Nos petits secrets sur la côte turquoise

20/03/2014

PAMUKKALE                      

Pamukkale signifie “château de coton ” en turc. Un surnom que ce site surprenant doit à sa falaise de travertin d’un blanc immaculé. On dirait une piste de ski géante ! Explication. Des sources chaudes ont au fil du temps déposé à flanc de falaise, à la façon de stalactites, les calcaires dont leurs eaux étaient fortement chargées. Résultat, une succession spectaculaire de vasques aux reflets bleutés. Déjà appréciées dans l’Antiquité, les eaux de Pamukkale ont été exploitées par les rois Attalides de Pergame. Au-dessus, les vestiges de la vaste Hiérapolis antique montre, au milieu de la verdure, plus de 1000 tombes, un théâtre, une rue à colonnades, etc. On peut se baigner dans la « piscine antique », bien chaude et jonchée de morceaux de colonnes en marbre !

LA PÉNINSULE DE DATCA

Des paysages splendides, des routes en corniches, partout les reflets maritimes, le maquis et le souffle léger des pins… la péninsule de Datça est demeurée sauvage et pour qui sait les trouver, une ressource inépuisable de criques secrètes. On en compte près de 52 sur la presqu’île ! À Datça, petite ville portuaire, vous ne manquerez pas de goûter le miel de la région, parfumé aux senteurs de la garrigue. Eski Datça, village historique, peu à peu restauré par des amoureux de la pierre, vaut le détour.

LES SITES ANTIQUES AUTOUR D'ANTALYA 

Antalya et ses environs méritent une halte prolongée. Connue pour ses plages magnifiques, elle est aussi un modèle des anciennes villes ottomanes. Les quartiers historiques (Kaleiçi et Safranbolu) est considéré comme le plus bel ensemble d’habitat médiéval de la Turquie. Abrité derrière des remparts romains, son lacis de ruelles révèle un minaret cannelé, emblème de la ville, un souk bien vivant et un port enchâssé dans la muraille, point de départ des Croisés embarquant pour la Palestine. Dans un rayon de quelques kilomètres, les ruines de Termessos, Pergé, Aspendos et Sidé, implantées dans des sites naturels remarquables ont conservé de nombreux vestiges grecs et romains.

FOCA ET LA PÉNINSULE DE KARABURUN 

L’ancienne ville antique de Phocée, protégée par le golfe d’Izmir, jouit du meilleur climat du monde, dixit Hérodote ! Ce n’est donc pas un hasard si elle est aujourd’hui une station balnéaire très appréciée. Il demeure peu de témoignages de la cité antique hormis les lambeaux d’un théâtre, mais le cœur de la ville possède encore un habitat ottoman traditionnel. En mer, les îlots et récifs du rocher de la Sirène perpétuent la légende d’Homère et protègent la dernière population de phoques moines de la Méditerranée. Ils font face à la belle presqu’île de Karaburun qui ferme le détroit d’Izmir.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.