Quand partir en Suède ?

19/10/2016

le climat en Suède

Grâce au Gulf Stream, la Suède bénéficie d’un climat tempéré. Mais étant donné la longueur du pays, les écarts de températures entre l’extrême nord et la pointe sud peuvent être importants. L’été, bien qu’assez bref (de mi-juin à août), est la saison la plus agréable. Les températures sont douces, avec parfois des pics de chaleur jusqu’à 30 °C, et les journées longues et ensoleillées, voire littéralement interminables au nord du cercle polaire où l’on peut admirer le soleil de minuit. Et contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, les étés en Laponie peuvent être étonnamment chauds. En septembre, la Suède jouit parfois d’un sursis avant la morosité de l’hiver grâce à un savoureux été indien. Un froid sec et mordant gagne le Nord dès octobre, annonçant un hiver blanc et rigoureux où les températures peuvent descendre allègrement au-dessous de zéro. Dans le Sud également, le mercure peut faire le grand écart, mais la moyenne se situe autour de zéro, voire un peu au-dessus. Novembre est le mois le plus morne : gris, pluvieux, rongé par la nuit brumale. La saison de ski s’étend en général de Noël à Pâques, mais ces dernières années, en raison du changement climatique, la neige se fait parfois désirer…

les points forts de chaque saison

au printemps

Admirer la fleuraison des cerisiers à Kungsträdgården à Stockholm qui marque l’arrivée des beaux jours ; se fondre dans la nature dalécarlienne pour observer la parade nuptiale des Grands Tétras ; se rendre à Fårö pour la Bergman Week et assister à une rétrospective de l’illustre réalisateur ; composer un bouquet de fleurs sauvages au fil d’une promenade sur la Haute Côte.

en été

Participer à une kräftskiva, une fête populaire où l’on déguste des écrevisses, sur la côte du Bohuslän ; survivre au festival du surströmming (hareng fermenté à toujours consommer en extérieur tant l’odeur en est infecte) à Alfta dans le Hälsingland ; faire un voyage dans le temps lors de la semaine médiévale qui se tient chaque année à Visby, sur l’île de Gotland ; admirer le soleil de minuit en Laponie ; camper sur le territoire des loups en Suède centrale pour les écouter hurler dans la nuit claire.

en automne

À la Toussaint, se recueillir dans un cimetière illuminé d’innombrables bougies. Le Skogskyrkogården à Stockholm est particulièrement impressionnant ; aller ramasser des champignons en forêt ; observer la migration de millions d’oiseaux à Falsterbo en Scanie.

en hiver

Goûter aux lussekatter, les brioches au safran préparées en période de Noël, accompagnées d’un verre de glögg (vin chaud aux épices) ; saluer le père Noël et visiter son atelier à Tomteland en Dalécarlie ; écouter un concert d’instruments sculptés dans la glace à Luleå ; s’offrir une pièce d’artisanat same au marché de Jokkmokk ; déguster un semla, pain au lait fourré à la pâte d’amande et orné d’une bonne dose de crème à la vanille, incontournable à Mardi gras.

notre agenda en Suède

Våffeldagen : en Suède, tout prétexte est bon pour un fika ou une pâtisserie. Le 25 mars, c’est le jour des gaufres !

Nuit de Walpurgis : le soir du 30 avril, on allume de grands feux dans les parcs. Une façon de célébrer la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps en se débarrassant de tout le bric-à-brac accumulé pendant l’année.

Midsommar : sans doute la plus importante célébration du calendrier suédois. L’arrivée de l’été, le 21 juin, se fête en chantant et dansant autour d’un mat orné de branchages.

Way Out West et Kulturkalaset : Göteborg accueille de nombreux festivals. Le mois d’août est particulièrement riche avec trois jours de concerts en plein air et une semaine d’événements culturels.

Kanelbullens dag : en Suède, même les pâtisseries ont leur fête nationale ! Le 4 octobre, on célèbre ainsi les incontournables brioches à la cannelle dont raffole tout Suédois digne de ce nom.

Nobeldagen : annoncés début octobre, les prix Nobel (à l’exception de celui de la paix) sont remis le 10 décembre lors d’une cérémonie à Stockholm, suivi d’un grand banquet et d’un bal à l’hôtel de ville.

Sainte-Lucie : le 13 décembre, au cœur de l’hiver, la Sainte-Lucie met la lumière à l’honneur et marque le début des festivités de Noël. On assiste ce jour-là à des processions et à des concerts dans les églises à la lueur des bougies.

Réveillon du Nouvel An : après avoir fêté Noël en famille, on célèbre la nouvelle année avec les amis. Pieds dans la neige et dents qui claquent, on admire les nombreux feux d’artifice.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.