Parc National de Hwange

07/12/2017

Ancienne zone de chasse personnelle du roi Mzilikazi au début du XIXe siècle, ce vaste territoire fut établi en réserve en 1929, d’une part parce qu’il s’était révélé peu favorable à l’agriculture, d’autre part pour mettre un terme aux dégâts causés par la chasse intensive des rois ndebele puis des colons blancs. Classé parc national en 1950, Hwange jouit d’une faune exceptionnellement riche. Il recèle l’une des plus importantes concentrations d’éléphants au monde (estimée ici à plus de 30 000 individus). On y trouve plus de cent espèces animales, dont les fameux « Big Five » (lion, léopard, buffle, rhinocéros, éléphant), de même que neuf des dix espèces de mammifères protégés du pays : éléphant, rhinocéros blanc, rhinocéros noir, pangolin, guépard, antilope rouanne, oryx, protèle, lycaon.

En dehors du secteur interdit de la Wilderness Area, les excursions en safari se font en voiture ou en 4x4 à la vitesse maximale de 40 km/h entre les zones de Main Camp, Sinamatella, Robins et Nantwich, chacune bien équipée en hébergement et restauration, et même en épiceries et magasins de souvenirs. C’est à la saison sèche que l’on observera le plus facilement la faune, notamment autour des points d’eau, comme à Mandavu Dam à 27 kilomètres de Sinamatella ; en revanche, on appréciera davantage les richesses de la flore à la saison des pluies.

Retour haut