Victoria Falls

07/12/2017

1 700 mètres de largeur et 108 mètres de hauteur pour ce qui concerne les chiffres. Pour ce qui touche à l’émotion, les mots « démesure » et « fascination » s’imposent au visiteur qui découvre ce site unique au monde, tel Livingstone en 1854. Les points de vue nimbés de vapeur d’eau sont étourdissants, de même que le rugissement qui surgit du fracas violent de ces chutes vertigineuses appelées localement « fumée qui gronde ».

David Livingstone les baptisa en l’honneur de sa reine. Le nom Victoria Falls désigne aussi le village qui émergea à proximité à partir de 1905, date à laquelle fut construit le pont de chemin de fer reliant le pays à la Zambie. D’une longueur de 198 mètres, ce pont où les courageux s’adonnent au saut à l’élastique domine la faille de 128 mètres ! Le village est devenu une petite ville où l’on côtoie des passionnés de rafting, des randonneurs en quête de nature intacte, et même des babouins baladeurs.

Le long du Zambèze s’ouvre le Victoria Falls National Park, d’une superficie de 23 km2. Il donne un accès complet aux chutes auxquelles sont associées 8 gorges très impressionnantes. C’est ici que l’on peut pleinement profiter des différentes cataractes, telles celle du diable (61 m) ou les chutes de l’arc-en-ciel (99 m). Cette forêt vierge fluviale constamment soumise aux embruns constitue un écosystème fragile où se reproduisent des espèces d’oiseaux menacés.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.