Le parc national de Khao Sok

04/04/2014

La péninsule malaise dont les charmes attirent des millions de touristes chaque année, constitue une curiosité géologique et naturelle. Le parc national de Khao Sok, la plus grande zone protégée de la région, présente un caractère sauvage induit en partie par son relief karstique escarpé et chaotique. Les sommets sont rendus inatteignables par de hautes falaises, tandis que les forêts tropicales denses s’étendent sur les pentes plus douces. Le lotus sauvage, plante parasite des lianes, y pousse en abondance.

Le principal attrait du parc réside dans le lac de barrage de Chieo Lan. Engloutie en 1982, la vallée était alors couverte de monolithes calcaires aux formes improbables. Ils émergent aujourd’hui au-dessus des eaux, tels des géants de pierre et composent un décor fantastique.

Dans les replis des façades verticales, une multitude de grottes creusées par l’érosion témoignent de la fragilité du calcaire qui compose le massif. La grotte de Tham Nam Thalu est baignée de cours d’eau souterrains découpant dans la pierre des formes improbables. Celle de Tham Khang Dao abrite une population de chauve-souris quand la grotte de Tham Si Ru au carrefour de voies souterraines fut un refuge d’insurgés communistes.

Un sentier suit la rivière Khlong Sok bordée de forêts de bambous. En suivant son cours, cascades et gorges se succèdent jusqu’à Ton Gloy d’où le panorama sur la forêt récompense des efforts fournis.

Un sentier arpente le cours de Bang Laen et ses cascades vertigineuses. Mais il est possible de découvrir les richesses du parc à dos d’éléphant, de poneys ou encore en rafting.

Le plus Comptoir des Voyages

Notre hébergement perché dans les arbres !

Nous on adore

Faire une balade en bateau entre les pitons calcaires, encore plus photogéniques que ceux de la baie d’Halong ! 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.