4 conseils pour se fondre dans le décor

09/12/2017
1

Être carnivore

À l’instar des autres pays d’Afrique australe, le braai (prononcez «braille»), qui signifie «barbecue» en Afrikaans, est un incontournable de l’art de vivre zimbabwéen. On y fait griller, et bien cuire, boerewors (saucisses épicées), côtes de bœuf, filets de poulet et autres steaks d’autruche. Tout y passe tant que c’est de la viande ! Si vous n’avez toujours pas votre dose de protéines, vous pouvez toujours faire un en-cas avec du biltong, des lamelles de viandes séchées.

2

Prendre un drink autour d’un booma

Mieux que le Tea Time dans un salon de thé, ou l’apéro dans un bar : le booma est le lieu de toutes les sociabilités au Zimbabwe. Il s’agit tout simplement d’un feu, en extérieur, autour duquel on s’assoie pour boire un thé, prendre une collation ou siroter un apéritif. Flegme britannique dans un décor de brousse. En soirée, le feu s’avère également un bon répulsif pour la faune sauvage, idéal pour le traditionnel sunset drink.

3

Avoir le sourire facile

Il est toujours bon de sourire, ça facilite les échanges et les Zimbabwéens y seront sensibles. N’oubliez pas non plus d’arborer un sourire de rigueur face aux autorités locales. Le Zimbabwe n’étant pas politiquement un modèle d’ouverture d’esprit et de tolérance, vous pouvez être amenés à vous retrouver dans une situation totalement ubuesque face à un policier ou un douanier. Ne vous énervez pas, souriez, il a forcément raison…

4

Faire partie de la famille

Le contact est facile au Zimbabwe et on salue systématiquement toute personne qu’on croise. Ne passez pas pour des ingrats ou des snobs en n’y répondant pas. Quand on s’adresse à quelqu’un c’est toujours avec des termes familiaux : brother, sister, mum, papa… Quand on se présente, on parle de soi mais aussi de sa généalogie, les Zimbabwéens précisent souvent depuis combien de générations ils vivent dans le pays.

Retour haut