En chiffres et en bref

09/03/2014

Capitale : Ankara.

Superficie : 780 580 km², soit 1,4 fois la France.

Point Culminant : Mont Ararat, 5 165 mètres, en Anatolie orientale (l’arche de Noé se serait échoué sur cette éminence).

Population : 70 586 256 habitants (2008).

Espérance de vie : 74 ans

Taux de Mortalité infantile moins d’un an : 14 pour 1 000

Taux d'alphabétisation : 91 %

PIB : En 2011, 10 524 dollars US par habitant (France, 42 377 dollars US par habitant).

Régime : République parlementaire.

Langue officielle : Le turc pour 87 % de la population. Les langues kurdes et arabes constituent les groupes linguistiques les plus importants après le turc. Près de 50 dialectes et 9 alphabets sont encore usités dans les provinces.

Le turc s’écrit avec l’alphabet latin depuis 1928.

Langues parlées : Le français, bien qu’enseigné dans la plupart des écoles tend à perdre du terrain face à l’allemand et à l’anglais.

Religion : La grande majorité des Turcs est sunnite, de rite hanafite fondé sur les cinq piliers de la foi. La communauté alaouite des alevis représente près de 20 % de la population turque. Cette religion syncrétique intègre des pratiques issues du chamanisme turkmène, des emprunts au christianisme et aux religions antiques (Mèdes).
Une toute petite minorité (1 % de la population) constituée de Chrétiens orthodoxes grecs ou arméniens est tolérée et jouit dans les grandes villes, tout comme les juifs de la liberté de culte.

De vocation laïque depuis sa fondation en 1923, la Turquie n’en entretient pas moins des rapports ambigus avec l’Islam. L’État en effet dirige les affaires religieuses par le biais de la direction des affaires religieuses, le Diyanet. L’islam se manifeste bel et bien dans la construction de nouvelles mosquées, le respect du ramadan, les appels du muezzin… Depuis 2002, l’AKP, parti sunnite, détient la majorité des sièges du parlement. Il revendique une Turquie plus respectueuse de la religion musulmane, n’hésitant pas pour ce faire à favoriser le retour aux traditions. Ainsi le port du foulard interdit dans les lieux publics a-t-il fait l’objet de nombreuses polémiques. Cependant, l’influence de l’Islam se manifeste moins en Turquie que dans d’autres pays musulmans.

Sites inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco :

La grande Mosquée et l’hôpital de Divriği en Anatolie, la capitale hittite d’Hattousa, la mosquée Semiliye et son ensemble social à Edirne, Le Nemrut Dağ, le site archéologique de Troie, le site néolithique de Çatal, Höyük, la ville de Safranbolu, les sites de Xanthos et de Letoon, les zones historiques d'Istanbul, Hierapolis-Pamukkale, le parc national de Göreme et les sites rupestres de Cappadoce.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.