La côte Lycienne

21/03/2014

L’esprit d’indépendance des Lyciens et de leur roi, Sarpédon fut souligné dans l’Illiade. Marins hors pair, bâtisseurs précautionneux et fins politiques, les Lyciens établirent un chapelet de 23 cités indépendantes mais regroupées en confédération le long de la côte entre Dalyan et Antalya. La civilisation lycienne a été hellénisée, c’est pourquoi elle n’a laissé que quelques vestiges épars, thermes, sarcophages, encadrements sculptés de temples ioniques qu’on peut encore voir à Olympos, au Létôon et à Xanthos. Cela dit, souvent les monuments ont été revisités par les Byzantins, et de ce fait au moins en partie conservés.

Xanthos fut le centre politique et économique de la Lycie et Le Létôon son centre religieux. Patara, quant à elle, devint un grand centre de commerce dès l’invasion romaine, au moment où le trafic maritime prenait le pas sur l’agriculture. Les monuments qui nous sont parvenus sont un arc de triomphe, un théâtre et un odéon, des thermes (dits de Vespasien) et le socle d’un phare…

La côte lycienne est avant tout un espace naturel d’une exceptionnelle beauté. Le massif du Taurus occidental surplombe une mer d’un bleu d’azur, laissant peu de place à l’urbanisation. Aux falaises déchiquetées succèdent des anses montagneuses plus secrètes, et quelques plages de sable fin prises d’assaut en été (Ölüdeniz, Patara, Olympos).

Porte d’entrée de la Lycie, le delta de Dalyan abrite les dernières populations de tortues caouannes qui se reproduisent entre juin et juillet sur la plage d’Iztuzu. Village charmant installé dans les méandres de la rivière, Dalyan a conservé toute son authenticité. Entre la Pamphylie et les rives de Lycie, le parc national de Beydaglari couvre la région montagneuse atteignant plus de 1 000 m d’altitude et les côtes. La faune sauvage (chèvres, loups, ours, sangliers) peuple les pentes calcaires et boisées des montagnes.

Le plus Comptoir des Voyages

La sortie en bateau au départ de Dalyan vers le site de Kaunos, le bain de boue et la plage d’Iztuzu.

Nous on adore

Déguster la gastronomie locale, surtout les gözlemes (des crêpes fourrées) et les poissons grillés...

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.