Toutes nos destinations
Voyage Japon Guide de voyage Japon Que faire au Japon ? Nos conseillers ont aimé

Le guide

Nos conseillers ont aimé

Hakone

La région des Cinq lacs (Fuji-Goko) ceinture la base du mont Fuji. À Ōwakudani (« vallée de la grande ébullition »), geysers et fumerolles composent un paysage lunaire quand les rives du lac d’Ashinoko paraissent tout au contraire verdoyantes et paisibles. De sa nature volcanique, les hommes tirent le meilleur : les bains (onsen) dans ces eaux sulfureuses, chaudes et réconfortantes. Trois musées jalonnent le parcours qui relie par train et funiculaire Tōgendai à Hakone : le musée de sculptures Chōkoku-no-mori connu pour ses pièces d’Henry Moore, un musée d’art traditionnel à Hakone et le musée des Beaux-Arts de Narukawa. Partout, la silhouette du mont Fuji s’impose dans sa majesté.

Le quartier de Harajuku

Entre Harajuku et Shibuya, l’ancien quartier de débauche de Yoyogi-kōen doit sa résurrection aux magasins de la tour 109 qui attirent en masse les adolescents. Tout commence dans les années 1970 avec l’installation des magasins de prêt-à-porter de luxe Seibu et Parco. Une jeunesse extravagante prend alors l’habitude de se montrer dans la rue Takeshita-dōri affublée de costumes extravagants. Ils inspirent les chasseurs de tendances qui en feront la mode de demain. Cette culture transgressive née dans les années 1990 se voulait pourtant un signe de la résistance à la consommation de masse.

Croisière sur le fleuve Sumida 

Lorsque vous voyagez au Japon, voir Tōkyō depuis le fleuve Sumida en révèle la trame. La succession des quartiers, les alignements de skyline, les douze ponts comme autant d’œuvres d’art, les digues monumentales composent un paysage moderne, propre à cette ville qui s’est reconstruite en moins d’un demi-siècle. Edo, l’ancienne Tōkyō était indissociable de son fleuve, puis la ville lui a tourné le dos, l’endiguement de certaines berges précipitant sa désaffection. Réhabilitées et végétalisées, les berges sont à nouveau investies. Les « terrasses » de Sumida forment aujourd’hui de longues voies piétonnes très appréciées des Tokyoïtes. 

Les quartiers de Yanaka & Nezu

Regroupés sous le nom de Yanesen (Yanaka, Nesu, Sendagi), ce quartier historique est l’un des plus pittoresques de Tōkyō. L’effet est parfaitement travaillé, les rues commerçantes (dont la réputée Yanaka Ginza) tirant leur fierté de leurs bicoques de guingois et temples shinto. Marchands de biscuits à la farine de blé et fabricants de papiers fantaisie y font commerce depuis le XIXe siècle. Tout le monde se retrouve au cimetière de Yanaka quand fleurissent les cerisiers (fin mars-début avril), ou dans le parc de Nezu pour la floraison des azalées.

les sources thermales de Yuwaku 

Depuis toujours, ses sources thermales hypotoniques et légèrement alcalines sont réputées pour leurs bienfaits. Dans les anciens onsen (baignoires naturelles), se sont succédé les grandes figures du Japon. Parmi elles, le peintre et poète Yumeji Takehisa (1884-1934) qui lui dédia nombre de ses œuvres. Neuf sources émergent du sous-sol volcanique, chacune captée et exploitée par différents établissements. Pour en faire l’expérience, il vous faudra respecter partout un code de savoir-vivre rigoureux (vestiaires séparés hommes/femmes, douche soigneuse, respect de l’intimité de chacun).

la visite de la maison Ochaya-Shima

Une plongée historique dans le phénomène culturel le plus ambigu du Japon. Les geishas, lettrées, cultivées, musiciennes, fines interlocutrices avaient pour fonction de réjouir les puissants. Leurs maisons étaient ordonnées pour ménager des espaces de réception et des chambres privées. La maison Ochaya-Shima possède une intéressante collection d’instruments de musique et d’objets de toilette personnels. Être belle était le meilleur capital d’une geisha, figure d’un monde médiéval. Demeure toutefois dans les codes de beauté japonaise, la tentation de la jeunesse permanente, une attention particulière portée à la clarté du teint et à la noirceur de la chevelure.

le marché de Omicho 

Dans ce vaste marché aux poissons, deux fois centenaire, les étals débordent d’espèces plus ou moins familières. Situés dans une zone de pêche privilégiée, les pêcheurs de Kanazawa assurent l’approvisionnent en calamar et fruits de mer que l’on déguste très frais, crus ou cuisinés, dans l’une des guinguettes du marché (l’anguille grillée serait excellente). Les primeurs réservent aussi des surprises : daikons(radis), produits séchés et à l’automne des champignons.

