nombre de péripéties et de rebondissements, le capitaine qui refuse de participer à la guerre, Maria et les enfants échapperont-ils aux Nazis qui entrent à Salzbourg ?
Demander un devis
  • Nous, on adore !...
  • Se croire dans un conte de fées au château de Neuschwanstein
  • Les "Grüss Gott" (Dieu vous bénisse) qu’on vous dit le matin avec le sourire en guise de bonjour!
  • Les soirées un peu « potaches » dans les auberges bavaroises et tyroliennes
  • La rue Getreidegasse à Salzbourg et ses boutiques traditionnelles
  • Déguster le Salzburger Nockerln, un délicieux dessert soufflé crémeux, typique de Salzbourg

Avis voyageurs

2 points2 points2 points2 points2 points 9.5/10 (48 avis)
Guide de voyage Allemagne Tous nos voyages Allemagne

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.