Le parc national d’Abisko

22/10/2016

77 km2 d’une nature splendide traversée par des troupeaux de rennes en transhumance. Une vallée où serpente une rivière au nom aussi mélodieux que le clapotis de l’eau : Abiskojåkka. En arrière-plan, les Scandes, les Alpes scandinaves, se détachent sur un des ciels les plus purs qui soient. Bien des termes laudatifs pourraient décrire le parc national d’Abisko, situé à 250 km au nord du cercle polaire. Mais il y en a un qui vient immédiatement à l’esprit : magique.

À Abisko, on peut séjourner dans la première grande station de montagne de l’association touristique suédoise (Svenska Turistföreningen), inaugurée en 1902, et pratiquer différents types de ski : alpin, hors-piste, de fond, mais aussi télémark, une technique de ski nordique mise au point dans les années 1860. Autres sensations givrées : surfer sur la poudreuse en traîneau à chiens ou en motoneige. Pour se laisser porter et contempler, ou faire monter l’adrénaline.

Mais Abisko n’est pas uniquement le paradis des amateurs de glisse. S’il s’agit du parc national le plus visité de Suède, c’est également grâce à l’Aurora Sky Station, proclamée meilleur endroit au monde pour observer les aurores boréales. De novembre à mars, lorsque la nuit polaire reprend ses droits après le long jour étale qu’est l’été par-delà 66° nord, les rubans couleur jade se remettent à danser dans le ciel. On accède à la station par un funiculaire : au fur et à mesure de la montée, les étoiles se font plus nombreuses… jusqu’à ce que l’aurore leur vole la vedette !

Retour haut