Kamikochi 

Vallée des monts Hotaka-dake et Yake-dake, Kamikōchi est sans doute l’un des paysages les plus impressionnants des Alpes japonaises. Incluse dans le parc national de Chūbu-Sangaku, il faut la découvrir en septembre et octobre ou au printemps. Plusieurs randonnées de difficulté et de durées différentes permettent de découvrir ces lieux perchés à 1 525 mètres d’altitude. Le château de Matsumoto, ancien fief du clan Ogasawara, est un très bel exemple d’architecture défensive. La vallée est fermée de novembre à mai.

sanctuaire de Toshodai et temple de Yakushi-ji 

En périphérie de Nara, deux sites prolongent la visite de la ville de Nara. Le temple de Tōshōdai-ji (VIIIe s.) conserve les typologies de l’architecture palatiale de la période de Nara. Il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Le temple de Yakushi-ji s’enorgueillit d’une pagode de l'an 730 à trois étages, mais qui semble en avoir six, merveille d’ingénierie. Le temple de Hōryū-ji est inscrit au patrimoine de l’Unesco. Il comprend les structures en bois les plus anciennes au monde et un chef d’œuvre : le Kudara Kannon (VIIe s.). Cette sculpture taillée dans un seul bloc de camphrier fait l’objet d’une grande vénération.

Île de Miyajima 

L’île de Miyajima compte parmi les trois plus célèbres sites religieux du Japon. Connu pour son immense torii dont les piliers sont noyés par les marées, le sanctuaire shinto du XIIe siècle est dédié aux déesses de la mer. Il n’est pas le seul élément d’intérêt : le parc de Momijidani et ses érables fauves à l’automne, la réserve de singes du mont Misen, la librairie bouddhiste du sanctuaire d’Hōkoku-jinja et la pagode voisine. La floraison des cerisiers est un moment très attendu.

Naoshima et Teshima 

La société Benesse® est à l’origine des centres d’art contemporain des îles Naoshima et Teshima sur la mer intérieure de Seto. Sur Naoshima, un complexe hôtel/musée de l’architecte Tadao Andō et un musée d’art de Chichū accueillent des œuvres de James Turell, Walter de Maria, Niki de Saint-Phalle, Yayoi Kusuma et une suite des Nymphéas de Claude Monet. Le musée de l’île Teshima de l’architecte Ryūe Nishizawa en forme de goutte d’eau a été conçu pour accueillir l’œuvre de l’artiste japonaise Rei Naitō intitulée Matrix

Kurashiki 

Dans le vieux quartier du Bikan, autrefois port de marchandises, les anciens entrepôts du XVIIe s. ont été réhabilités. On y entreposait le coton, une filature assurant la prospérité de la ville. C’est à la famille propriétaire de la filature que Kurashiki doit le premier musée privé sur l’art occidental créé dans les années 1930 par Magosaburô Ôhara. Le musée d’art populaire (Mingei-kan) expose plus de 800 objets domestiques du monde entier. Plus étonnant, le musée du jouet rural japonais (40 000 jouets et poupées du monde entier). D’autres lieux patrimoniaux sont ouverts au public.

La destination liée

Nos 11 idées de voyage

Japon

Pourquoi voyager avec nous

Soyons honnête, nous ne sommes pas les seuls à proposer des voyages sur mesure,
mais nous avons quelques atouts qui font incontestablement la différence.

  • Luciole
    Notre appli voyage avec GPS, bonnes adresses et carte interactive
  • Greeters
    À travers le monde, des locaux qui vous donnent les clés de leur pays
  • Expériences
    D'autres quotidiens, à vivre, partager, expérimenter
  • Hospitalité
    Des hébergements sélectionnés pour privilégier la rencontre
  • Carbone neutre
    L'absorption à 100% des émissions de CO2 de votre voyage
Bienvenue sur le nouveau site de Comptoir des Voyages

Naviguez dès maintenant au sein de cette nouvelle version et vivez l'expérience Comptoir des Voyages

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et autres traceurs pour vous garantir la meilleure navigation possible, réaliser des statistiques, permettre le partage de vidéos et autres contenus sur les réseaux sociaux. Ils nous permettent également d’optimiser le fonctionnement de notre site. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre Politique en matière de confidentialité et de Cookies. En continuant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies.