3 voyages Brindisi

Point de départ de ferry rejoignant quelques villes grecques et aéroport international, Brindisi n'a pas un grand interêt touristique et vit plutôt dans l’ombre de Bari dont elle n’a pas le panache. Néanmoins, lors d'un voyage dans les Pouilles, il est agréable de profiter de la charmante indolence qui se dégage de son calme centre historique dont les artères commerciales principales sont bordées de palmiers. Certaines de ses trattori proposent aussi une savoureuse et authentique cuisine familiale. Détruite par les Lombards en 674, reconstruite par les Normands en 1070 et décimée deux fois par la peste (en 1348 et 1456), Brindisi garde quelques séquelles de ce passé mouvementé. Il ne lui reste notamment plus qu’une seule de ses deux colonnes romanes, l’autre ayant été offerte à la ville de Lecce en 1666 pour remercier Sant’Oronzo de l’avoir sauvée de la peste.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.