Les mosquées et les basiliques

26/03/2014

Capitale de l’Orient chrétien, Constantinople s’enorgueillit dès le ive s. apr. J.-C. d’édifices grandioses. L’héritage aurait pu être détruit, mais il fut magnifiquement reconverti par les Ottomans qui donnèrent un souffle nouveau aux lieux de culte. L’un des plus beaux symboles de cette reconversion est la basilique Sainte-Sophie devenue mosquée Aya Sofya et l’ancienne église Saint-Sauveur-in-Chora (Karyie) transformée en mosquée puis en musée.

Construite par les architectes Isidore de Milet et Anthémios de Tralles en un temps record (532 à 537), la basilique Sainte-Sophie est dédiée à la sagesse divine. C’est à l’intérieur de l’édifice que le programme ambitieux prend toute sa dimension. Contrastant avec un extérieur lourd, l’intérieur se révèle d’une étonnante légèreté, grâce à une voûte de 56 m de hauteur soutenue par quatre pendentifs. Couverte de mosaïques figuratives sur fond d’or, elle constitue une prouesse architecturale sans précédent.

A la période ottomane, un architecte, Mirmar Sinan (xvie s.) donnera toute sa splendeur à l’art religieux. Istanbul lui doit ses fleurons : la mosquée Sokollu Mehmet Paşa (1571), la mosquée des Princes (1548), la mosquée de Rüstem Paşa (1562), la mosquée de Mihrimah… Son œuvre majeure, la mosquée impériale de Soliman le Magnifique s’inspire de Sainte Sophie, mais elle est infiniment plus élégante grâce à sa cascade de coupoles, son dôme et ses quatre minarets élancés.

Tous les édifices religieux de Sinan sont bâtis pour ménager des espaces de prière vastes, purs et clairs, toujours surmontés d’un dôme aérien. Prenant le parti de la finesse et de la légèreté, Sinan  faire appel à des trésors d’inventivité pour édifier ces monuments sur les reliefs accidentés des collines d’Istanbul. La mosquée Bleue aux six minarets, édifiée en six ans par un élève de Sinan, perpétue cette technique architectonique. À l’intérieur, les faïences d’Iznik donnent une inégalable atmosphère bleutée, propice au recueillement.

Le plus Comptoir des Voyages

Nos petits hôtels de charme dans le quartier de Sultanahmet proposant  une terrasse avec vue sur la basilique Sainte-Sophie.

Nous on adore

Le palais englouti (en turc Yerebatan Sarayi), une fabuleuse citerne byzantine à visiter après Sainte-Sophie !

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.