Santé en Turquie

05/03/2014

Vaccins conseillés

Comme toujours et partout, il est important d’être protégé contre diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatites A et B, pour les enfants surtout, rougeole et, éventuellement rage.

Autres risques

Si, comme dans tous les pays d'Europe, le voyageur n'est pas exposé aux risques sanitaires « exotiques », les risques comportementaux ou environnementaux peuvent être les mêmes qu'ailleurs. Méfiance vis-à-vis des tiques, responsables, en zône rurale, d’épidémies locales de fièvre Crimée-Congo.

Infrastructure

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes à Ankara et à Istanbul ; plus précaires ailleurs dans l'ensemble, si l’on excepte quelques rares unités médico-chirurgicales. En cas de problème grave, il faudra prendre conseil auprès de la compagnie d'assistance et des services de l’ambassade de France.

Si, après leur lecture, vous n'avez pas trouvé réponse à toutes vos questions, vous pouvez les poser au docteur Adida : écrire au Docteur Michel Adida
Retour haut