29/03/2014

L’ancienne capitale impériale de la dynastie des rois Nguyen (1802-1945) épouse les courbes de la rivière des Parfums. Le sillon liquide sépare la citadelle de la ville moderne tandis que sur ses flots circulent les sampans des commerçants, les barges chargées de victuailles, les bateaux de pêcheurs.

Le charme de Huê tient sans doute autant à la présence de l’imposante cité des rois qu’à son rayonnement culturel. On l’apprécie en promeneur nonchalant ou juché sur un cyclo-pousse, en prenant le temps de vivre en ses murs ou de flâner au bord de la rivière.

On se montrera curieux pour dénicher l’esplanade des mandarins, les sépultures royales ou les pagodes témoignant d’une vive piété bouddhique, à travers un lacis de rues bordées de maisons aux jardins luxuriants.

La citadelle, les palais et les tombeaux éparpillés dans la ville contemporaine sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Très endommagés par les guerres d’Indochine et du Vietnam, ils retrouvent peu à peu leur splendeur originelle. La citadelle construite à l’aube du XIXe siècle a été conçue selon un plan carré, cerné de douves et de remparts à la Vauban.

La Ville intérieure s’organise en espaces enclos sur eux-mêmes à l’image de la Cité impériale de Pékin. Les portes qui en marquent les entrées sont de remarquables exemples d’architecture défensive mais, en son sein, règne une grande quiétude : temples, théâtre, bibliothèque, palais de l’Harmonie suprême traduisent un art de vivre aristocratique. 

Le plus Comptoir des Voyages

Partir à la découverte des mausolées en bateau local, privatisé. 

Nous on adore

Déguster un repas végétarien dans un monastère en compagnie des nonnes et faire une sieste digestive dans le jardin... 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.