A goûter, siroter...

07/03/2014

Au Vietnam, le moment du repas est très important. Cependant, quelques précautions s’imposent. Dans les petites échoppes de rue, si vous n’avez pas l’estomac solide, évitez légumes, herbes et fruits crus. Apprenez à manier les baguettes avec dextérité. À table, chacun se sert soi-même dans tous les plats disposés au centre, une à deux bouchées à chaque fois…

à boire…

Softs : L’eau du robinet étant impropre à la consommation, on boira de l’eau minérale en bouteille capsulée en s’assurant que la bouteille n’ait pas été déjà ouverte. Le sinh to, un smoothie très populaire dans le sud du pays, mélange fruits frais pressés et lait concentré sucré. Autre idée rafraîchissante le ca phe sua da ou café glacé, avec du lait concentré (sua) et de la glace (da).
Boissons chaudes : Le thé (chè ou trà) est la boisson nationale.
Boissons alcoolisées : La bière est très apprécié. En bouteille, il s’agit en majorité de bières de type lager, blondes et désaltérantes (Halida, Hanoi Beer ou encore Bia Saigon). Il existe également une vingtaine de microbrasseries produisant une bière au goût plus prononcé. Vous pourrez aussi tester un alcool de riz appelé chum, de l’alcool de serpent ou du vin de Dalat. 

à manger…

Les plats : Plus de 500 plats composent une cuisine fine et légère. La cuisine du Sud est moins grasse, mais plus sucrée que celle du Nord où l’influence chinoise est plus forte. La cuisine du Centre, généreuse en produits de la mer sera la plus épicée. Omniprésent le riz est servi avec divers accompagnements : saumures fermentées (mam), qui avec l’« eau de mam » (nuoc mam) constituent le condiment indispensable du repas, légumes, potages, viandes, poissons et crustacés. Parmi les plats les plus répandus, le pho, un bouillon de bœuf agrémenté de nouilles, de lamelles de viande et de condiments, se consomme dès le petit déjeuner. Le banh mi est un savoureux sandwich baguette aux crudités marinées et à la viande. Les nems, des crêpes de riz fourrées de vermicelles, sont croustillants à souhait.
Les desserts : Les pâtisseries sont peu nombreuses et plutôt réservées aux jours de fête. Le banh chu’ng est fabriqué pendant la fête du Têt, et le banh déo pendant la fête de mi-automne. Restent les fruits. Ananas, bananes, oranges et papayes sont les plus courants.

bizarre, bizarre…

Le cho est une saucisse de chien consommé au Tonkin, et le trung lon, un œuf de cane couvé (oui, oui, le poussin est vivant !) Ajoutez à ce bestiaire improbable, le pangolin, les reptiles dont le cobra, le rat, les insectes, dont sauterelles, grillons, etc. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.