07/12/2017

Implantée à 1 483 mètres d’altitude, au nord-est du pays, la ville en elle-même compte 1 606 000 habitants. Le visiteur est immédiatement frappé par son urbanisme tout occidental avec ses immeubles aux façades de verre du quartier des affaires et ses larges avenues bordées d’arbres. Fort de 2 800 000 habitants, le grand Harare comprend autant de vastes quartiers résidentiels que des banlieues industrielles, ainsi que Highfield, le plus populeux des townships voisins.

On peut entrevoir la visite de la ville à l’occidentale ou à l’africaine. Dans le premier cas, on ira jouer au golf, se rafraîchir à la piscine et déjeuner dans un fast-food avant de passer par une galerie d’art. Dans le second, on se rendra au marché  populaire de Mbare, on poussera jusqu’au Mukuvisi Woodlands (à 7 km) pour ses 270 hectares de savane arborée peuplée de girafes et d’antilopes, ou jusqu’au village de Domboshawa (à 25 km) dont les collines de granit recèlent d’étonnantes peintures rupestres. On peut mitiger les deux en visitant la National Gallery pour ses sculptures shona et les National Archives pour son artisanat et ses photographies.

Retour haut